Libra : huitième défection pour le projet de cryptomonnaie

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
libra

L'opérateur Vodafone quitte à son tour l'association Libra pour le projet de cryptomonnaie à l'initiative de Facebook.

Les défections se poursuivent au sein de l'association Libra qui a été mise en place pour notamment superviser la technologie de type blockchain du projet de cryptomonnaie soutenu par Facebook.

La pression de plus en plus porte des régulateurs fait sont œuvre auprès des partenaires de la première heure. Des inquiétudes portent également sur des risques de blanchiment, une utilisation pour le financement d'actes malveillants.

Après le retrait des services de paiements PayPal, Visa, Mastercard, Stripe et Mercado Pago, ainsi que eBay dans la vente en ligne et Booking, l'année 2020 débute avec le retrait de l'opérateur télécoms Vodafone.

Le groupe britannique assure qu'il continuera de suivre l'évolution de l'Association Libre et n'exclut pas la possibilité d'une collaboration future. Pour l'heure Vodafone préfère se concentrer sur sa plateforme de paiements mobile M-Pesa.

libra-association-21-membres

Parmi ses membres fondateurs et suite au retrait de Vodafone, l'association Libra ne compte plus que Iliad (maison-mère de Free) dans le domaine des télécommunications.

" Bien que la composition des membres de l'association puisse changer au fil du temps, la conception de la gouvernance et de la technologie Libra garantit la résilience du système de paiement ", commente l'association Libra à la BBC.

C'est mi-2020 que la Libra est censée voir le jour.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar