Test : Amazon Kindle Fire HDX 8.9", la meilleure tablette du marché ?

Le par Rénald B.  |  2 commentaire(s)
Amazon_Kindle_Fire_HDX_89

Amazon a renouvelé sa gamme de tablettes Kindle Fire avec les Fire HDX 8.9 et 7 pouces. Elles signent le passage aux très hautes résolutions d’affichage, à Fire OS 3.1 et intègrent un processeur quad coeur cadencé à plus de 2 GHz. Voici le test de la Kindle Fire HDX 8.9", un format singulier pour une tablette qui ne cache pas ses ambitions.

Introduction

C'est en octobre 2013 qu'Amazon a dévoilé sa nouvelle gamme de tablettes Kindle Fire HDX (ainsi qu'une nouvelle déclinaison de la Kindle Fire HD). Alors que les Kindle Fire HD s'ancraient dans le milieu de gamme, Amazon a revu ses spécifications à la hausse avec la nouvelle gamme HDX et vise clairement le segment du haut de gamme.

La Kindle Fire HDX 8.9" adopte une définition très élevée (plus que de la Full HD) et hérite également du meilleur processeur d'application du marché et de la nouvelle mouture de Fire OS, le fork Android développé par Amazon.

Nous avons passé au crible la tablette haut de gamme d'Amazon. Avec de telles caractéristiques, la tablette peut prétendre à la plus haute marche du podium dans le secteur des tablettes. Est-ce le cas ? Réponse dans notre test.

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX 

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX 

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX 

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX 

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX 



Une tablette ultra performante

C'est le Snapdragon 800 de Qualcomm qui anime la Fire HDX 8.9" qui est à l'heure actuelle le SoC mobile le plus performant du marché (avec le Tegra 4 de Nividia et l'A7 d'Apple) en attendant son successeur, le Snapdragon 805, le Tegra K1, le LG Odin…

Le Snapdragon 800 intègre 4 coeurs Krait 400 cadencés ici jusqu’à 2.2 GHz ainsi qu’un GPU Adreno 330. Deux Go de DRAM viennent l'épauler. Des spécifications de haute volée qui placent d'emblée la Fire HDX 8.9" au sommet de la hiérarchie des tablettes.

Dans les faits, son comportement ne vient pas contredire les prétentions d'Amazon avec sa tablette haut de gamme. Aussi bien à l'aise pour surfer sur le net que pour jouer à des jeux HD 3D, la tablette n'a jamais été prise à défaut avec une fluidité équivalente à ce qu'on trouve sur un iPad. Les composants électroniques y sont probablement pour beaucoup mais le fork d'Android développé par Amazon n'y est sans pas doute pas étranger non plus.

Qui dit écran de 8.9", définition élevée et processeur d'application cadencé à plus de 2 GHz, dit batterie de grande capacité pour assurer une autonomie décente.

Amazon d'assurer que l'autonomie de la Fire HDX 8.9" est de 12 heures pour un usage mixte et de 18 heures dans le mode lecture. Dans ce dernier mode, la tablette éteint les process inutiles pour offrir une autonomie plus grande.

Dans les faits, on trouve peu ou prou cette autonomie. Ajoutons également qu'elle dispose d'une excellente autonomie en veille à l'image des iPad. Ne l'utilisez pas durant deux semaines tout en la laissant en veille et elle se déchargera peu dans ce laps de temps.

Aucune indication n'est donnée quant à la capacité de la batterie en mAh.

Mais, signalons que la Fire HDX 8.9" supporte la charge filaire accélérée grâce à la technologie Quick Charge de Qualcomm. Rebaptisée PowerFast par Amazon, cette technologie nécessite l'utilisation du chargeur fourni avec la tablette. Il est cependant possible d’utiliser n’importe quel autre adaptateur secteur disposant d'une sortie microUSB (le temps de charge dépassera alors les 4.5 heures annoncées par Amazon).

PowerFast alimente la batterie avec un courant électrique plus élevé lorsque la batterie est très déchargée exploitant le fait que sa tension est alors plus faible, la puissance livrée n’augmentant alors pas. Dès lors que la tension aux bornes de la batterie a augmenté, le courant diminue pour rejoindre celui qu’un chargeur "classique" aurait fourni.

Petite astuce pour les utilisateurs, il est donc pertinent de recharger la tablette lorsqu’elle est bien déchargée.



Le meilleur écran du marché

Le modèle Kindle Fire HDX 8.9" adopte un affichage à mi-chemin entre entre la Full HD et la 4K/UHD avec une définition de 2560 par 1600 pixels, soit une résolution de 339 ppp (pixels par pouce).

Kindle Fire HDXLa tablette d'Amazon affiche 4,096 millions de pixels (en Full HD, c'est un peu plus de 2.07 millions de pixels et en Ultra HD, c'est 8.3 millions de pixels). A titre de comparaison, la Nexus 7 (lire notre test) affiche 2.3 millions de pixels sur son écran de 7 pixels (résolution de 323 ppp) tandis que l'iPad Mini Retina en affiche 3.14 millions sur son écran de 7.9 pouces (résolution de 324 ppp).

Si la résolution de 339 ppp est très appréciable, l'écran de la Fire HDX 8.9" n'est pas seulement très précis puisqu'il est aussi extrêmement lumineux et très contrasté. Il s'agit probablement d'un des plus bels écrans jamais utilisé sur une tablette.

Kindle Fire HDXQui dit très haute définition dit bien entendu lecture de vidéos encodées en 1080p. La version intégrant 16 Go ne s’y prête pas du tout car seuls 11.37 Go sont disponibles pour l’utilisateur sans possibilité d’ajouter une carte microSD pour étendre cette capacité. De nombreux films encodés en 1080p ne pourront donc pas loger dans cet espace trop étriqué. On vous conseille donc d'investir dans la déclinaison 32 Go de la Fire HDX 8.9" proposée au tarif de 429€ (contre 379€ pour la version avec 16 Go). Les amateurs de séries et films pourront également se tourner vers la déclinaison dotée de 64 Go à 479€.

A noter que dans un cas, on "paye" les 16 Go supplémentaires 50€ et dans l'autre 32 Go de plus au prix de 50€ également ! Malgré cette "bizarrerie", le prix du Go supplémentaire reste meilleur marché que celui pratiqué par d'autres marques.

Le visionnage de vidéos Full HD ne pourra également pas passer par Amazon puisque Amazon Instant Video, le service vidéo de la société, n’est pas (encore) disponible en France.

C’est d’autant plus regrettable qu’une expérience de second écran est possible.

La Kindle Fire HDX 8.9" (ainsi que 7") supporte en effet la technologie de second écran pour le streaming depuis le cloud d'Amazon. Du contenu stocké dans le cloud pourra donc être streamé à destination des PS3/4 et des Smart TV de Samsung via l'application Amazon Instant Video, et contrôlé à distance depuis la tablette. De surcroît, Amazon pourrait sortir prochainement l’Amazon Firetube (la réponse d’Amazon au Chromecast de Google) qui permettra d’apporter à un faible coût la fonction second écran à n’importe quelle HDTV pourvue d’une entrée HDMI.

Elle permet également d’accéder à des métadonnées pour les films et la TV via la fonctionnalité X-Ray d’Amazon (c’est-à-dire sans accéder à Internet) : titres des chansons, acteurs… X-Ray music permet aussi d’avoir accès aux paroles (affichées au fur et à mesure de la chanson) d’une chanson dont Amazon détient les droits.

S’agissant de la technologie X-Ray d’Amazon, Xray Music et Xray Movies & TV fonctionnent sans connexion à internet.



Connectivité

La Kindle Fire HDX 8.9" supporte la technologie d’affichage sans fil Miracast. Moyennant un boîtier idoine connecté à votre HDTV (ou bien directement si votre téléviseur supporte le Miracast), vous pourrez diffuser sans fil du contenu sur son écran. Au passage, notons que le connecteur micro HDMI présent sur la précédente version de la Kindle Fire HD a disparu. La tablette n’est pas non plus compatible avec le MHL ou le SlimPort via son port micro USB. Il faudra donc investir dans un boîtier Miracast si vous voulez vous servir de la Kindle Fire HDX comme d’un boîtier multimédia connecté à votre HDTV.

La fonctionnalité Miracast a été testée avec succès avec une HDTV Philips 46PFL8008 qui la supporte nativement ainsi qu'avec le boîtier PTV-3000 de Netgear qui "apporte" cette connectivité sans fil à n'importe quel téléviseur.

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX  

Kindle Fire HDX 

Nous avons poussé tout cela un peu plus loin en connectant le PTV-3000 à l'entrée HDMI d'une Xbox One (lire notre dossier). Nous avons ensuite connecté (sans fil) la Kindle Fire HDX 8.9" au PTV-3000.

On peut notamment lancer l'application Xbox One SmartGlass ou d'autres applications. Intéressant si vous possédez un très grand écran (style 55 pouces) et désirez utiliser votre Xbox One tout en affichant l'écran de la tablette sur la TV. On profite en cela de la fonctionnalité d'ancrage de la Xbox One qui permet d'afficher simultanément deux écrans (l'un occupant 80% de la surface et l'autre la portion congrue).

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX 

Kindle Fire HDX Kindle Fire HDX 

Kindle Fire HDX 

Bien entendu, la tablette supporte le Wifi a/b/g/n. Pour cette dernière norme, le MIMO est implémenté et permet de transférer les données via la porteuse 2.4 GHz ou bien via le 5 GHz. Le débit est plus rapide car la tablette utilise la bande la moins encombrée. Votre routeur doit être en mesure de gérer le Wifi n sur la porteuse 5 GHz. On regrettera que la tablette ne supporte pas le Wifi ac et le Wifi Direct.

Le Bluetooth est également de la partie même si la mouture 4.0 n’est pas supportée. Toutefois, le profil AD2P permet bien de connecter un casque audio ou des enceintes. Nous avons connecté plusieurs appareils Bluetooth dont le récepteur Bluetooth SBH50 de Sony. Aucun problème pour appairer celui-ci. Cependant, on note que les métadonnées (titre et nom du chanteur) ne sont pas transmises au SBH50 lors de la lecture avec Spotify par exemple.

 Kindle Fire HDX 

Pas de NFC, ce qui est dommage puisque de nombreux appareils Bluetooth ont recours au NFC pour faciliter l’appairage.

Cela n'a pas empêché de le connecter en Bluetooth au casque à arceau i30 de Turtle Beach (photo ci-dessous) afin de disposer de la qualité de restitution de celui-ci. 

Cela permet de bénéficier de la capacité dont dispose la Kindle Fire HDX 8.9" pour décoder des flux audio de très bonne qualité (c'est-à-dire avec peu de pertes) avec une restitution optimum (le casque i30 de Turtle Beach dispose de larges haut-parleurs de 50 mm et d’un système actif de réduction du bruit ambiant). La tablette est, elle, compatible (entre autres) avec les codecs Advanced Audio Coding (AAC), Vorbis d’OGG (plus performant que le mp3) et PCM.

Casque_Audio_Turtle_Beach_i30_Bluetooth_avec_Kindle_Fire_HDX_89



L'heure de la maturité a sonné

Pour animer ses tablettes Kindle Fire, Amazon a développé Fire OS, son fork d'Android largement éloigné de l'OS mobile de Google. C'est Fire OS 3.1 qui est au coeur des Kindle Fire HDX.

Au lancement des Fire HDX, c'est Fire 0S 3.0, nom de code “Mojito”, qui était installé. Mais la mise à jour 3.1 est arrivée peu de temps après apportant plusieurs fonctionnalités.

Cette nouvelle mouture est à la fois disponible sur les nouvelles HDX et sur les nouvelles HD. “Mojito” ne sera toutefois pas déployé sur les anciens modèles de Kindle Fire. Précisons également que seules les Kindle Fire HDX peuvent utiliser toutes les fonctionnalités de Fire OS 3.0.

Pas de bouleversements notables avec Fire OS 3.0 puis 3.1 même si les améliorations sont très appréciables.

Désormais, une grille d'applications similaire à celle qu'on trouve sur Android permet de voir et d'accéder aux applications installées. Elle vient en complément de la vue sous forme de carrousel.

Cloud Collections ajoute un moyen d’organiser ses applications, ses magazines, ses livres et ses journaux dans le Cloud. Ils sont alors prêts à être téléchargés localement sur votre tablette Kindle Fire.

Fire OS 3.0 a également introduit Quick Switch, une fonctionnalité qui permet d'accéder aux applications tournant en multitâche et plus globalement de passer très rapidement d'un contenu à un autre. La solution d’Amazon est unique car on peut non seulement accéder aux applications mais également aux livres et à d’autres contenus (musique, vidéos…)… 

Il suffit de faire glisser son doigt vers le haut pour ouvrir la barre d’options, puis d’appuyer sur l’élément que vous souhaitez ouvrir. Depuis une application ou une page Web en mode paysage, on peut aussi faire glisser son doigt depuis le bord droit de l’écran vers la gauche pour ouvrir Quick Switch.

Avec Fire OS 3.0, le navigateur Silk d’Amazon devient beaucoup plus rapide et supporte le HTML5.

Ajoutons que les clients email et calendrier bénéficient également d'améliorations.

Amazon a ajouté Goodreads avec la mise à jour 3.1 de Fire OS. Déjà présent sur la Paperwhite, Googdreads est un réseau social pour les lecteurs assidus. Il permet de partager des citations, de voir ce que vos amis lisent, d’écrire des reviews directement depuis l’application de lecture et d’accéder à des recommandations. Malheureusement, seuls les utilisateurs américains peuvent en profiter.

"Ne Pas Déranger" permet de désactiver les notifications et rappels du calendrier simplement en activant un paramètre. Il est possible de faire en sorte qu’il soit activé automatiquement lorsqu’on débute une activité comme la lecture, la navigation sur internet via Silk, l'écoute de musique ou si l'on regarde une vidéo. On peut également le programmer pour l'activer sur une plage horaire précise.



Une tablette adaptée à une utilisation professionnelle

Fire OS 3.x inclut des API pour l’administration d’un parc de Kindle Fire.

Il devient ainsi possible d'administrer les tablettes grâce à des logiciels adaptés (Citrix ou encore AirWatch). Les administrateurs IT peuvent configurer jusqu'à 70 commandes sur Fire OS 3.0 (contre 27 sur Android “Jelly Bean”).

Mojito supporte également l'authentification via le protocole Kerberos est également supportée, ce qui permet de naviguer sur l’intranet d’une entreprise via le navigateur Silk après s’être identifié.

Les utilisateurs peuvent aussi accéder de manière sécurisée aux réseaux d’entreprise via un VPN.

Toujours au registre de la sécurité, Fire OS 3.x supporte le chiffrement d’une partition utilisateur pour assurer la sécurité des données.

Les utilisateurs peuvent aussi imprimer sans fil directement depuis la tablette.

Alors que la tendance du BYOD (Bring Your Own Device) a le vent en poupe en entreprise, les Kindle Fire HDX ont donc leur carte à jouer grâce à ces nouvelles fonctionnalités.



Support

Aux Etats-Unis, les possesseurs de Kindle Fire HDX peuvent compter sur le support “Mayday”. Depuis le volet déroulant, on accède aux "Paramètres" puis à "Aide". De cet endroit, les américains ont accès à Mayday et peuvent demander l’assistance d’un interlocuteur en ligne qui apparaîtra alors dans un petit écran. Amazon annonce une attente maximum de 15 secondes et une disponibilité 24/7 365 jours par an. La Kindle Fire HD qui ne dispose pas de microphone ne supporte pas Mayday.

En France, depuis "Aide", on peut toutefois indiquer son numéro de téléphone via les paramètres pour être appelé dans les 10 à 20 secondes. Testé et approuvé, la promesse est bien remplie.



Amazon App Shop et applications

Fire OS dispose de son propre magasin applicatif, l'Amazon App Shop. Il est bien achalandé même s'il n'est pas (encore) aussi complet que le Google Play auquel on ne peut pas accéder depuis les Kindle Fire.

Certaines applications phares sont absentes de l'Amazon App Shop. Un vide qui peut souvent être comblé puisque Fire OS est compatible avec les applications Android du Google Play.

On peut donc installer “manuellement” ces applications. Au préalable, il faut activer “Applications de sources inconnues” dans les paramètres (pour autoriser l’installation d’applications ne provenant pas de l’Amazon App Shop).

Auparavant, on aura également pris soin d'installer une application telle qu’OS File Explorer. Via cette application gratuite, on accède aux fichiers .apk qu'on aura placés dans un répertoire de la tablette.

Pour éviter quelques déconvenues, toujours possibles lorsqu'on installe des applications de sources externes, il est vivement conseillé de télécharger ces applications depuis des sites officiels.

A titre d'exemple, Dropbox, propose gracieusement l’apk de son appli Android sur son site. Mais, on peut également trouver les applications de Google sans trop de difficultés. Il faudra simplement installer d’autres applications en parallèle.



Multimédia et photo

Amazon met en avant ses propres services pour la musique, les livres mais aussi la vidéo (bien qu’Amazon Instant Video ne soit pas disponible en France).

Toutefois, il est tout à fait possible d’accéder à d’autres services.

Kindle Fire HDXA titre d’exemple, des applications pour Spotify, Deezer et Rdio sont disponibles sur l’Amazon App Store.

La tablette est également compatible DLNA, ce qui signifie qu’on peut accéder à des serveurs distants.

L’application Avia Media Player permet ainsi d'accéder à son contenu multimédia très aisément.

On peut aussi trouver les fichiers apk d’autres applications telles que Plex et les installer.

Kindle Fire HDXL’écran de 8.9 pouces très lumineux et "précis" de la Kindle Fire HDX 8.9’” s’avère idéal pour la lecture de vidéos et il aurait effectivement dommage de ne pas pouvoir en profiter.

Mais la Kindle Fire HDX 8.9” offre également la possibilité de prendre des photos grâce à son APN arrière doté d’un capteur CMOS de 8 MPixels. La présence d’un flash LED permet de prendre des photos en condition de faible luminosité.

S'il est recouvert par l'étui, il suffit de faire coulisser la tablette pour le faire apparaître, ce qui a pour effet de déclencher automatiquement l'application photo.

Rien de mirobolant au niveau de la qualité, notamment lorsque la lumière vient à manquer.

Toutefois, l’application photo est très ergonomique et propose les modes panorama et HDR. Ce dernier vient à la rescousse dans des conditions délicates (zones d’ombre et lumière intense simultanément).

La mise au point est très efficace et rapide, tout comme la prise de vue qui est quasiment instantanée. On peut donc enchaîner les photos très rapidement.

Enfin, une caméra frontale assurant une captation vidéo en 720p est la bienvenue pour jouer le rôle de webcam de très bonne qualité. Deux microphones dans la tranche supérieure assurent une prise de son stéréo.



Conclusion

Comptez 229€ (avec 16 Go), 269€ (avec 32 Go) et 309€ (64 Go) pour la tablette Kindle Fire HDX 7″ tandis que le modèle 8.9″ est proposé à 379€ (16 Go), 429€ (32 Go) et 479€ (64 Go). Par ailleurs, la nouvelle Fire HD affiche un tarif de 139€ (16 Go) ou 169€ (32 Go).

Avec la Kindle Fire HDX 8.9”, Amazon passe indéniablement à la vitesse supérieure dans le secteur des tablettes. Le hardware de haute volée est désormais au service d’une version de Fire OS (3.1 “Mojito”) arrivée à maturité.

On peut sans conteste avancer que la Kindle Fire HDX 8.9" est une des toutes meilleures tablettes du marché. Son format singulier (écran de 8.9") s'avère très intéressant à l'usage puisqu'on bénéficie à la fois d'un vaste écran et d'une tablette légère.

PS : les tarifs ci-dessus sont ceux des “offres spéciales”, c’est-à-dire que vous acceptez les écrans de veille sponsorisés.



+ Les plus
  • écran bluffant par sa qualité
  • définition très élevée
  • qualité d'assemblage et finition
  • Fire OS arrivé à maturité avec la version 3.1
  • autonomie
  • PowerFast pour charger la batterie plus rapidement
  • support du Miracast
- Les moins
  • alourdie avec la coque Origami
  • pas d'accès au Google Play et aux applications de Google
  • pas de Wifi ac ni de NFC
  • service MayDay uniquement disponible aux Etats-Unis
  • manque le service Amazon Instant Video en France


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15083 points
Le #1637952
La mémoire des SSD a bien baissé de prix mais la mémoire (identique) des tablettes n'a pas baissé de prix depuis des lustres. On nous prendrait pas pour des cons par hasard ?
16 Go 50 euros = un SSD de 256 Go à 800 euros (alors qu'il coûtre entre 100 et 150 euros en fait). Du coup on comprend mieux pourquoi ils refusent de mettre un lecteur de carte SD ! Pour rendre le consommateur captif de leur mémoire hors de prix.
jose1209 offline Hors ligne Vétéran avatar 1399 points
Le #1637992
+1 sur le commentaire précédent!
le foutage de gueule n'a pas de limite et je trouve les commentaires trop élogieux pour une machine qui ne permet pas d'utiliser directement une micro Sd.

c'est uniquement pour vendre des abonnements cloud !
qui vont de 8€ par an à 200 € chez amazon !

pareil pour la nexus de chez google ! on met du très bon dedans et on explique que personne n'a besoin d'un port SD (vu qu'ils vendent aussi des abonnements cloud!)

j'ai arrété de prendre des produits apple quand ils ont arreté de développer des ios pour l'ipad 1 en expliquant qu'il n'était pas assez puissant alors que le mini sortait moins puissant mais avec les nouveaux ios!

je vois que google bride ses produits pour des raisons purement commerciales
amazon aussi , mais bon c'est un marchant vous savez une boutique en plus grand qu'ils n'en veulent qu'à notre argent me semble moins hypocrite que les autres !

'la meilleur machine' c'est votre jugement


icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire