iOS 13 et VoIP en arrière-plan : Apple fera barrage à la collecte de données

Le par  |  1 commentaire(s)
iOS-13

Avec iOS 13, Apple va restreindre la manière dont des applications de messagerie accèdent aux données en arrière-plan pour de la VoIP. Les applications de Facebook sont notamment concernées.

Au registre de la confidentialité, Apple va serrer la vis avec iOS 13 et pour les applications de messagerie exécutant de la VoIP en arrière-plan, à savoir quand l'application n'est pas utilisée de manière active.

C'est par le biais du framework PushKit que les applications tierces de messagerie détectent des appels entrants et pour des invitations de VoIP. Néanmoins, l'API a aussi pu servir à la collecte de données en arrière-plan.

Avec iOS 13, l'API PushKit en arrière-plan pour la VoIP sera limitée à la seule utilisation de la téléphonie sur Internet. Les développeurs d'applications ont jusqu'à avril 2020 pour se mettre au diapason.

Selon The Information, un tel changement n'est pas sans conséquence pour des applications comme Messenger et WhatsApp de Facebook. Il va nécessiter une réécriture de code pour se conformer aux nouvelles règles d'Apple.

WhatsApp-logo
Un porte-parole de Facebook a indiqué que le groupe est en contact avec Apple afin de trouver une solution et souligne que le changement n'est pas insignifiant.

Il assure toutefois que Facebook utilise l'API PushKit pour la VoIP afin de fournir une expérience de messagerie privée dite de classe mondiale et non dans le but de collecter des données.

D'après The Information, WhatsApp a recours à PushKit pour la mise en œuvre de son chiffrement de bout en bout. La mesure de restriction d'Apple n'est donc pas une mince affaire.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme