IA et formation en France : Google emboîte le pas à Facebook

Le par  |  4 commentaire(s)
Google-France-Paris

Comme Facebook, Google fait part de son investissement en France avec en tête d'affiche l'intelligence artificielle et la formation.

Après l'opération séduction de Facebook en France, Google a fait de même quelques heures plus tard avec des annonces touchant également à l'intelligence artificielle et la formation aux outils numériques.

À Paris, Google va créer une nouvelle équipe de chercheurs qui se consacrera à l'intelligence artificielle au sein d'un centre de recherche fondamentale. En " partenariat avec la communauté scientifique française ", le centre travaillera sur des thématiques comme " la santé, les sciences, l'art ou l'environnement. "

Les travaux de recherche qui en découleront seront publiés, et le code logiciel qui en sortira sera disponible en open source. Le centre parisien sur l'intelligence artificielle sera le deuxième plus important en Europe après celui de Zurich en Suisse.

Rappelons par ailleurs que pour son siège parisien, Google France avait annoncé une hausse des effectifs pour plus d'un millier d'employés fin 2018, et l'ouverture de deux nouveaux bâtiments pour une surface totale de 21 000 m².

Google-investissement-France

À l'instar de Facebook, Google parle de formation au numérique en France, mais d'une manière différente via l'ouverture en régions de quatre espaces physiques, et un objectif de former 100 000 personnes par an.

Pour ces " Ateliers Numériques ", des formations seront gratuites et ouvertes à tous. " Nous souhaitons ainsi faciliter l'accès à l’emploi des étudiants, sensibiliser les familles à un usage sécurisé d’Internet, initier les plus jeunes au code informatique ou encore contribuer au développement en ligne de l'activité commerciale des PME. "

Un premier " Atelier Numérique " sera ouvert à Rennes avec la Bretagne qui fera office de région pilote. Patron de Google, Sundar Pichai dit vouloir s'engager à " accompagner la France dans son développement numérique. "

Google et Facebook toilettent leur image parfois polémique en France mais, par contre, n'ont toujours pas fait d'annonce en matière de fiscalité...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1996984
Depuis que Macron a rappelé aux GAFAM & autres grosses boîtes qu'on pouvait prêter de la matière grise gratuitement via les crédits d'impôts recherche, on se bouscule au portillon.
Le #1996987
Et là tu vas avoir tous les universitaires qui vont venir dire "Nooon, on n'en veut pas plus que microsoft, on veut que du framasoft".
Le #1997102
yam103 a écrit :

Depuis que Macron a rappelé aux GAFAM & autres grosses boîtes qu'on pouvait prêter de la matière grise gratuitement via les crédits d'impôts recherche, on se bouscule au portillon.


Il vaut mieux que nos cerveaux restent chez nous, là ils sont tous partis ailleurs, on leur a fait des ponts d'or.
Nos cerveaux qui sont formés dans nos écoles avec l'argent public...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme