Microsoft publie des résultats en hausse mais cale sur le gaming et Surface

Le par  |  3 commentaire(s)
Microsoft-logo

Microsoft, dont la valorisation boursière demeure à plus de 1000 milliards de dollars, publie ses derniers résultats trimestriels.

Microsoft publie les résultats du premier trimestre de son exercice 2020 décalé et clos le 30 septembre. Le chiffre d'affaires trimestriel atteint 33,1 milliards de dollars avec une progression de 14 % sur un an. Le bénéfice net progresse de 21 % à 10,7 milliards de dollars.

Satya-Nadella

Les divisions " Productivité et entreprise " (Office 365 et Office, LinkedIn, Microsoft Dynamics…) et " Informatique plus personnelle " (Windows, Microsoft Surface, Xbox, search…) ont chacune enregistré des ventes trimestrielles à 11,1 milliards de dollars, avec respectivement une progression de 13 % et 4 % sur un an.

La division " Intelligent Cloud " (produits serveurs et services cloud, Microsoft Azure…) enregistre pour sa part un chiffre d'affaires de 10,8 milliards de dollars en hausse de 27 %. Microsoft, dont la valorisation boursière reste au-dessus des 1000 milliards de dollars, met une nouvelle fois en avant des résultats portés par le cloud.

Concernant l''informatique plus personnelle, les revenus Windows OEM non-Pro sont une nouvelle fois en baisse, contrairement à ceux de Windows OEM Pro pour lesquels la fin de l'ère Windows 7 pèse dans la balance.

Microsoft souligne la croissance des revenus pour les produits commerciaux Windows et les services cloud, notamment avec la demande pour Microsoft 365, alors que les revenus pour Surface sont en baisse sur un an. À voir ce qu'il en sera au prochain trimestre à la suite du lancement de la nouvelle gamme d'appareils Surface.

Surface lineup 2019

Dans le gaming, les ventes globales marquent le pas. Microsoft ne livre pas de chiffres, mais précise néanmoins des ventes faibles pour sa console Xbox, alors que les revenus pour les contenus et services Xbox stagnent. Pour les revenus publicitaires avec la recherche (search), ils sont toujours en progression.

À noter que pour la productivité, le nombre d'abonnés Office 365 chez les particuliers atteint 35,6 millions.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2081716
Ils ne sont pas à plaindre, loin de là faillite
Le #2081753
GabMogwai a écrit :

Ils ne sont pas à plaindre, loin de là faillite


Donc LREM pourrait les taxer davantage au lieu de taxer les pauvres nationaux.
Le #2081815
billgatesanonym a écrit :

GabMogwai a écrit :

Ils ne sont pas à plaindre, loin de là faillite


Donc LREM pourrait les taxer davantage au lieu de taxer les pauvres nationaux.


Ouhai, mais M$, c'est des potes...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme