Microsoft interdit Slack à ses employés par manque de sécurité

Le par  |  14 commentaire(s)
Slack

Considérée par Microsoft comme insuffisamment sécurisée, la messagerie Slack vient d'être bannie des usages internes du groupe.

Microsoft a récemment annoncé interdire l'utilisation de Slack à ses employés afin de communiquer en interne. La messagerie gratuite se présente comme un parfait outil de collaboration et de communication qui permet de gagner en productivité au sein des sociétés.

Microsoft Teams

GeekWire a réussi à mettre la main sur une liste complète de logiciels et services bannis par Microsoft et Slack y figure avec la mention "prohibée". D'autres services populaires voient également leur usage "déconseillé" comme Google Docs ou Amazon Web Services.

Dans la note récupérée, Microsoft évoque bien des problèmes de sécurité et encourage ses collaborateurs à se rediriger vers ses propres services équivalents, dans ce cas précis, Microsoft Teams, l'outil collaboratif du groupe lancé en 2017.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2069228
Tous les services clouds américains devraient être prohibés des administrations et entreprises europeennes
Encore plus quand elles dépendent de la LPM ou déposent des brevets ou fond de la recherche
Ces services USA sont des systèmes organisés pour voler ou anticiper toutes nos activités stratégiques
Le #2069229
Magic2016 a écrit :

Tous les services clouds américains devraient être prohibés des administrations et entreprises europeennes
Encore plus quand elles dépendent de la LPM ou déposent des brevets ou fond de la recherche
Ces services USA sont des systèmes organisés pour voler ou anticiper toutes nos activités stratégiques



Le #2069230
"D'autres services populaires voient également leur usage "déconseillé" comme Google Docs ou Amazon Web Services."

Ben voyons ...
Le #2069237
Le #2069242
skynet a écrit :

"D'autres services populaires voient également leur usage "déconseillé" comme Google Docs ou Amazon Web Services."

Ben voyons ...


Tu ne stock pas des données sensibles sur le cloud du concurrents aussi, c'est le genre de chose qui reste en interne.
Le #2069244
RedShader a écrit :

skynet a écrit :

"D'autres services populaires voient également leur usage "déconseillé" comme Google Docs ou Amazon Web Services."

Ben voyons ...


Tu ne stock pas des données sensibles sur le cloud du concurrents aussi, c'est le genre de chose qui reste en interne.


Oui d'accord avec ça mais dans tous les cas il faut chiffrer les données qu'on dépose sur un cloud public.
Le #2069246
skynet a écrit :

RedShader a écrit :

skynet a écrit :

"D'autres services populaires voient également leur usage "déconseillé" comme Google Docs ou Amazon Web Services."

Ben voyons ...


Tu ne stock pas des données sensibles sur le cloud du concurrents aussi, c'est le genre de chose qui reste en interne.


Oui d'accord avec ça mais dans tous les cas il faut chiffrer les données qu'on dépose sur un cloud public.


C'est mieux oui.
Le #2069248
d'un coté c'est de bonne guerre de demander à ses employés de privilégiés les outils maison puisque c'est juste déconseillés, pas interdit.

Apres, pour Slack et les soucis de sécu ... je peux pas dire
Le #2069257
D'ailleurs quels sont pour vous les meilleures apps de chiffrement automatique avant déplacement dans un cloud public ?
Le #2069259
La ou je travaille ca a ete aussi un NO GO pour Slack pour les memes raisons.

C'est Teams qui a ete retenu et qui est maintenant en prod avec regulierement de nouvelles features.

Je suis etonne que cela fasse une actu car c'est courant que les apps avec des CGU comme Slack ne passent pas dans les grosses boites.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme