Marea : le câble sous-marin de fibre optique entre USA et Espagne de Facebook et Microsoft est achevé

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Microsoft
fibre-optique

Le projet Marea supporté par plusieurs grands groupes américains consistant à déployer un câble de fibre optique sous-marin relie les Etats-Unis et l'Espagne par un lien de 6600 kilomètres.

Dévoilé en 2016, le projet Marea est une initiative de Microsoft et Facebook pour déployer un câble sous-marin de fibre optique entre les Etats-Unis et l'Espagne afin d'apporter des capacités supplémentaires pour supporter différents services Internet, dont ceux du cloud.

Long de 6600 kilomètres et supportant une capacité de 160 Tbps, il part de Virginie, sur la côté Est, pour rejoindre Bilbao. Il crée ainsi un nouveau lien entre le Nouveau Continent et l'Ancien, et cette fois du côté de l'Europe du Sud, via un partenariat avec une filiale de l'opérateur Telefonica, Telxius.

Marea Microsoft

Son déploiement débuté il y a cinq mois est désormais achevé. Microsoft et Facebook ont pris soin de le doter d'une architecture ouverte assurant son interopérabilité avec divers équipements réseau et laissant la possibilité de le faire évoluer ultérieurement.

Microsoft indique que le projet Marea a dû s'adapter aux particularités géographiques du parcours comme des fosses marines de plus de 3000 mètres, des zones de volcanisme actif ou des récifs coralliens.

Marea Microsoft 02

Le câble embarque huit paires de fibre optique protégées par du cuivre et un revêtement plastique résistant, ainsi qu'un couche isolante. Une partie du câble est enterrée dans les zones proches du rivage mais la majeure partie repose simplement sur le fond sous-marin.

Du commencement du projet à son achèvement, Marea aura mis moins de deux ans à entrer en service, soit trois fois vite que la plupart des projets de câbles sous-marins.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1981461
Bonjour et merci pour l'article.
10 Tbps par brin de fibre sur 6600 km soit 1.25 To/s.
J'en suis encore loin avec mon abonnement fibre à 300 Mbps. Ca laisse prévoir une certaine marge d'évolution.

Le #1981472
Justement, le commentaire de jac00 m'est intéressant. On parle de "marges d'évolution", quelles sont-elles lorsque la technologie utilisée est censée être limitée ? Je veux dire par là, si l'information voyage à la vitesse de la lumière, comment peut-on faire évoluer cette technologie ? (désolé pour le noob que je suis)
Le #1981488
Augmenter la fréquence de transmission (ce qui diminue le temps entre chaque donnée transitant sur le support) ou changer la façon dont sont codés les éléments a transmettre (compression) ... Par exemple.

Ce qui ne pourra pas changer c'est le ping (temps que met l'information à parcourir la distance de la fibre mais le débit, lui, peut encore monter
Le #1981509
Ah la la Si seulement On avait Cette connexion de malade
Le #1981511
Aybryan5 a écrit :

Ah la la Si seulement On avait Cette connexion de malade


et qu'est qu"On" en ferait ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme