Navette réutilisable XS-1 de la DARPA: le décollage vertical se fera à Cap Canaveral

Le par  |  3 commentaire(s) Source : SpaceFlightNow
boeing XS-1

La navette expérimentale XS-1 développée par Boeing, la DARPA et la NASA pourra effectuer ses manoeuvres de décollage vertical et d'atterrissage depuis le site de Cap Canaveral.

La navette expérimentale XS-1 de la DARPA, conçue avec le groupe Boeing, doit permettre d'offrir un accès à l'espace à moindre coût grâce à un système réutilisable et capable de décoller verticalement, sans nécessiter un étage principal comme les lanceurs traditionnels.

Boeing_XS1

Elle doit aussi être capable de revenir sur Terre en atterrissant comme un avion et de pouvoir être réutilisée pour d'autres tirs après inspection de ses éléments. La navette XS-1 va dans le sens des efforts de l'industrie aérospatiale pour réduire les coûts des missions de mise en orbite en réutilisant les lanceurs, ou au moins certains de leurs éléments, comme c'est le cas pour l'étage principal du lanceur Falcon 9 de SpaceX.

La navette XS-1 s'est trouvée un terrain où assurer ses décollages et ses atterrissages d'ici 2020 : Cap Canaveral. Débuté par Northrop Grumman et Masten Space Systems, c'est finalement Boeing qui a été retenu par la DARPA pour finaliser le programme qui doit permettre par ce biais des satellites jusqu'à 1,3 tonne en orbite basse autour de la Terre.

NASA XS-1

Par son mode de fonctionnement, la navette XS-1 sera une sorte de mix entre la fusée et l'avion, capable de remplir ses missions de mise en orbite en un délai plus court que les lancements traditionnels.

Elle devra ainsi être capable de réaliser des séries de 10 lancements en 10 jours pour un coût d'environ 5 millions de dollars par tir, charge utile comprise. La première navette de test est baptisée "Phantom Express" et la première étape de sa conception s'est faite en collaboration avec Blue Origin, la société spatiale du patron d'Amazon Jeff Bezos, avant d'être remplacée par Aerojet Rocketdyne qui fournira le moteur principal AR-22.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1968712
Space shuttle II : le retour....
Le #1968715
"...sans nécessiter un étage principal comme les lanceurs traditionnels."

Ben justement, l'étage principal c'est la navette XS-1... cf l'article d'origine:
"Designed for rapid reusability, the XS-1 spaceplane will take off vertically like a rocket — without a crew — deploy an upper stage after traveling beyond the edge of space, then return to landing on a runway for inspections and reuse."

La charge utile est dans l'espèce de petite fusée qu'elle a sur le dos et qu'on voit se détacher pour la mise en orbite sur la photo du bas. (on comprend mieux sur la vidéo dans l'article d'origine)

Maintenant 1 lancement par jour (10 en 10 jours)... ça me parait bien ambitieux (si on parle d'utiliser le même lanceur à chaque fois).
Le #1968720
Un système de traction comme sur les porte-avions, permettrait d'économiser du carburant en aidant l'engin à décoller à partir d'une piste.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]