Le Japon propose des cours scolaires par téléphones mobiles

Le par Cédric B.  |  0 commentaire(s)

La passion du téléphone portable ne s'éteint pas au Japon. Au contraire même, puisqu'il est désormais possible de suivre un cours magistral via l'Internet mobile.

telephone_mobile
Telephone mobileLa Cyber Université propose des cours pour toutes les classes mais seulement sur Internet. Désormais, elle propose également de suivre les enseignements via le téléphone mobile, à commencer par un cours sur les pyramides.

En ce qui concerne les ordinateurs personnels, la conférence se télécharge et se visionne au milieu de l'écran en texte et en images, avec, en haut à droite une plus petite vidéo montrant le maître de conférence. Pour la version mobile, il s'agira d'une fenêtre s'affichant sur le combiné nomade et affichant uniquement des images de type Power Point.

Lors d'une démonstration effectuée ce jour dans un hôtel de Tokyo, une image des pyramides apparaissait sur le combiné mobile alors que le maître de conférence était en train de faire son cours. La Cyber Université, ouverte en avril dernier et qui donne de vrais diplômes, compte aujourd'hui 1 850 étudiants.

Le campus virtuel est détenu à 71 % par Softbank Corp, un opérateur japonais très connu qui propose en outre des services haut débit, des jeux d'argent en ligne et un portail d'e-commerce. A l'inverse des autres cours de la cyber-université, les versions mobiles sont proposées gratuitement au public bien qu'il faille encore payer les coûts de connexion et de téléchargement. Pour l'heure, seuls les téléphones fournis par Softbank peuvent en profiter, mais il n'est pas exclu que d'autres opérateurs nippons soient inclus dans ce projet scolaire original.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire