Test : LG G3

Le par Rénald B.  |  4 commentaire(s)
LG_G3_k

Un an après le très convaincant LG G2, LG revient sur le devant de la scène avec le LG G3 (modèle D855), son tout dernier modèle haut de gamme. Smartphone des superlatifs, le LG G3 est actuellement l'écrin des toutes dernières technologies en matière de téléphonie. Avec ce modèle, l'autre constructeur sud-coréen ambitionne indéniablement de gagner des parts de marché dans la téléphonie mobile. Pour y parvenir, LG a mis les petits plats dans les grands et n'a pas lésiné sur les innovations et fonctionnalités bien senties. Mais est-ce suffisant face aux modèles des ténors du marché ? Le LG G3 est-il à l'heure actuelle le meilleur smartphone du marché ? Réponse au fil de notre dossier de test complet.

Présentation du LG G3

Digne successeur du LG G2, le LG G3 bénéficie de la puissance du SoC le plus performant du marché à l'heure actuelle avec le Snapdragon 801 de Qualcomm.

LG_G3_d LG_G3_Packaging_a 

Puissance certes, mais l'affichage n'est pas en reste grâce à un écran IPS de 5.5 pouces (protégé par un verre Gorila Glass 3 signé Corning) doté d'une définition QHD (1 440 par 2 560 pixels). Cela se traduit par une résolution d’affichage assez bluffante : 534 ppp (pixels par pouce). D’aucuns se demanderont si une telle profusion de pixels est pertinente sur un écran de smartphone. Elément marketing et simple siphon à milliampères ou bien réel plus, that is the question ? La plupart des gens ne verrons plus de différences au-delà des 350 pixels par pouce. Après, c’est histoire d’acuité visuelle et les différences sont, il faut bien l’avouer, ténues au fur et à mesure que la résolution augmente.

LG_G3_a LG_G3_dos_e 

A l'instar des autres modèles haut de gamme du marché, le G3 fait la part belle à la connectivité. Cellulaire en premier lieu s'agissant d'un terminal 4G LTE de catégorie 4 (jusqu’à 150 Mb/s pour le débit descendant), mais pas seulement puisqu'il bénéficie d'une connectivité cellulaire 3G+ de dernière génération. Il bénéficie également du support du Bluetooth 4.0, du NFC, du Wi-Fi ac (en plus des a/b/g/n), de l’USB OTG (On-The-Go), de la géolocailisation via les constellations GPS, GLONASS et de la fonctionnalité Wi-Fi Hotspot (permettant de partager la connexion cellulaire avec jusqu’à 8 autres appareils).

Si le G3 reprend certaines caractéristiques du G2, il gagne un emplacement pour carte microSD (jusqu’à 128 Go), le support de la norme Qi et une batterie amovible. Trois aspects essentiels qui faisaient défaut au G2.

LG_G3_coque_arrière_dLG_G3_SIM_MicroSD_c 

De surcroît, s’il conserve l’APN avec capteur de 13 MPixels, il gagne la technologie laser associée à l’autofocus pour une prise de vue quasi instantanée.

Les qualités propres à l'aspect multimédia sont à l'avenant grâce notamment à son écran d’excellente qualité.

Pour ce qui est de la finition, LG a opté pour une coque en plastique à l’aspect métal brossé. L’illusion est parfaite mais cette coque n’offre pas le toucher du métal ou de l’alu. Si la finition n'atteint pas celle des iPhone 5S ou du HTC One M8, elle s'avère très bonne.

LG_G3_coque_arrière_b LG_G3_coque_arrière_a 

Au gré de ce test, nous allons aussi voir si son autonomie est au moins aussi bonne que celle de son prédécesseur.



Ergonomie du LG G3

Critère essentiel s'il en est, l'ergonomie mérite un examen attentif, surtout lorsque le constructeur fait des choix singuliers.

C'est le cas sur le G3 (comme sur le G2 déjà) qui ne présente aucun bouton sur les tranches comme c'est pourtant la règle sur tous les smartphones et tablettes du marché. LG a opté pour un positionnement dorsal des touches. Précisément, les touches de volume et de marche/arrêt sont situées sous le capteur de l'APN principal situé au dos.

LG_G3_dos_f LG_G3_APN_Dorsal_a 

Elles sont disposées dans un petit rectangle, le bouton marche/arrêt légèrement plus proéminent se situant au centre.

Pour LG, il ne fait aucun doute que ce choix est "révolutionnaire" et qu'il se traduit par une "utilisation naturelle, intuitive et plus instinctive."

Passés les premiers moments où l'on se sent désemparé, on finit par s'habituer à cette "nouveauté". Ou du moins presque car un tel emplacement n'est finalement pas si intuitif et ergonomique que cela. Toutefois, on arrive finalement à modifier le volume sonore assez facilement lorsque le téléphone est tenu à une main en jouant de son index. On trouve également à l'aveugle le bouton Power dans la mesure où il est légèrement plus proéminent. Le principal avantage de cet emplacement audacieux pour les boutons physiques est qu'on n'appuie plus par inadvertance dessus (comme c'est le cas lorsqu'ils sont sur la tranche droite).

Mais, cet aspect central des boutons permet aussi au LG G3 d’offrir exactement la même ergonomie aux droitiers qu'aux gauchers. Un détail qui n'en est donc pas un.

En revanche, cela devient peu pratique (surtout si vous avez des gros doigts) pour faire des captures d'écran : boutons volume bas et Power maintenus appuyés simultanément.

Toutefois, il existe une alternative logicielle pour effectuer une capture d'écran. Il suffit de passer par l'appli Quick Memo. Pour ce faire, faites glisser le bouton Home vers l'écran, plusieurs options s'offrent alors à vous dont Quick Memo. Il suffit alors de sélectionner la petite disquette (en haut à droite de l'écran) pour sauvegarder un screenshot de l'écran dans les répertoires "Carnet" ou bien "Galerie". De surcroît, vous pouvez ajouter des notes prises à main levée avec cette application, celle-ci étant placée sur un calque éditable qui vient se superposer à la capture d'écran.

On retrouve également la possibilité de sortir le smartphone de veille simplement en tapotant l'écran (Knock-On) à deux reprises (comme sur la Sony Xperia Tablet Z et le LG G2). On peut le mettre en veille de la même manière. Cela s'avère très pratique et on finit par utiliser cette "astuce" plutôt que le bouton power au dos. C'est donc au final cette fonctionnalité qui est "naturelle, intuitive et plus instinctive."

C'est aussi du côté de l'écran que LG a innové sur ce G3. En effet, l'encombrement du téléphone reste contenu (146.3 x 74.6 x 8.9 mm) malgré son écran de 5.5 pouces. A titre de comparaison, il ne fait que 2.1 mm (largeur) et 4.3 mm (longueur) de plus que le Samsung Galaxy S5 (écran de 5.1 pouces).

LG a rogné sur le "bezel", c'est-à-dire le pourtour de l'écran, pour y parvenir et plus précisément sur les côtés réduits à peau de chagrin.

LG_G3_f LG_G3_h 

Au final, on bénéficie ainsi d'un écran de 5.5 pouces, ce qui le fait entrer dans la catégorie des « phablets » (comme le désigne IDC pour les smartphones dont l’écran est supérieur ou égal à 5.5 pouces).

La préhension à une main reste de ce fait possible grâce notamment à sa largeur contenue. Son poids reste, lui, comparable à celui des autres smartphones haut de gamme du marché : 149 grammes contre 142 grammes pour le LG G2, 145 grammes pour le Samsung Galaxy S5, 160 grammes pour le HTC One M8, 163 grammes pour le Sony Xperia Z2. Des poids que l’on peut attribuer aux tailles d’écran et aux batteries.

Les entrées/sorties se trouvent dans la tranche inférieure. Cela ne pose aucun problème pour le port microUSB. En revanche, un tel emplacement s'avère peu pertinent pour la prise jack 3.5 mm même s'il suffira de mettre le smartphone "à l'envers" dans sa poche lorsqu'un casque audio est connecté.

LG_G3_tranche_avant LG_G3_usb_jack 

Comment ne pas parler de la housse Quick Circle conçue spécialement par LG et qui permet notamment de consulter ses notifications sans allumer son smartphone. Un véritable gage d'ergonomie et de confort d'utilisation. Pour lui donner une note d'élégance, on pourra d'ailleurs l'associer au clip magnétique Spigen.



Performances du LG G3

Au gré de son partenariat avec Qualcomm, c'est logiquement qu'on trouve un SoC Snapdragon au coeur du G3. Fleuron de son catalogue oblige, LG a opté pour le Snapdragon 801 (MSM8974AC), soit le SoC mobile le plus performant du marché (en attendant le Snapdragon 805).

LG_G3_CPU-Z_a LG_G3_CPU-Z_b 

Le LG G3 bénéficie ainsi des faveurs des 4 coeurs Krait 400 cadencés jusqu'à 2.5 GHz de son processeur. Côté processeur graphique, c'est l'Adreno 330 qui officie. Le SoC est épaulé par 2 Go de mémoire vive sur la version avec 16 Go de stockage (celle utilisée pour ce test) et par 3 Go pour la version 32 Go.

On est en présence d'un véritable avion de chasse. En témoignent ses scores aux différents benchmarks. On note cependant que le score avec AnTuTu est inférieur à ceux obtenus par des smartphones équipés pourtant des mêmes composants.

Le LG G3 obtient ainsi un score de 31364 points alors que le HTC one M8 (Snapdragon 801) et le Samsung Galaxy S5 (Snapdragon 801) obtiennent des scores respectifs de 33845 et 34748. Le delta avec le score du G3 peut s’expliquer par la définition (qHD contre 1080p, soit 78% de pixels en plus à gérer) qui sollicite plus le SoC.

LG_G3_AnTuTu_a LG_G3_AnTuTu_b 

Au benchmark Quadrant, le score est dans la moyenne obtenue par les autres smartphones comparables : 22041 pour le G3 contre 20993 pour le Samsung Galaxy S5 et 23100 pour le HTC One M8.

LG_G3_Quadrant 

Fort de cette puissance, le G3 est à l'aise dans toutes les situations : pour le multitâche (on peut sans aucun problème ouvrir de nombreuses applications simultanément), pour les jeux 3D, le surf sur le Web (avec de nombreux onglets ouverts)...

Scores obtenus avec Vellamo :

LG_G3_Vellamo_b LG_G3_Vellamo_c 

LG_G3_Vellamo_d LG_G3_Vellamo_e 

 

Scores obtenus avec Epic Citadel :

LG_G3_Epic_Citadel_b 



Surcouche Optimus UI du LG G3

Parfaitement équipé côté hardware, le LG G3 bénéficie également d'une surcouche propriétaire Optimus UI à Android 4.4.2 qui offre des fonctionnalités bien senties.

LG_G3_écran_accueil 

LG a revu le design d’Optimus UI pour la rendre plus moderne et dans l’ère du temps avec notamment le choix du flat design (la tendance du moment sur les OS).

Si Knock-On est toujours présent, Knock-Code fait également son apparition. Cette fonctionnalité permet de déverrouiller le smartphone avec un code (succession de frappes dans un ordre qu’on définira) tapé sur une petite fenêtre apparaissant à l’écran.

Un mode invité appréciable est également de la partie (comme sur le G2) ; pratique si vous désirez prêter votre smartphone à un enfant. Ce mode permet de sélectionner les applications qui seront alors les seules à s’afficher.

Le clavier virtuel a également été revu et amélioré. On peut ainsi déplacer le curseur après un long appui sur la touche espace ; pratique pour se déplacer dans le texte lors de la saisie. On peut aussi personnaliser les touches de la rangée du bas ainsi que la hauteur du clavier.

Quick Memo est toujours présent et permet de prendre à la volée des notes manuscrites.

Le mode fractionné (qui fractionne l’écran en deux parties) est aussi toujours présent.

L’assistant personnel « Smart Notice » fait également son apparition. Celui-ci distille des notifications pour tantôt vous indiquer qu’il est possible de nettoyer l’espace de stockage avec Smart Cleaning, que vous avez reçu un appel plus tôt… Un Google Now à la sauce LG qui s’avère un peu gadget au final.

Enfin, comme pour les terminaux Galaxy, le G3 peut ne pas s’étendre (fonctionnalité à activer) tant qu’il détecte un visage.

LG_G3_Gestes 



Connectivité du LG G3

A modèle haut de gamme, connectivité complète : c'est du moins ce qu'on attend d'un modèle à ce tarif.
A l'instar des Galaxy S5, HTC one M8, Samsung Galaxy Mega, le LG G3 supporte toutes les normes du Wifi, à savoir : 802.11a/b/g/n/ac. Rappelons que la norme ac a été développée afin de prendre la relève du Wifi n. On peut aussi échanger des fichiers et des données entre deux appareils sans passer par un routeur via le Wifi Direct.

Le LG G3 hérite également du support du Bluetooth 4.0 (Bluetooth Low Energy), du NFC (Near Field Communication) et de la recharge sans fil à la norme Qi (lire notre dossier sur la recharge sans fil).

Pour ceux qui cherchent encore l'intérêt du NFC, nous vous invitons à lire notre dossier de sélection d'applications Android dont une partie est consacrée au NFC.

Le NFC permet par ailleurs d'échanger par simple contact entre deux appareils (le second appareil doit également supporter cette norme) des URLs ou encore des fichiers. C'est très pratique et vient en complément du WiFi Direct, ce dernier système ayant l'avantage d'une plus grosse bande passante mais il nécessite de se déconnecter du réseau auquel vous êtes connecté en Wi-Fi le temps de son utilisation.

Nous avons testé la connectivité Bluetooth avec plusieurs appareils comme l’excellent casque audio BackBeat GO 2 de Plantronics. Un excellent casque avec traitement anti-transpiration et une excellente autonomie, idéal, soit dit en passant, pour ceux qui pratiquent la course à pied, tout comme les écouteurs stéréo Bluetooth Jabra SPORT.

LG_G3_Casque_Plantronics_a 

L’association NFC et Bluetooth permet un appariement rapide et automatique avec les périphériques Bluetooth qui supportent ces deux connectivités comme l’enceinte Nokia JBL PlayUp.

Le port microUSB permettra par ailleurs de recharger le smartphone et de le connecter à un ordinateur. Mais, c'est également via ce port que l'affichage pourra être dupliqué sur un second écran. LG a opté pour le standard SlimPort (comme pour les Nexus 4 et Nexus 7) et non MHL comme sur la plupart des terminaux Android. Via un adaptateur idoine, on connectera donc le G3 à l'entrée HDMI d'un moniteur ou d'une HDTV. Comme pour le MHL, l'adaptateur doit être alimenté, ce qui a pour effet de recharger le smartphone lorsqu'il est connecté à cet adaptateur. Comptez 27 euros pour le modèle le moins onéreux sur notre comparateur de prix.

LG_G3_usb_jack 

Le port microUSB permettra également de connecter, via un câble adapté, un dispositif de stockage USB grâce au support de l'USB 2.0 OTG (On The Go). Nous avons testé cette fonctionnalité avec le combo adapteur OTG et hub USB HB4002G signé Inateck. A noter que votre support de stockage doit être formaté en Fat 32 et non NTFS pour être reconnu par Android.

LG_G3_Adaptateur_Inateck_a LG_G3_Adaptateur_Inateck_c 

Mais le LG G3 est avant tout un terminal cellulaire capable d'exploiter les réseaux 2G (sur les bandes 850, 900, 1800 et 1900 MHz), 3G (850, 900, 1900 et 2100 MHz) et 4G (sur les bandes 700, 800, 900, 1800, 2100, 2300 et 2600 MHz). Pour ce dernier mode, on notera qu'il est compatible avec toutes les bandes vendues aux enchères par l'ARCEP aux opérateurs mobiles français. Il est également compatible 4G LTE avec la bande des 1800 MHz (qui a droit à un refarming partiel de la 2G vers la 4G LTE avec certains opérateurs).

Il s'agit donc d'un smartphone paré pour la 4G LTE telle qu'elle est proposée en France. De surcroît, le G3 est un terminal mobile de catégorie 4, c'est-à-dire supportant des débits pouvant culminer en théorie à 50 Mb/s en upload et 150 Mb/s en download.

S'il permet d'accéder aux hauts débits des réseaux 4G, il est également compatible avec la norme 3G+ HSPA, synonyme d'un débit pouvant atteindre en théorie 42 Mb/s en donwload et 21 Mb/s en upload.

Le LG G3 supporte aussi la géolocalisation via les constellations satellites GPS et GLONASS, le DLNA et peut fonctionner en mode Wifi hotspot. Il dispose aussi d’un émetteur infra-rouge permettant de commander un appareil (HDTV, amplificateur audio…) via l’application Quick Remote.

Autre bonne nouvelle, le LG G3 supporte la recharge sans fil via la norme Qi (fonctionnalité absente sur le G2), ce qui devrait ravir ceux qui disposent d’un socle de recharge Qi.



Multimédia et photo avec le LG G3

Deux versions du G3 sont proposées : l'une embarquant 16 Go (avec 2 Go de DRAM) et l'autre 32 Go (avec 3 Go de DRAM).

Mais, contrairement au G2, le G3 dispose d’un emplacement mémoire microSD pouvant accueillir des cartes offrant jusqu’à 128 Go de stockage supplémentaires. C’est d’autant plus appréciable que le G3 permet la captation vidéo en 4K.

C'est plutôt du son que vient finalement la très bonne surprise puisque le LG G2 fait la part belle au son haute qualité. Il est ainsi capable de décoder les formats flac et WAV échantillonnés à 192 kHz ainsi que les fichiers Studio Masters quantifiés sur 24 bits. Il reste malgré cela desservi par des haut-parleurs tout juste dans la moyenne qui n'exploitent pas franchement cette capacité de décodage.

Côté APN, le G3 est équipé d'un capteur de 13 MPixels avec stabilisateur optique et d'un autre en façade de 2.1 MPixels (permettant de filmer en 1080p à 30 ips). Comme sur la plupart des smartphones du marché, il n'y a pas de bouton physique dédié pour déclencher la prise de vue. On pourra toutefois utiliser les boutons du volume sonore à cet effet. Autant le dire tout de suite, dans la pratique, cette manipulation est loin d'être triviale.

La grande nouveauté se situe au niveau d’un système laser pour l’autofocus. LG annonce une mise au point ultra rapide grâce à cette technologie (0.276 seconde selon le constructeur). Dans la pratique, c’est bien le cas : rapidité et précision sont les maîtres-mots dès qu’on utilise l’APN principal.

Les photos sont d'excellente qualité avec un plus pour la captation en conditions de faible luminosité. Le stabilisateur optique (OIS) permet de surcroît d’éviter les effets de flou.

Notons également que le G3 permet de filmer en UHD / 4K (soit 3840 par 2160 pixels) à 30 ips; un véritable plus à l’heure où les HDTV 4K sont en passe de se démocratiser mais qu’il n’y a pas encore de contenus 4K à se mettre sous la dent.

Pour ce qui est du capteur en façade, LG s’est contenté du miminum avec un module de 2.1 MPixels, alors que de nombreux concurrents proposent des capteurs pouvant atteindre 8 MPixels (cas de l’Huawei Ascend P7 par exemple). De quoi décevoir les fans de selfies, une tendance en vogue.

Afin de partager vos clichés et vidéos sur grand écran, plusieurs options s’offrent à vous.

Le support du Miracast permettant de dupliquer (sans fil) l’écran du smartphone est bien de la partie.

LG a également opté pour le SlimPort plutôt que le MHL. Moyennant un boîtier idoine, il est donc possible d'afficher simultanément l'écran du G2 sur un HDTV ou un moniteur via son port HDMI. Le boîtier se connecte au smartphone via son port microUSB. Il faut également alimenter le boîtier (le smartphone se recharge également) qui dispose à cet effet d'une entrée microUSB.

Quelques photos prises avec le LG G3 :

Photo_prise_avec_LG_G3_a Photo_prise_avec_LG_G3_d 



Autonomie du LG G3

Le constructeur sud-coréen a opté pour une batterie de 3 000 mAh sans que le poids du G3 n'en pâtisse outre-mesure (149 grammes). On aurait pu espérer une batterie plus conséquente puisque le G2 disposant d’un écran plus petit (5.2 pouces) offrant une définition moindre dispose déjà d’une telle batterie.

LG_G3_batterie_c LG_G3_coque_arrière_c 

Le G3 doit donc composer avec un écran de 5.5 pouces affichant 2560 par 1440 pixels (près de 3.7 millions de pixels) contre 1920 par 1080 pixels pour le G2 (soit 2.07 millions de pixels).

Le G3 peut toutefois compter sur la toute dernière version d’Android (4.4.2) et du Snapdragon 801, tout deux normalement garants d’une optimisation de la consommation électrique.

Dans la pratique, le G3 offre une autonomie correcte d’un journée d’utilisation (avec un usage « classique »). En revanche, avec une utilisation plus « geek » (plus de jeux vidéo) ou l’utilisation du GPS, il s’essouffle avant une journée d’utilisation.

L’autonomie du G3 est donc inférieure à celle du G2 et même du Samsung Galaxy S5 qui dispose pourtant des mêmes composants (S 801) et d’une batterie de 2800 mAh mais d’un écran de 5.1 pouces.

LG a toutefois pensé à intégrer un mode « économie d’énergie ». Celui-ci se charge de désactiver certaines fonctionnalités du smartphone lorsque le niveau de la batterie passe sous les 30%. On peut également profiter de sa batterie amovible pour en acquérir une seconde qu’on gardera avec soi (il faudra toutefois penser à la charger au préalable).



Conclusion sur le LG G3

Avec le G3, LG dégaine un smartphone de très haute volée équipé d’un écran affichant de la QHD, d’un système laser pour l’autofocus garantissant une prise de vue instantanée… On est là en présence d'un des tout meilleurs smartphones du marché, pour ne pas dire le meilleur. Si d'aucuns reprochent un manque d'innovations pertinentes ces derniers temps dans le domaine des smartphones, LG démontre à nouveau qu'il est encore possible de remodeler quelque peu l'expérience utilisateur. Difficile lui trouver des défauts. Tout juste pourra-t-on lui reprocher le choix du plastique pour la coque même si la finition est par ailleurs irréprochable et une capacité de batterie de 3 000 mAh (là où on aurait espéré un peu plus).

Ajoutons à tout cela son rapport qualité prix qui plaide largement en sa faveur. Sur notre comparateur de prix, on peut même le trouver à partir de 499 euros (version D855 avec 32Go pour le stockage et 3Go de DRAM).



+ Les plus
  • Ecran de 5.5 pouces mais gabarit du smartphone contenu
  • Définition QHD
  • Paré pour la 4G LTE
  • Interface Optimus UI
  • Performances grâce au Snapdragon 801
  • Autofocus laser
  • Finition
  • Ajout d’un emplacement pour microSD
  • Batterie amovible cette fois
  • Tarifs en dessous de ceux des modèles concurrents
  • Support de la norme Qi
- Les moins
  • SlimPort plutôt que MHL
  • Emplacement de la prise jack (dans la tranche du bas)
  • Autonomie inférieure à celles des G2 et Galaxy S5
  • Ecran un peu moins lumineux que la concurrence (gênant à l’extérieur)
  • Haut-parleur moyen
  • Score à AnTuTu inférieur à ceux des smartphones concurrents

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
GKiLLAZ offline Hors ligne Vétéran avatar 2229 points
Le #1805911
delirium29 offline Hors ligne Héroïque avatar 662 points
Le #1805927
"Enfin, comme pour les terminaux Galaxy, le G3 peut ne pas s’étendre (fonctionnalité à activer) tant qu’il détecte un visage."

Heu, on peut m'expliquer ce que l'auteur à voulu dire
ricozed offline Hors ligne Vétéran icone 1093 points
Le #1805988
delirium29 a écrit :

"Enfin, comme pour les terminaux Galaxy, le G3 peut ne pas s’étendre (fonctionnalité à activer) tant qu’il détecte un visage."

Heu, on peut m'expliquer ce que l'auteur à voulu dire


l'appareil photo en facade détecte quand l'utilisateur regarde le mobile (page internet, etc...) et donc l'écran ne se met pas en veille (d'où le "ne pas s'éteindre") même si on ne touche pas l'écran pendant longtemps.
kal93 offline Hors ligne Héroïque avatar 664 points
Le #1812009
Salut à tous.
Après avoir eu un gn1..un gn2. Puis un gn3..j'ai voulu changer de route pour aller vers mon premier LG....le fameux LG g3..effectivement l'ensemble est de bonne facture..mais en ce qui me concerne...je trouve les réglages de l'appareil photo trop light même si celle ci sont de très bonne qualité "en plein jour "...une grande surchauffe de la batterie trop facilement sans faire de jeu...un soucis connu sur le port micro USB quand on insert le chargeur...et une finition pas super top je trouve...cela fait bokou pour un appareil avoisinant les 600 euros..moral de l'histoire..j'aurais du être patient et attendre le gn4 de Samsung...cela m'apprendra
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire