iPhone made in USA : la robotique à la rescousse

Le par  |  2 commentaire(s)
robotisation chaine assemblage.

La volonté affichée d'Apple de faire revenir une partie de la production de son iPhone sur le territoire nord-américain se confronte à la dure réalité du marché. Apple pourrait ainsi devoir faire massivement appel à la robotisation des chaines de production pour réussir son pari.

Si Apple indique depuis plusieurs mois déjà la volonté de rapatrier la fabrication de son iPhone aux États-Unis, la situation est particulièrement complexe pour la firme californienne. Apple se confronte ainsi au manque de main-d'oeuvre qualifiée aux USA, la seule parade étant le recours massif à la robotisation.

Le principal fournisseur d'Apple en Asie, Foxconn a déjà répondu à la problématique par la robotisation de ses chaines de production. Au total, ce sont 40 000 robots qui travaillent nuit et jour sur les lignes d'assemblage du fournisseur. Foxconn n'a pas caché souhaiter entièrement robotiser ses usines dans un avenir proche.

On estime ainsi que depuis la sortie de l'iPhone 6, plus de la moitié des effectifs dédiés à la production du smartphone ont été remplacés par des robots, soit 60 000 emplois ainsi supprimés.

Apple se serait donc tourné vers Foxconn et Pegatron et demandé à ces derniers s'il était envisageable de transposer certaines de ces chaines d'assemblage robotisées aux USA. Foxconn aurait déjà entamé des négociations avec Apple. Si la marque réussit à récupérer le label "Made in USA" sur ses terminaux, pas dit que cela implique la création massive d'emplois...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1941948
Si les robots sont 'made in usa' c'est bon non?
Mouais, encore un effet de buzz cette relocalisation de la production
Le #1941950
"Si la marque réussit à récupérer le label "Made in USA" sur ses terminaux, pas dit que cela implique la création massive d'emplois..."

Pas dit non plus que ce soit le premier objectif visé par le futur gouvernement Républicain.

L'idée est plus d'augmenter la puissance industrielle de la nation. Exercice dans lequel les ricains ne sont pas si mauvais grâce, notamment, à l'exceptionnelle fibre patriotique qui coule dans les veines de chaque habitant.

Durant la première décennie des années 2000, les USA sont passés à deux doigts de la banqueroute totale.
Le secteur automobile, un des piliers d'une économie tellement il implique de sous traitants, s'était fait littéralement anéantir par les importations asiatiques (Toyota, Hyundai, Infinity, Acura ...). Detroit devenue ville fantôme.
Grâce au plan de relance ET à la demande expresse et publique d'Obama aux américains de rouler américain, ils ont réussi à relancer la machine.

Il n'y a rien à gagner à laisser ces chinois nous devorer, Trump l'a bien compris ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]