Microsoft dépasse les attentes avec un impact minimal du coronavirus

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
Microsoft-logo

Avec ses résultats sur les trois premiers mois de l'année, Microsoft dépasse les attentes des analystes, y compris celles avant le début de la crise sanitaire du Covid-19.

Pour le troisième trimestre de son exercice 2020 décalé clos le 30 mars, Microsoft publie un chiffre d'affaires de 35 milliards de dollars en progression de 15 % sur un an et un bénéfice net de 10,8 milliards de dollars (+22 %).

Les résultats sont supérieurs aux attentes des analystes. Sur la question de l'impact du Covid-19, le groupe juge qu'il a eu un " impact net minimal " sur le total des revenus. Les effets négatifs ont surtout affecté le domaine du Search avec une réduction des dépenses publicitaires.

Dans le même temps, le recours au cloud a logiquement augmenté sous l'impulsion du travail à distance avec des cas d'usage comme Microsoft 365 et la solution Teams qui atteint 75 millions d'utilisateurs par jour.

Néanmoins, Microsoft prévient que l'impact du Covid-19 ne sera visible pour ses résultats financiers qu'au cours des périodes à venir. Patron de Microsoft, Satya Nadella souligne en tout cas : " Nous avons vu deux ans de transformation numérique en deux mois. "

Satya-Nadella

La division Intelligent Cloud (produits serveurs et services cloud, Azure…) a enregistré un chiffre d'affaires de 12,3 milliards de dollars en hausse de 27 % sur un an. La division Productivité et entreprise (Office 365 et Office, LinkedIn, Microsoft Dynamics…) a atteint un chiffre d'affaires de 11,7 milliards de dollars (+15 %). Les abonnés Office 365 (désormais Microsoft 365) grand public avoisinent 40 millions.

La division Informatique plus personnelle (Windows, Microsoft Surface, Xbox, Search…) cumule des ventes à 11 milliards de dollars (+3%). Microsoft indique que les revenus Windows OEM Pro ont progressé de 5 %, tandis que les revenus Windows OEM non-Pro ont baissé de 10 %.

Pour le cas de Surface, les revenus ont progressé de seulement 1 %. De la même manière que pour Windows, Microsoft souligne une demande accrue pour des scénarios de travail et d'apprentissage à distance, mais des problèmes d'approvisionnement en Chine.

Dans le gaming, les revenus ont baissé de 1 %, même si les revenus pour les contenus et services Xbox ont progressé de 2 %, notamment sous l'effet d'une demande de divertissement à domicile. Chose rare, Satya Nadella précise des chiffres avec plus de 10 millions d'abonnés Xbox Game Pass et presque 90 millions d'utilisateurs actifs par mois pour Xbox Live. Un engagement qualifié de record.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire