Microsoft rachète le Français Musiwave, dette comprise

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
Microsoft bleue

Le leader mondial du logiciel confirme le rachat du spécialiste de la musique pour mobiles. Microsoft déboursera 46 millions de dollars pour Musiwave et prendra en charge sa dette nette de 4 millions de dollars.

Microsoft bleueLa firme de Redmond n'aura pas traîné en longueur pour parvenir à un accord après l'annonce du début de négociations exclusives, en vue de l'acquisition de Musiwave dont le siège est basé à Paris (présence dans 25 pays). Mais trouvez l'erreur, l'éditeur français de services et de contenus musicaux mobiles racheté par la société américaine Openwave en 2005 pour près 100 millions de dollars, va tomber dans l'escarcelle de Microsoft pour presque moité moins, soit 46 millions de dollars. Microsoft devra toutefois éponger la dette nette de Musiwave estimée à 4 millions de dollars.

Bonne ou mauvaise affaire, difficile à dire pour un acteur qui subit de plein fouet la crise du marché  du disque, en l'occurrence adapté au format mobile. Avec ce rachat qui doit encore recevoir l'aval des autorités de régulation compétentes, Microsoft escompte bénéficier des relations tissées par Musiwave avec les majors, fabricants et opérateurs mobiles pour offrir de nouvelles solutions autour de Windows Mobile,  MSN, Windows Live et son baladeur multimédia Zune.

Musiwave logo" Avec l'acquisition de Musiwave nous renforçons notre position sur le marché des loisirs mobiles avec un fournisseur innovant qui va nous aider à proposer au plus grand nombre une offre large de logiciels musicaux et services ", a déclaré Pieter Knook, vice-président Mobile Communications Business chez Microsoft.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire