Chez M6, on ne dévoile pas ses opinions politiques sur les réseaux

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s) | Source : Ozap
TF1-M6-Canal

Les consignes sont strictes pour le groupe M6 : les animateurs doivent se garder d'exprimer leur opinion politique sur les réseaux sociaux.

Les journalistes de M6 et Bernard de la Villardière en particulier, ont été rappelés à l'ordre par M6. Après le tweet très engagé du présentateur de Zone Interdite, qui a qualifié le dernier quinquennat de " présidence égocentrique ", le groupe a tenu à rappeler quelques règles de bonne conduite en cette période électorale.

Les journalistes, animateurs et autres salariés sont donc soumis à un " droit de réserve " et ne doivent pas afficher publiquement sur les différents réseaux sociaux leur tendances politiques. Rester neutre publiquement donc pour ne pas que le groupe M6 soit involontairement associé à quelques maladresses de ses employés.

Les journalistes peuvent en revanche évoquer pleinement l'élection, mais les propos tenus doivent se garder de toute opinion personnelle. Il leur est en revanche recommandé de mettre en avant leur chaîne.

TF1-M6-CanalIl leur est aussi rappelé qu'aucun d'entre eux ne devra faire du zèle ou susciter le buzz en communiquant les résultats du premier et du second tour sur leur page personnelle avant 20 heures. L'embargo doit être respecté à la lettre, TF1 ayant également rappelé cet état de fait indiscutable.

Chez Canal + aussi, les journalistes sont "interdits" de tweets. Le tour est différent en revanche pour la chaîne cryptée qui tient surtout à conserver l'exclusivité des informations que pourrait recueillir son équipe de journalistes, plutôt que de les voir circuler sur les réseaux.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information
  • TF1 et M6 veulent fusionner !
    Via la cession de parts de M6 au groupe Bouygues, c'est un projet de fusion entre TF1 et M6 qui voit officiellement le jour. Notamment pour rivaliser face à des acteurs comme Netflix et Amazon.
  • Molotov répond à M6 avec une attaque en justice
    Le groupe M6 veut ses chaînes gratuites dans l'offre payante de Molotov. La plateforme de distribution de chaînes de télévision assigne M6 en justice pour pratique restrictive de la concurrence.

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire