Nissan va tester des taxis autonomes dès l'année prochaine au Japon

Le par  |  2 commentaire(s)
Nissan autonome

Nissan fait un pas de plus vers le véhicule autonome grand public et annonce le lancement d'une phase de test avec des taxis autonomes au Japon l'année prochaine.

Nissan teste déjà actuellement certains de ses véhicules autonomes à Tokyo. Au coeur du projet, le programme ProPilot qui propose plusieurs modules dont certains sont déjà en place sur la Leaf 2.

Depuis plusieurs mois, ce sont des Infiniti Q50 qui sont équipées de la version la plus aboutie du système qui se veut par ailleurs particulièrement discret comparée aux modules de la concurrence.

  

Et le constructeur devrait aller encore plus loin dès l'année prochaine puisqu'il est question de taxis autonomes dans Yokohama. Des taxis pourront ainsi être réservés depuis une application mobile, ils se rendront au point de récupération des passagers puis les déposeront à leur point de chute. Le paiement devrait se faire en ligne via l'application dédiée, qui permettra également de choisir le trajet selon plusieurs options, afin notamment de profiter du paysage ou de lieux touristiques.

Pour Nissan, il s'agit de tester un service qui pourrait être déployé pour 2020 et la date butoir n'est pas anodine, puisque c'est cette année que Tokyo accueillera les Jeux olympiques. Autant dire que l'événement sera l'occasion de mettre en avant les technologies du groupe auprès de millions de touristes venus de tous horizons.

Pour ce qui est du test, qui devrait durer 2 semaines, les préinscriptions seront ouvertes à partir du 15 janvier prochain, pour un test organisé au mois de mars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1991759
Si un jour ça arrive en France, nul doute que les chauffeurs de taxis vont démolir ces véhicules ;D

Le #1991761
a écrit :

Si un jour ça arrive en France, nul doute que les chauffeurs de taxis vont démolir ces véhicules ;D


Ne le dis pas pour rire. Je n'en doute pas une seconde personnellement.

De toute manière, ça toujours été comme cela lors des révolutions industrielles :

Lorsque la vapeur est arrivée, ça été la fin (et la création) d'un tas d'entreprises. Idem avec l'arrivée de l'électricité. Maintenant c'est l'IA. L'histoire se répète et le progrès fera toujours des dommages collatéraux. On n'y peut rien, c'est ainsi. C'est celui qui pourra s'adapter qui survivra.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme