iPhone : Apple sort les grands moyens pour éviter les fuites

Le par  |  2 commentaire(s)
iPhone verre

Depuis la perte d'un prototype d'iPhone 4 dans un bar récupéré par un site américain qui en a fait sa une pendant des jours, Apple est particulièrement vigilant avec la presse ainsi qu'avec ses employés et partenaires pour conserver le secret le plus longtemps possible autour de son iPhone.

Apple réussit globalement à conserver la main sur les fuites qui concernent son prochain iPhone, mais pour y parvenir, elle déploie d'énormes moyens qui portent leurs fruits. Les efforts fournis par Apple pour éviter les fuites sont décrits dans un article publié sur le site américain The Outline.

Dans une réunion spécifique qui s'est tenue au début du mois avec une centaine d'employés pour aborder les techniques visant à cloisonner l'information pour éviter les fuites auprès de la presse, des concurrents, mais aussi des constructeurs chinois qui pourraient copier le prochain iPhone et inonder le marché de clones avant même la sortie du modèle officiel.

iPhone verre

La réunion a donc été l'occasion de rappeler qu'en 2016, la majorité des informations confidentielles qui ont fuité dans la presse émanaient non pas des assembleurs situés en Chine, mais bien du siège d'Apple en Californie. Ce sont des enquêteurs du FBI, de la NSA, de l'armée ou des services secrets employés par Apple qui ont rapporté ces faits.

En Chine, on contrôle les entrées et sorties de 2,7 millions d'employés de façon quotidienne répartis dans 40 usines qui travaillent pour le compte d'Apple. Des employés qui n'hésitent pas à tenter de sortir des stocks parfois importants de pièces des usines : coques, composants divers. Les salaires très bas et l'accès à des pièces à forte valeur ajoutée attisent les convoitises et l'appât du gain se fait parfois le plus fort. Outre le recel de pièces, on note de plus en plus de sites ou groupes de presse qui promettent de fortes primes aux salariés des partenaires d'Apple capables de fournir des informations sur les prochains terminaux de la marque.

Par le passé, Apple avait déjà subi un large détournement de pièces officielles d'iPhone 5C, notamment des coques (19 000 pièces) mises sur le marché noir à Huaqiengbei juste avant que le terminal ne soit officiellement mis en vente. Depuis, les procédures de contrôle se sont durcies, et en 2014 Apple n'a constaté le vol que de 387 coques de smartphones, puis 57 en 2015 et seulement 4 en 2016.

Le plus gros reste donc à faire en interne, au siège même d'Apple. Diverses enquêtes ont permis de confondre deux employés d'Apple qui avaient partagé des informations confidentielles sur le net. Les enquêtes restent malheureusement longues à aboutir : un des cas aura nécessité 3 ans de travail.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1969917
Tout ça pour une banale connerie d"iPhone...
Le #1969929
mais aussi des constructeurs chinois qui pourraient copier le prochain iPhone et inonder le marché de clones avant même la sortie du modèle officiel.

Si ils sorte un clone de l'Aquos Zeta, écran qui prend pratiquement toute la surface avant... çà sera de la copie révolutionnaire du coup ?.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme