Microsoft Store : Microsoft prêt à réduire sa commission à peau de chagrin

Le par  |  2 commentaire(s)
Microsoft-Store

Microsoft va céder jusqu'à 95% des revenus pour les développeurs d'applications dans le Microsoft Store. Avec toutefois quelques conditions.

Anciennement Windows Store, le Microsoft Store bataille toujours pour attirer plus massivement les développeurs et se garnir en applications de qualité. Afin d'encourager les développeurs à créer des applications pour Windows 10, Microsoft chamboule les frais d'utilisation du Microsoft Store.

MicrosoftAlors que les développeurs sont généralement habitués à une répartition faisant qu'ils touchent 70 % des revenus, Microsoft est prêt à ne toucher une commission que de 5 %, et donc 95 % des revenus pour les développeurs.

L'annonce a été faite dans le cadre de la conférence Build avec une mise en pratique qui devrait débuter plus tard cette année. Toutefois, il y a certaines conditions, à commencer par l'exclusion des jeux.

Par ailleurs, Microsoft basculera sa commission à 15 % s'il aide à un achat comme avec une collection sur le Microsoft Store ou un autre moyen. Seuls les liens profonds d'un développeur (fournis par celui-ci) seront éligibles pour les 95 %.

La nouvelle politique (y compris pour les achats intégrés) concernera les applications pour Windows 10 sur PC, Windows Mixed Reality, Windows Phone ou Surface Hub, mais pas la Xbox One.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2012622
Pour le peu de visibilité que ca offre c'est encore certainement trop élevé pour attirer du monde ...

A mon sens, l'avenir c'est pas que chaque acteur fasse son store avec ses applications natives mais c'est plutôt les applications réalisées à l'aide de frameworks multiplate-forme type electron répertorié sur une plateforme indépendante.
Le #2012647
Je ne vois pas l’intérêt pour un dev de passer par le Microsoft store... pour payer une commission.

En effet, il peut très bien passer ses applis en win 32 classique et ça ne lui coûte rien.

Si encore Windows était présent de manière conséquent sur d’autres plateformes que le X86, je comprendrais (type smartphone en ARM) mais ce n’est pas le cas.

Je doute fort que ce changement de politique tarifaire pour le dev change quelque chose, puisque ça ne lui apporte aucune contre partie et aucune valeur ajoutée.

Pour l'Apple Store au moins la contre partie est la visibilité.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme