Syndrome Terminator : des experts en robotique boycottent la nouvelle branche armes autonomes du KAIST

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Financial Times
terminator

L'ouverture d'un laboratoire sur les armes autonomes au sein du KAIST sud-coréen déclenche un tollé et le boycott de plus de 50 experts en robotique dans le monde.

Le sujet de la recherche sur les armes douées d'autonomie grâce à l'intelligence artificielle reste toujours aussi sensible, avec la crainte de faire émerger des robots tueurs incontrôlables.

intelligence-artificielle-IACette inquiétude latente a conduit à la création de groupes de réflexion et à l'expression par certains scientifiques de la nécessité d'une régulation ou d'un accord mondial, tandis que des personnalités, comme le milliardaire Elon Musk, avertissent régulièrement sur les conséquences néfastes potentielles du développement incontrôlé des intelligences artificielles.

Aussi, l'annonce de l'ouverture d'un laboratoire de travail sur les armes autonomes au sein de la prestigieuse université sud-coréenne KAIST (Institut supérieur coréen des sciences et technologies) n'est pas passée inaperçue dans le monde de la robotique.

Une cinquantaine d'experts en robotique ont aussitôt annoncer qu'ils boycottaient les collaborations avec l'institut, craignant que la nouvelle branche de recherche ne mène tout droit à ces fameux robots tueurs, tout droit sortis des imaginaires représentés par les films Terminator.

Le boycott intervient aussi à une semaine d'une conférence de l'ONU sur la problématique des armes létales autonomes et de la nécessité d'en limiter la diffusion avant de se retrouver pris dans une course à l'armement.

Les experts accusent ainsi le KAIST de mettre en place par cette initiative les germes de cette course aux intelligences artificielles belliqueuses et robots tueurs, ce que dément son président Shin Sung-chul, rappelant les valeurs d'éthique de son université.

Le laboratoire doit en principe suivre quatre axes principaux, principalement autour du rôle des IA dans la chaîne de commandement et la prise de décision, les systèmes de navigation de véhicules autonomes sous-marins ou encore les les technologies de tracking assistées par une IA.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2008282
Cool Bientôt, le Jugement dernier.

Qui a vu John Connor ?
Le #2008294
Ça va se faire en secret car la soif de pouvoir est trop forte chez l'homo stupidens.
Le #2008297
C'est vrai que c'est en principe un laboratoire secret de l'armée. En faire une branche d'une université c'est montrer les muscles faces aux voisins chinois et du nord.
Le #2008303
Sarah connor?
Le #2008304
Magic2016 a écrit :

Sarah connor?


"C'est à côté"
Anonyme
Le #2008306
J'aime bien le robot haute technologie avec un fusil a pompe obsolète pour arrêter le t1000
https://youtu.be/ZdzCb_hjoTY?t=112

LOL
Le #2008322
Comme ça ils vont avoir le loisir de créer des liens avec d'autres experts moins chatouillés par l'éthique, comme ceux de Corée du Nord, de la Russie, ou dans le genre. Là on rigolera moins si ça part en couille, et qu'ils n'auront aucune idée de comment ça marche, "parce qu'à l'époque on leur a dit non, ça faisait trop peur".
Le #2008348
On aura peut être droit comme ça à une vraie suite à T2 qui tient enfin la route
Le #2008349
yves64 a écrit :

J'aime bien le robot haute technologie avec un fusil a pompe obsolète pour arrêter le t1000
https://youtu.be/ZdzCb_hjoTY?t=112

LOL


Dans cette scène ce que je préfère c'est la tête de Silberman qui a toujours soutenu que les robots venus pour nous tuer n'existaient pas ! Il en perd sa clope
Le #2008357
yves64 a écrit :

J'aime bien le robot haute technologie avec un fusil a pompe obsolète pour arrêter le t1000
https://youtu.be/ZdzCb_hjoTY?t=112

LOL


Il a les armes du moment où il est (années 90), il ne peut être transporté dans le temps que nu ...

Aaahh ces jeunes, faut tout leur apprendre
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme