Concurrence: bisbille polonaise pour Microsoft, la CE saisie

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
Microsoft bleue

Le conseil polonais de la concurrence et de la lutte contre les fraudes alerte la Commission européenne sur des pratiques jugées anti-concurrentielles de Microsoft dans le domaine de la vente d'ordinateurs portables.

Microsoft bleueL'UOKIK, à savoir l'office polonais de la concurrence, a transmis à la Commission européenne un rapport indiquant que Microsoft aurait porté atteinte à la concurrence dans le domaine des ordinateurs portables en s'acoquinant avec plusieurs fabricants sur le marché polonais, soit une douzaine au total.

Des allégations qui sont donc désormais portées à la connaissance du gendarme européen de la concurrence au long passif avec le géant américain du logiciel, et qui sont le fruit d'une enquête entamée en décembre 2007 à l'issue de plaintes déposées par des consommateurs polonais.


Allégations d'entente illicite
Pour l'heure, pas beaucoup plus d'informations, si ce n'est que la pré-installation systématique et exclusive du système d'exploitation Windows ne laissant pas le choix aux consommateurs est une nouvelle fois en cause. La firme de Redmond aurait accordé des remises à des fabricants en fonction  du nombre d'ordinateurs portables vendus avec Windows Vista pré-installé. Selon le régulateur polonais, beaucoup d'entreprises auraient admis que les termes et conditions de coopération offerts par Microsoft étaient suffisamment attractifs pour ne pas qu'ils se donnent la peine d'évaluer des solutions alternatives comme GNU/Linux pour leurs ordinateurs portables.

Si l'UOKIK a transmis le dossier à la Commission européenne, c'est que l'affaire pourrait concerner tout le Vieux Continent. L'AFP rappelle que la CE a déjà sévèrement condamné Microsoft pour abus de position dominante avec des amendes au total avoisinant les 1,676 milliard d'euros.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Anonyme offline Hors ligne Vénéré avatar 3545 points
Le #303811
"pour ne pas qu'ils se donnent la peine d'évaluer des solutions alternatives comme Mac OS X ou GNU/Linux pour leurs ordinateurs portables."

Ha bon? Et depuis quand un fabriquant de portable peut installer MacOS/X sur les ordis qu'il fabrique? Je ne vois pas en quoi le fait de choisir de ne pas évaluer les solutions qu'on a de toute manière pas le droit d'appliquer est un problème.
KerTiaM offline Hors ligne VIP icone 6496 points
Le #303841
Il s'agit d'une vision d'un horizon plus lointain que ton analyse ne te l'autorise.

A terme, il comptent également mettre Apple dans le même sac : laisser différents intégrateurs vendre une copie de OSX boite avec leur machines en toute légalité.

Après il est légitime de discuter la pertinence d'un tel procédé sachant que OSX a déjà toute les peines du monde à gérer le 10-15 machines différentes de la gamme alors que son éditeur est également le concepteur de la machine.
Anonyme offline Hors ligne Vénéré avatar 3545 points
Le #303941
KerTiaM >Que je sache les procès se basent sur le passé et le présent et non pas sur un futur hypothétique plus ou moins lointain.
Actuellement Apple interdit l'installation de MacOS sur un ordi d'une autre marque et la justice d'aucun pays n'a dit l'inverse (faute d'affaire concernant ce point) . Il n'y a donc pas de raison de mentionner cet OS dans cette dépêche.

Par contre, condamner des constructeurs et microsoft pour entente illicite si les ristournes n'étaient accordé que si les constructeurs n'installaient pas d'autres OS (linux, *BSD, OS/2, Beos, Haiku, ...) est une bonne chose si c'est avéré.
KerTiaM offline Hors ligne VIP icone 6496 points
Le #304352
omega2 chacun sa vision des choses. Apple oblige l'achat d'une de ses machines pour faire tourner un système d'exploitation ( achat de l'os soumis à une machine ), c'est du même ordre que obliger l'achat d'un licence Windows pour toute machine achetée.

Pour moi, on est bien dans une intention de scinder l'OS et la machine.
phebus offline Hors ligne VIP icone 11509 points
Le #304481
Des pratiques anti-concurrentielles de Microsoft ?
Il se réveille tard les Polonais, Microsoft pratique ça depuis sa création
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire