Jabber, présentation du protocole et des clients

Le par Manudevil  |  11 commentaire(s)
Article n° 92 - Jabber, logiciel et protocole (120*120)

Tout comme MSN, ICQ, AIM et les autres, Jabber est un protocole de messagerie. Mais à l'inverse des autres, celui-ci est open-source, libre et gratuit. Cela signifie qu'on trouve beaucoup de serveurs auxquels se connecter, et beaucoup de logiciels différents à utiliser. Ce dossier devrait vous aider à mieux comprendre ce protocole et à choisir le meilleur client.

Protocole et généralités

Jabber est avant tout un protocole de messagerie instantanée. Pour rappel, un protocole, c'est un ensemble de systèmes et de codes permettant d'envoyer et de recevoir des messages. Il ne faut donc pas confondre protocole et logiciel. Nous aborderons les logiciels Jabber - appelés clients Jabber - ultérieurement.

Jabber a été créé par une communauté de développeurs, dans le but - outre de pouvoir communiquer - de pouvoir disposer d'un système non propriétaire, donc non régis par une seule société, comme peuvent l'être les protocoles comme Yahoo, AIM, MSN, ICQ, etc. En effet, n'utiliser que ces derniers protocoles, c'est être totalement dépendant des bons vouloirs de ces sociétés. Et si jamais un jour ces dernières décident de faire facturer leurs services, et de rendre leurs logiciels payants... vous n'aurez guère de choix que de porter la main à la poche si vous voulez continuer à pouvoir communiquer avec vos contacts.
Les avantages d'un protocole libre et opensource sont donc multiples.


Des standards ouverts



Comme on l'a vu plus haut, le fait que chacun puisse avoir accès au code source permet au protocole de garantir une pérennité et une évolutivité, ainsi qu'une liberté que ne permettrait pas une société privée.


Système décentralisé



Cela n'est pas spécifique à Jabber, mais cela fonctionne un petit peu comme le mail : chaque logiciel client se connecte sur un serveur, et tous les serveurs sont connectés entre eux. De cette façon, il est possible de communiquer avec quiconque sur n'importe quel serveur, et l'indisponibilité d'un seul serveur n'affecte pas l'ensemble du réseau.
Point intéressant : n'importe qui peut installer son propre serveur Jabber. C'est d'ailleurs ce qu'a fait Google pour son système de messagerie GoogleTalk. Mais nous y reviendrons également.


Mobile et simple



Tel que c'est codé, tout a été fait pour rendre les logiciels les plus simples possibles. En fait, toute la difficulté est centralisée sur le serveur, le logiciel client n'ayant plus qu'à faire appel aux fonctions du serveur. Cela permet d'avoir des clients légers, simples, et donc... mobiles ! En effet, la plupart des logiciels tiennent sur une simple clef USB. Et il existe des logiciels pour tous les systèmes d'exploitation, même pour les PDA.
De plus, la majorité de vos informations sont stockées sur le serveur. Du coup, votre logiciel s'en trouve grandement allégé. Vous pourrez même vous connecter sur le logiciel de quelqu'un d'autre, vu que vous récupérerez la majorité de vos données simplement en vous identifiant.


Les contacts



Tous vos contacts sont stockés eux aussi sur le serveur. Et vous n'avez pas à vous en faire, il n'y a pas de limite au nombre de vos contacts, contrairement à d'autres protocoles.
De plus, les messages hors-ligne sont eux aussi stockés sur le serveur... vous les recevez lors de votre prochaine connexion (comme ce que propose ICQ depuis des années et pas encore MSN Messenger).
Quant à la gestion de la liste elle-même... rien de plus simple que de classer vos contacts par groupes (Amis, Famille, Travail...).
Sachez enfin que votre compte n'a pas une durée de vie limitée dans le temps. Vous pouvez l'oublier et revenir à lui des mois plus tard, aucune information n'aura été perdue.


Et la sécurité '



Si tout est stocké sur le serveur, quid de la sécurité de mes discussions ' Eh bien Jabber permet le chiffrement des données par SSL, ou encore par PGP, ou par GnuPG. Bref, pas trop d'inquiétude à avoir de ce côté là.


Les passerelles et le transfert



Tout a été prévu dans Jabber pour faciliter le transfert de fichiers, même à travers un pare-feu. De plus, le protocole étant bien documenté, un administrateur réseau ne devrait pas avoir de mal à configurer son réseau.
J'en connais certains qui vont râler, et dire qu'ils n'ont aucun contact Jabber, et donc que le protocole ne leur sert à rien. Qu'ils se détrompent ! Là où Jabber fait extrêmement fort, c'est justement dans les passerelles. La majorité des serveurs disposent de passerelles qui permettent à leurs abonnés de se connecter aux autres protocoles !
Cela signifie qu'avec un seul logiciel, juste en activant une option, on peut parler à tous ses contacts. Plus ouvert, c'est difficile.


Les petits plus



Certaines options de Jabber peuvent être amusantes et intéressantes. Par exemple, il est possible de se connecter plusieurs fois sur le même compte en même temps. Ainsi, on peut vous voir en ligne avec le Jabber du travail et avec celui de la maison.
De plus, il est possible de gérer le statut - aussi applelé état - (En ligne, Absent, Occupé...) contact par contact. Ces deux dernières options permettent bien des possibilités, je vous laisse deviner lesquelles ;)
En plus de tout cela, il existe des centaines de salons Jabber, et il est très simple d'en créer de nouveaux. Un salon, qu'est-ce ' Tout simplement un espace dans lequel on peut discuter à plusieurs, un peu comme le permet le protocole IRC.


Créer son compte

A priori, rien de plus simple que de créer son compte Jabber. Il suffit de choisir un identifiant, un mot de passe, et un serveur. Le compte sera alors de la forme identifiant@serveur.net, un peu comme une adresse e-mail.


Choisir un identifiant et un mot de passe



Bon, je suppose qu'il n'est guère besoin de tout expliquer. Il faut trouver un identifiant qui n'ait pas déjà été pris, et un mot de passe qui ne soit pas facile à deviner. Pour le reste, laissez faire votre imagination.


Choisir un serveur



C'est certainement le choix le plus important. En effet, tous les serveurs n'offrent pas les même services, ni forcément la même qualité. Votre identité Jabber, aussi appelée JID, est unique, et dépend du serveur choisi. Si vous en changez, vous perdrez la liste de vos contacts et toute votre configuration.

Concernant le choix du serveur, deux points sont, à mon avis, importants :
  1. Les passerelles accessibles
  2. La disponibilité du serveur
Je m'explique : tous les serveurs ne donnent pas accès à tous les protocoles. Si votre serveur n'a pas de passerelle MSN, vous ne pourrez pas discuter avec vos contacts MSN. De plus, certains éditeurs de protocoles coupent l'accès, sur leurs serveurs, à certains protocoles Jabber.
Par exemple, le serveur le plus connu au monde, Jabber.org, a beau avoir activé sa passerelle MSN, les serveurs MSN lui sont inaccessibles. Au niveau des pare-feux des serveurs MSN, les serveurs Jabber.org sont bloqués. Sympa, non '
D'autre part, nous avons vu que n'importe qui peut installer son serveur Jabber. Si vous vous créez un compte Jabber sur le serveur de votre petit frère, le petit génie de la famille, faites quand même attention. Le jour où le petit frère décidera de faire de la maintenance sur son serveur, vous n'aurez aucun moyen d'utiliser votre compte...
Voilà où vous pourrez choisir votre serveur Jabber : la liste de JabberFr, celle de Jabber.org. Si vous avez un doute ou des questions, je vous suggère de les poser sur le forum JabberFr.


Choisir un client



Paradoxalement, le choix de votre logiciel de connexion à Jabber a une importance secondaire. En effet, vous pourrez en changer à tout moment, vous ne perdrez quasiment rien, à part peut-être quelques changements cosmétiques. Rien de bien grave donc.
Les clients Jabber sont, dans une grande majorité, open-source eux aussi. Cela signifie que ces clients évoluent en général assez vite. Cela signifie également que des clients, il y en a de toutes sortes, pour toutes les plateformes, pour tous les goûts, et pour tous les niveaux.
Cela ne facilite pas le choix, tant ils sont foison.

Pour l'exemple, admettons que vous ayez sauté les étapes et déjà choisi votre logiciel. Vous le lancez, et automatiquement apparaît la fenêtre de création de profil. Les champs à remplir sont peu ou prou toujours les mêmes :
  • Identifiant
  • Serveur Jabber, souvent dans une liste déroulante
  • Mot de passe
  • En cas de création de compte, on demande aussi une adresse mail de référence, sur laquelle sera envoyé un message de confirmation.

Voyez par exemple ce que cela donne sur Miranda :

Image

Si on vous demande la ressource, pas d'affolement. Vous pouvez mettre ce que vous voulez : le nom du client utilisé, le lieu d'utilisation... rappelez-vous que vous pouvez vous connecter au même compte plusieurs fois en même temps. La ressource permettra à vos contacts de faire la différence.

Passons à présent aux choix des clients.


PS : veuillez noter que les clients sont légion, et que le nombre, ainsi que la qualité de ces logiciels, varient avec le temps. Cette présentation ne peut donc pas être exhaustive, mais vous présentera au moins de quoi commencer vous même votre propre quête du client Jabber parfait selon vos critères personnels.

Neos MT

Par client "facile", j'entends les logiciels simple d'utilisation, aux paramètres prédéfinis, et par là-même à la personnalisation limitée. Ces logiciels sont parfaits pour débuter dans l'univers de Jabber. Dans cette liste, je mettrais 3 clients que sont :
  • Neos MT
  • Pandion
  • et Psi


ImageNeos MT



Site officiel - téléchargement

Pour commencer, sachez que Neos n'est pas un logiciel open-source. Il est produit par la société éponyme. Cela dit, il est parfaitement gratuit, et il serait vraiment dommage de passer à côté.


Image


Image


Sans vouloir influencer le moins du monde votre choix, je dirais quand même que, personnellement, je trouve que Neos est à la fois beau et pratique. Son ergonomie est éprouvée, ses fonctions intéressantes, et sa simplicité d'utilisation convient même aux débutants, sans rebuter les utilisateurs confirmés qui lui trouveront quelques options relativement inédites :

  • Fonctionne sous Windows 9x, Windows 2000/XP.
  • Existe en français.
  • Aspect configurable par des thèmes visuels et des packs d'émoticones, de smileys.
  • Conférences à plusieurs dans les salons Jabber.
  • Plusieurs profils possibles.
  • Voix et vidéo par IP. Vous avez la téléphonie et la webcam avec vos autres contacts utilisant Neos, NetMeeting ou MSN Messenger ! C'est presque une exclusivité.
  • Tableau blanc. Chaque contact utilisant Neos peut envoyer des graphiques, des dessins, à ses autres contacts Neos. Très pratique pour le travail en équipe.

Mon opinion :
dans cette catégorie, c'est mon chouchou. Il est joli et efficace.


Pandion


ImagePandion



Site officiel - téléchargement

Au niveau ergonomie, simplicité d'usage et beauté du logiciel, Pandion se trouve quasiment au même niveau que Neos. Par contre, il lui manque des fonctions que Neos possède, comme la vidéo et la voix - il faut dire que Neos est presque le seul à proposer ceci. Les conférences à plusieurs sont un peu moins bien gérées, également. A l'inverse, avec Pandion, on peut voir les avatars de ses contacts, et en avoir un soi-même. Par ailleurs, Pandion est le champion de l'ergonomie pour gérer les passerelles. Clair et concis, c'est très pratique.


Image


Image

  • Marche sous Windows 9x ou plus.
  • Existe en français.
  • Marche très bien sur une clef USB.
  • Gère les avatars.
  • Possibilité d'ajouter des plugins : BBC news, Google (recherche sur le Net), Reversi (un jeu), Slashdot (news informatiques)...

Mon opinion :
c'était mon favori juste avant que je ne découvre Neos. Je dirais donc qu'il s'agit d'un bon challenger.

Psi


ImagePsi



Site officiel - Téléchargement

Psi est un tout petit peu plus configurable que les deux logiciels précédents. Cela veut aussi dire qu'il est un tout petit peu moins simple d'utilisation... enfin, qu'il faut quelques minutes de plus pour le prendre en main. Du coup, son ergonomie est un petit peu moins bonne, quoi que... c'est un peu une question de goût.

Image


Image


Image

  • Marche sous Windows 9x et plus.
  • Marche sous MacOS X.
  • Marche sous Linux.
  • Existe en français.
  • Très bonne gestion des salons de conférence.
  • Plusieurs profils possibles.

Mon opinion :
Psi possède un petit peu plus d'options que les deux logiciels précédents. Il peut constituer un pas de transition avant de passer aux logiciels de la page suivante, plus complexes.

Voyons maintenant les logiciels réservés aux power-users.

Gajim

Cette page va certainement plus intéresser ceux qui aiment bien trifouiller dans les options, personnaliser leur logiciel, se creuser les méninges, et qui n'hésitent pas à passer du temps à configurer leur client pour qu'il entre en adéquation avec leurs désirs.

Dans cette liste, je mettrais trois logiciels :
  • Exodus
  • Tkabber
  • et... Gajim (du moins sous Windows, mais je vais expliquer pourquoi).


ImageGajim



Site officiel - téléchargement

Gajim se veut un client très simple d'utilisation, et accessible à tout le monde. Il existe sur de multiples plateformes. Mais alors que fait-il dans la section power-users ' Si on est adepte de Linux, il n'a en effet rien à y faire. Par contre, si on est sous Windows, c'est une autre paire de manche. L'utilisation et la configuration de Gajim ne posent aucun problème, non. Le problème se pose... à l'installation, sous Windows.

Allez, je vous montre la marche à suivre, telle qu'elle est expliquée sur le site :
  • Installer d'abord Subversion.
  • Installer ensuite GTK Runtime Environment.
  • Puis installer Python.
  • Passer à l'installation de PyGTK pour Windows.
  • Il vous reste encore PyWin32 Extensions by Mark Hammond.
  • Il se peut qu'il vous manque, Mscv71.dll, que vous devrez alors installer.
  • Vous avez terminé ' Eh bien alors vous pouvez installer Gajim, l'environnement est près.

Même si tous les liens sont présents sur le site officiel, avouez que ça a quand même de quoi refroidir le tempérament le mieux trempé. Enfin, sachez tout de même que sous Linux, tout ce bataclan est déjà présent en natif, ou peu s'en faut. L'installation est donc grandement simplifiée.
Oui, c'est une petit peu le monde à l'envers, pour une fois.


Image

Image

Image

  • Marche sous Win 2000 et XP.
  • Marche sous Linux.
  • Existe en français.
  • Correcteur d'orthographe.
  • Onglets.
  • Bonne gestion des salons de conférences.
  • Gestion des avatars.

Mon opinion :
très sincèrement, à moins d'être sous Linux, ce logiciel n'a pas d'intérêt tant la procédure d'installation est ardue. Une fois que c'est fait,  Gajim reste toutefois un bon client.


Exodus


ImageExodus



Site officiel - téléchargement

Très intéressante, l'interface d'Exodus. On peut, si on le désire, tout avoir dans la même fenêtre : liste de contacts, discussions, salons... tout tient dans la main !


  • Marche sous Windows.
  • Pas de version française.
  • Onglets, et interface centralisée en une seule fenêtre. On peut mettre la liste de contact hors de la fenêtre principale, ou bien dans la fenêtre en tant qu'onglet, ou encore dans la fenêtre, mais toujours visible.
  • Gestion des avatars.
  • Gestion des profils multiples.
  • Bonne gestion des conférences.
  • Encore quelques bugs, notamment quand on ouvre les options, mais rien de dramatique.

Image

Image


Mon opinion :
dans cette catégorie, Exodus a ma préférence. Il marche bien, l'interface est agréable, et les quelques bugs résiduels ne sont pas gênants. Mais certes, on attend quelques améliorations.

Tkabber


ImageTkabber



Site officiel - téléchargement

Comme vous avez pu le voir si vous avez visité le site officiel, Tkabber est produit en Russie - le site est en anglais, je vous rassure. Dès le lancement, on sent que Tkabber est un peu particulier. Son interface a des couleurs bizarres, heureusement paramétrables... On peut gérer les profils, mais pas de connexion automatique au démarrage... Et le système d'options est assez déroutant. On sent qu'on peut paramétrer des tas de choses, mais la présentation de la configuration est loin de ce qu'on a l'habitude de voir. Bref, cela se voit, Tkabber est en version Beta.

Cela dit, ce logiciel promet. En effet, comme je l'ai dit, le nombre d'options paramétrables est vraiment énorme. Et l'interface en une seule fenêtre rappelle beaucoup celle d'Exodus.

  • Marche sous Windows.
  • Marche sous Linux.
  • Marche sous d'autres plateformes, si on installe les librairies Tcl/Tk.
  • Je n'ai pas trouvé de version française.
  • Gestion des avatars.
  • Onglets, interface en une seule fenêtre.
  • Gestion des profils multiples... mais pas de connexion automatique.
  • Ajout possible de plugins de jeu (dames, échec, Reversi), d'utilitaires comme le GeoRoster qui permet de situer ses contacts sur une carte mondiale, ou eJabberd qui permet de piloter un serveur Jabber à distance, ou encore le tableau blanc, comme sur Neos MT.
  • Très bonne gestion des salons de conférence.

Image

Image

Image


Mon opinion :
je dirais que Tkabber est destiné au pur geek, ou à celui qui a vraiment envie d'aller au fond des possibilités d'un client Jabber. Je pense que Tkabber est l'un des plus puissants, mais il est aussi l'un des plus difficiles à appréhender. Mieux vaut peut-être attendre de voir ce que donneront les versions futures.

Trillian

Il existe d'autres clients permettant de se connecter à Jabber. Il y a les métamessagers, ces logiciels de messagerie multi-protocoles. Choisir un métamessager pour se connecter au réseau Jabber au lieu de prendre un pur client Jabber relève d'un constat et d'un choix personnel. En effet, Jabber a beau supporter des passerelles vers les autres protocoles, tout n'est pas nécessairement rose tout le temps. En effet, les passerelles font bien transiter les messages écrits, les avatars... mais souvent, c'est bien tout ce qu'elles font passer. Le transfert de fichiers, la voix ou la vidéo, et les autres options propres aux autres protocoles, il ne faut en général pas trop en rêver.

Partant de ce constat, certains préfèrent utiliser des métamessagers, qui sont capables de se connecter proprement à chaque protocole sans passer par des passerelles. Jabber, alors, n'est plus qu'un protocole parmi les autres. Ce choix permet en général de profiter plus des options des autres protocoles, mais bride parfois certaines options de Jabber.


ImageTrillian



Site officiel - téléchargement

Avant toute chose, sachez qu'il existe deux versions de Trillian : une gratuite, et une payante. Si on s'acquitte de son abonnement et qu'on active son identifiant, le logiciel passe alors en version professionnelle.
Et seule la version professionnelle, payante, permet de faire fonctionner le plugin Jabber. C'est un peu paradoxal quand on connait la philosophie de Jabber, ça l'est moins quand on connait la philosophie de Cerulean Studios, l'éditeur. Ainsi, il vous faudra débourser 25$ pour pouvoir profiter de Jabber...


Image


Je ne vais quand même pas m'arrêter là. Partons du principe que vous allez peut-être vous acquitter de la license, auquel cas vous aurez droit à toutes les options de Trillian. Et honnêtement, il y en a.
  • Marche sous Windows.
  • Existe en français - mais la francisation provoque souvent des bugs.
  • Interface très propre, très efficace et ergonomique.
  • De très nombreux thèmes.
  • Enormes possibilités de personnalisation, par exemple avec des packs d'icônes.
  • Ajout de plugins permettant d'accroitre énormément les possibilités du logiciel.
  • Gestion des avatars.
  • Vidéo et voix.
  • Gestion des profils.

Mon opinion : Trillian est très beau et très fonctionnel. Cela dit, on rajoute vite beaucoup de plugins, et ça finit par faire un peu cher l'usine à gaz.


Gaim


ImageGaim



Site officiel - téléchargement

Gaim est un projet gratuit et open-source, pour développer un logiciel multi-plateforme de métamessagerie. Dans son genre, Gaim est assez facile à configurer, et très efficace. Les power-users regretteront certainement le manque d'options de paramétrage.


Image

Image

Image

  • Marche sous Windows.
  • Marche sous Linux.
  • Marche sous MacOS X.
  • Existe en français.
  • Permet l'ajout de quelques (rares) plugins.

Mon opinion :
parfait pour ceux qui ont choisi le métamessager plutôt que le tout Jabber et qui veulent garder une simplicité d'utilisation.


Miranda


ImageMiranda



Site officiel - téléchargement

Miranda est un projet open-source et gratuit, sous Windows uniquement. Miranda prend un peu le pendant de Gaim : autant Gaim est simple mais peu configurable, autant Miranda foisonne d'options en tous genre.
Je n'ai jamais vu un logiciel disposer d'une communauté aussi active, et d'un nombre de plugins aussi important ! Il existe plus de 400 plugins, et certains ont une mise à jour par jour, c'est dire si ça bouge !

Miranda a pour but d'être le plus léger possible, mais aussi le plus configurable. Si on se contente de la version de base sans rajouter de plugins, il prend extrêmement peu de ressources et de place sur le disque dur. Miranda est parfait pour une utilisation sur clef USB, par exemple.

Après ça, je dirais que pour chaque option qu'on veut lui rajouter, il existe un ou plusieurs plugins... et c'est là que ça devient dur : dans le choix des plugins, et la configuration de tout cela. On a en effet un peu tendance à se perdre dans les menus et sous-menus de la configuration.

Ah oui : ceux qui viennent de MSN Messenger lui reprochent deux choses dont les professionnels ne se servent jamais : il lui manque la voix et la vidéo. Et c'est un choix délibéré des développeurs.

Afin de vous aider à faire vos choix de plugins et de configuration, il existe des packs contenant logiciel et plugins prêt à l'emploi (ici ou , par exemple), et aussi une communauté francophone très active.

Image
  • Marche sous Windows.
  • Existe en français.
  • Gère les profils.
  • Gère les avatars.
  • Extrêmement configurable, améliorable, personnalisable (plus de 400 plugins).

Mon opinion :
je ne le cacherais pas, c'est le logiciel que j'utilise. Dans son genre, il est vraiment impressionnant tant il offre de possibilités. Mais très honnêtement, sa configuration est tellement touffue que je comprends que ça en rebute plus d'un. Si vous le choisissez, je vous conseille vivement d'aller voir la communauté francophone de Miranda sous peine de vous arracher les cheveux. Qu'on se le dise, Miranda n'est pas fait pour les débutants.





Il existe bien d'autres métamessagers capables de se connecter au réseau Jabber, comme SIM, par exemple. Mais seuls ces trois-là ont su retenir notre attention. Pour parfaire votre choix sur les métamessagers, je vous suggère de visiter Meta-Contact, qui s'est donné précisément pour but de vous aider dans ce domaine.

Le cas GoogleTalk

GoogleTalk

ImageSite officiel - téléchargement

GoogleTalk est en effet un cas particulier.
Pour rappel, GoogleTalk est le logiciel de messagerie distribué par Google. Google, au lieu d'inventer son protocole, a décidé de baser son logiciel sur Jabber. Bien entendu, ils ont installé leurs propres serveurs Jabber, et comme le projet Jabber est open-source... ils en ont profité pour modifier le code du serveur. Voilà donc ce que GoogleTalk ajoute ou enlève par rapport au protocole Jabber classique :


Plus :
  • La voix. On communique avec GoogleTalk comme on communique avec Skype.
  • Tout ce que donne Jabber possède à la base, GoogleTalk le propose aussi.
  • Possibilité d'utiliser d'autres logiciels que GoogleTalk pour se connecter au serveur.

Moins :

  • Sans adresse Gmail (les adresses électroniques chez Google), point d'utilisation possible. Le JID équivaut ici à l'adresse Gmail.
  • Aucune interconnexion entre les serveurs Gmail et les serveurs Jabber classiques.
  • Aucune passerelle.
  • Le système de voix est spécifique au logiciel GoogleTalk. Avec un autre logiciel, vous n'aurez point de son.

Ainsi, seuls ceux qui possèdent une adresse Gmail peuvent utiliser le logiciel ou le protocole. Les usagers américain peuvent, en échange de leur numéro de téléphone mobile, acquérir une adresse Gmail qui leur sera fourni par SMS (mais que peut donc bien faire Google de tous les numéros de téléphone collectés '). Dans les autres pays, seul le parrainage fonctionne pour le moment. Ainsi, pour l'occasion, tous les usagers Gmail peuvent parrainer jusqu'à 50 personnes.

Ah oui, remarque importante, le logiciel n'existe pour l'instant que sous Windows.

Notons tout de même que logiciel et protocole sont encore en version Beta. Rien n'est vraiment finalisé. Il se peut donc que certaines caractéristiques changent totalement, et que GoogleTalk s'ouvre aux autre protocoles via les passerelles, et aux autres serveurs Jabber.


Image


Mes copains utilisent GoogleTalk, mais je préfère mon logiciel



Eh ben on peut dire que vous êtes un dur à cuir, vous ! Pas de problème : il est possible de se connecter au réseau GoogleTalk à partir de n'importe quel client Jabber acceptant les connexions sécurisée SSL (Secure Socket Layer, une forme de cryptage). Une petite liste est d'ailleurs faite ici, avec des liens pour configurer chacun des clients.

Récapitulons tout de même pour la généralité :
  • Il vous faut un compte Gmail et un client Jabber.
  • Votre Jabber ID sera cette adresse Gmail.
  • Si besoin de préciser, votre Username, c'est tout ce qu'il y a avant @gmail.com.
  • Le serveur Jabber : Gmail.com.
  • Valider l'utilisation de SSL.
  • Hôte : talk.google.com.
  • Port : 5223.

Image

Avec ça, vous avez toutes les cartes en main.


Conclusion

Finalement, utiliser Jabber comme protocole de messagerie, c'est faire preuve d'ouverture d'esprit. Ca permet, avec un seul protocole, d'accéder à l'énorme majorité de ses contacts, voire la totalité. Le protocole est jeune, et accuse encore certains petits défauts. Mais étant open-source, il se développe vite. Et l'entrée en lice du géant Google va donner un gros coup de fouet à la communauté.


Les liens utiles



Récapitulons les liens utiles à la compréhension et à l'utilisation de Jabber.

Les logiciels cités - les purs clients Jabber :


Les métamessagers :


Les communautés francophones :



Ce dossier est, par nature, forcément incomplet et partial. Si vous voyez des erreurs, si vous voyez un manquement flagrant, ou si, tout simplement, vous avez des remarques, contactez-nous pour que nous mettions à jour.

Merci à vous, et bonnes discussions !


  • Partager ce contenu :
Dans le même style
Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Calimo offline Hors ligne Vétéran avatar 1049 points
Le #169300
Dommage, je n'ai pu lire que la page d'accueil, pour aller sur les autres il faut obligatoirement javascript pour utiliser le menu déroulant...

Pas bien :non:
Sac_poubelle offline Hors ligne Vétéran avatar 2085 points
Le #169301
Bon allez je vais de ce pas me créer un compte jabber. Ca fait longtemps que je voulais le faire sans trop m'y intéresser vraiment.
Merci
Dagobert_78 offline Hors ligne Héroïque avatar 612 points
Le #169303
kikoo Manu.
merci pour le lien sur Miranda FR :jap:

je t'ai posté tout plein de p'tites corrections sur notre forum. J'en suis à la page 8, je fait une sieste, et je fais la suite.

gros bisous ma poule
ManuDevil offline Hors ligne Héroïque icone 703 points
Le #169304
Voilà, j'ai tenu compte des corrections et les y ai apportées. Merci de m'avoir relu, il y en avait besoin (et c'est peut-être encore le cas)...
ramulo83 offline Hors ligne Héroïque avatar 614 points
Le #169308
Très intéressant tout ca
j'vais me reposer la tête et m'y intéresser de plus pret ca me parait avoir un fort potentiel.
Bravo pour les Dossiers qui sont de mieux en mieux je trouve depuis un certain temps !
Homer offline Hors ligne Héroïque avatar 622 points
Le #169309
Salut,

Il y a une erreur concernant Gajim. Tout ce qu'il faut pour l'installation sous Windows c'est la runtime GTK (pas besoin de Python et tout le tralala).

Fichier d'installation: http://www.gajim.org/downloads/gajim-0.8.2-2.exe
GTK: http://gladewin32.sourceforge.net/

On installe GTK, puis Gajim et on démarre Gajim via le menu démarré. Ça marche!

La procédure décrite ne s'applique qu'à la version de développement (via subversion). Ça revient presque qu'à demander à l'utilisateur de compiler son application à partir des sources pour s'en servir. Ce n'est évidemment pas ce que l'on veut.

Donc, je crois que ça change beaucoup le portrait de ce client lorsqu'on tient compte que la version dites "stable" s'installe en un clin d'oeil .
Calimo offline Hors ligne Vétéran avatar 1049 points
Le #169312
Le_Doc : il y a un bouton "go" qui ne mène à rien (le submit semble pointer sur la page elle-même et ne rien soumettre).
Quant à la flèche c'est pareil, juste un onclick="window.location.href='./pageX.php'" ;-)
Il suffit de désactiver Javascript pour s'en rendre compte.

Cela dit le tuto est excellent et je ne manquerai pas de le recommander, complet et précis, il me donne envie d'essayer Neos tiens (pour info je suis accro à Psi par lequel j'ai découvert Jabber), c'est juste dommage que tout le monde ne puisse pas en profiter
Calimo offline Hors ligne Vétéran avatar 1049 points
Le #169314
Et quelle idée d'obliger le javascript à notre époque où on parle d'accessibilité pour les handicapés (mais pas seulement) et alors que des lois à la "section 508" sont en train d'arriver en europe obligeant déjà les organismes publics à avoir un site accessible ' <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" /> :crazy:

Bon cette fois promis j'arrête de poller les commentaires de ce sujet
imothepe offline Hors ligne Vétéran avatar 1275 points
Le #169318
salut...
pour une adresse gmail... une simple demande sur : nafixe@gmail.com
ciao ciao!
Maxime81 offline Hors ligne VIP avatar 5239 points
Le #169969
Zut, il me semblait que :

Jabber c'etait un réseau de messagerie instantanée.
XMPP était le nom de son protocole.
Psi, Gajim, Gtalk, Adium etc... Étaient les logiciels.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire