Contrefaçon : plus de 5,2 millions d'annonces retirées en deux mois

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
ecommerce

Pour l'Union des Fabricants, internet est devenu l'eldorado des contrefacteurs. Les annonces de produits de contrefaçon auraient atteint un niveau alarmant.

C'est un chiffre qui a récemment été communiqué par l'Union des Fabricants (Unifab), une association française qui œuvre pour la défense de la propriété intellectuelle et qui regroupe plus de 200 entreprises de divers secteurs d'activité.

Au cours des mois de décembre et janvier derniers, plus de 5,2 millions d'annonces en ligne proposant des contrefaçons aux consommateurs ont été retirées par des entreprises adhérentes de l'Unifab. L'association anti-contrefaçon parle d'un niveau alarmant.

Le total des annonces illicites retirées est le résultat d'un échantillon de 17 entreprises représentatives dans des domaines comme la maroquinerie, prêt-à-porter, cosmétiques, accessoires, équipements automobiles, articles de sport, audiovisuel.

e-commerce (4)
" Internet est devenu l'eldorado des contrefacteurs qui n'hésitent pas à utiliser ce canal de distribution pour proposer à la vente toujours plus des faux produits ", écrit l'Unifab qui appelle à une responsabilisation accrue des plateformes de vente en ligne et des réseaux sociaux.

D'après le bilan de la Direction générale des douanes pour l'année 2020, 5,64 millions de produits contrefaisants ont été saisis par la douane, en augmentation de 20 % par rapport à 2019, dont 62 % dans de petits colis avec des achats en ligne.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
smalldick offline Hors ligne VIP icone 7406 points
Le #2125470
Il y a des plateformes plutôt en pointe sur le sujet Wish, Vova ...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire