Preview Nail'd

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Nail\'d - Logo

Longtemps associé à Ubisoft, Techland s’est fait remarquer ces dernières années à l’aide de sa sympathique série Call of Juarez. La firme polonaise a longtemps voulu voler de ses propres ailes et changer une fois n’est pas coutume de genre. Avec Deep Silver, cette dernière a eu l’occasion de s’attaquer au très concurrentiel monde de l’automobile.

Des FPS à la course

Nous avons été conviés par Deep Silver à découvrir une version preview de Nail’d dans leurs locaux parisiens, une invitation qui nous a permis de saisir le point de vue des développeurs. Ces derniers entendent bien profiter du succès de jeux comme Pure pour venir ajouter une corde à leur arc. À l’instar du jeu de Black Rock Studios, Nail’d prône pour l’accessibilité et l’intensité.

Il ressemble d’apparence à un classique jeu de course tout-terrain impliquant quads et motos, une impression totalement erronée. Nail’d défie littéralement les lois de la physique moderne et entend surtout procurer aux joueurs de régulières montées d’adrénaline. Il est seulement question de course pure et dure, ainsi le public n’aura aucunement l’occasion d’effectuer des figures acrobatiques.

Nail'd - Image 1 Nail'd - Image 2

Il devra se contenter de dangereux et longs sauts en l’air. Le mot d’ordre est à la vitesse et aux sauts aériens. Tout a été fait pour occuper constamment le joueur qui devra ouvrir grand ses yeux et rester vigilant au moindre virage. Le concept repose sur trois touches, l’accélération, le turbo, le freinage. Au final, seules les deux premières sont essentielles.

Freiner servira seulement à négocier des virages très serrés comme les épingles ou encore à limiter la portée de son saut. Le turbo joue dans Nail’d un rôle vital nous permettant de rester à portée des concurrents et surtout d’emprunter des raccourcis qui nécessitent grande vitesse et longs sauts. Il s’obtient en effectuant des sauts et en conduisant proprement. Ceci dit, il faudra parfois lever le pied.

Nail'd - Image 4 Nail'd - Image 5

Bourriner ne sera pas forcément la bonne solution notamment lorsqu’il s’agira de passer dans des tunnels et autres passages étroits. Nail’d sera composé de quatorze tracés uniques au dénivelé important et souvent accidentés. Heureusement, le joueur sera relativement peu pénalisé en cas de chocs et mauvaises réceptions.

Au pire, il devra recommencer en cas de chute du pilote. C’est d’ailleurs pour cela qu’il sera possible de corriger en plein air sa trajectoire pour conférer aux courses un rythme supérieur et permettre à tous de commettre quelques erreurs. Ces erreurs diminueront surtout avec la pratique et la bonne mémorisation des virages et éléments décoratifs.

Nail'd - Image 6 Nail'd - Image 3

En effet, le jeu ne comporte aucune carte afin, selon les développeurs, de ne pas diminuer la visibilité. Nail’d supporte jusqu’à douze joueurs et exploite une version améliorée du moteur de Call of Juarez : Bound in Blood. Pour dynamiser les parties multijoueur, les développeurs ont fait appel à un mécanisme de personnalisation visuelle et mécanique.

Bien entendu, aucun véhicule parfait n’existe, les joueurs devront seulement façonner leur véhicule en fonction du tracé et de leur style de conduite. Prévu pour la fin de l’année 2010 sur PC, PS3 et Xbox 360, Nail’d est un sympathique jeu de course intense et technique à souhait. Un jeu qui par contre ne s'adressera pas aux hardcore gamers, la faute à un flagrant manque de profondeur.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire