Nouvelles technologies : quelles seront les matières premières de l’avenir ?

Le par  |  16 commentaire(s)
cable-cuivre

A mesure que les besoins mondiaux évoluent, et que la planète connaît une nécessaire transition écologique, les matières premières qui deviendront cruciales vont elles aussi changer. Découvrez ce à quoi pourrait ressembler le marché des matières premières dans les prochaines décennies.

Or, cuivre, pétrole et gaz naturel : les rois des matières premières
A l’heure actuelle, l’économie mondiale est basée sur quatre grandes matières premières (commodities en anglais). L’or, qui reste une valeur-refuge, permet d’adosser en partie la valeur des monnaies fiduciaires. Le pétrole, qui fait fonctionner toute l’industrie, depuis les transports jusqu’au chauffage. Le cuivre, qui sert à fabriquer de nombreuses connectiques. Et enfin le gaz naturel, qui fait partie des énergies les plus utilisées par les sociétés modernes.

Puits_de_petrole 

Le graphique mondial de la consommation des matières premières le montre : les pays occidentaux sont encore très dépendants de la production de ces « commodities ». Les Etats-Unis restent ainsi les plus gros importateurs de pétrole, bien qu’ils en produisent. Mais l’Europe de l’Ouest (Allemagne, Pays-Bas, Italie, Espagne et France) fait aussi partie des plus gros importateurs. Côté cuivre, les pays asiatiques importent également de manière massive (le Japon est premier, suivi de la Corée du Sud). Quant au gaz naturel, il est massivement importé par l’Allemagne, l'Italie, la France, la Chine et le Royaume-Uni. Quand on regarde un pays comme la France, il est aisé de comprendre cette dépendance aux matières premières : l’Hexagone produit 0% du cuivre et du pétrole qu’elle utilise, ce qui rend essentiel l’acheminement de ceux-ci. 

Quelles matières premières représentent le futur ?

Mais dans les prochaines décennies, ces chiffres pourraient évoluer. La fin programmée des besoins en pétrole brut permettra de développer des alternatives. Au lieu du pétrole, nous seront de plus en plus alimentés par des batteries de type « li-on », plus performantes que celles de l’ancienne génération. Un composant clef de ces batteries est le lithium. On estime ainsi que la demande en lithium pourrait tripler d’ici à 2030, ce qui en fait une matière première clef pour notre futur.

pile-bouton 

Une autre matière première sera elle aussi clef : le graphite. Naturel ou synthétique, il alimentera également les batteries qui feront fonctionner nos futures voitures ou bus… Mais ce changement de paradigme ne touchera pas que des matières premières relativement nouvelles. L’acier, qui est connu pour sa solidité et utilisé partout dans le monde, devrait également profiter d’un boom pendant les prochaines décennies. Il est en effet recyclable, et permettra donc d’accompagner la transition écologique. On estime ainsi qu’1,9 milliard de tonnes d’acier seront en demande globalement d’ici à 2030.


Ces changements ne détrôneront cependant pas toutes les matières premières. La demande en cuivre devrait continuer de grimper dans les décennies à venir, grâce à l’utilisation toujours croissante de câbles. Et l’or, mètre étalon sur lequel les économies mondiales sont basées, devrait continuer de consolider sa place. Selon toute vraisemblance, c’est donc le pétrole qui chutera le premier, et qui devrait laisser de la place à ces nouveaux minéraux et composants pour soutenir les technologies du futur.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2084832
De toutes façons, qu'on le veuille ou pas, ces matières ne sont pas inépuisables et à plus ou moins long terme on n'en aura plus de disponible. Il va falloir redoubler d'ingéniosité pour poursuivre ce développement mercantiliste. Parce qu'il ne faut pas se voiler les yeux et bien se rendre compte que la quasi majorité des ressources utilisées, le sont pour grossir les comptes en banque des uns et les poubelles des autres. Mais bon, je sais très bien que mon intervention ne plaira pas à certains et n'aura de toutes façon aucune incidence sur la consommite de beaucoup
Le #2084833
GGpog a écrit :

De toutes façons, qu'on le veuille ou pas, ces matières ne sont pas inépuisables et à plus ou moins long terme on n'en aura plus de disponible. Il va falloir redoubler d'ingéniosité pour poursuivre ce développement mercantiliste. Parce qu'il ne faut pas se voiler les yeux et bien se rendre compte que la quasi majorité des ressources utilisées, le sont pour grossir les comptes en banque des uns et les poubelles des autres. Mais bon, je sais très bien que mon intervention ne plaira pas à certains et n'aura de toutes façon aucune incidence sur la consommite de beaucoup


Tu as raison surtout sur un point, "les poubelles des autres".
On met trop souvent en opposition la finance et les industriels aux citoyens lambda.
Le #2084834
Toute énergie est épuisable de toute façon...
Le #2084835
D'accord avec GGpog, mais le plus gros problème à l'heure actuelle, ce n'est pas la raréfaction des matières premières mais celle des énergies primaires (pétrole, charbon et gaz). on ne transformera plus rien sans ces énergies qui n'ont aucun équivalent de remplacement ajd.
Le #2084837
GabMogwai a écrit :

Toute énergie est épuisable de toute façon...


Pas les énergies renouvelables style solaire ou éolienne
Le #2084838
GabMogwai a écrit :

Toute énergie est épuisable de toute façon...


Même la mienne ... Dodo la
Le #2084874
Bruno a écrit :

GabMogwai a écrit :

Toute énergie est épuisable de toute façon...


Pas les énergies renouvelables style solaire ou éolienne


On dira plutôt qu'elle sont épuisables mais étant exploitées passivement, leur durée de vie n'est pas impactée.

Solaire, notre soleil est dans son milieu de vie (même si on peut considérer que selon le point de vue on peut parler de fin de vie (augmentation luminosité, augmentation du radius et dans un avenir lointains diminution de la temperature)

Eolienne, les vents viennent directement de notre soleil (pour faire simple le soleil à ses petits préféré et n'éclaire/chauffe pas tout le monde de la même facon)
Le #2084877
iinconnu a écrit :

Bruno a écrit :

GabMogwai a écrit :

Toute énergie est épuisable de toute façon...


Pas les énergies renouvelables style solaire ou éolienne


On dira plutôt qu'elle sont épuisables mais étant exploitées passivement, leur durée de vie n'est pas impactée.

Solaire, notre soleil est dans son milieu de vie (même si on peut considérer que selon le point de vue on peut parler de fin de vie (augmentation luminosité, augmentation du radius et dans un avenir lointains diminution de la temperature)

Eolienne, les vents viennent directement de notre soleil (pour faire simple le soleil à ses petits préféré et n'éclaire/chauffe pas tout le monde de la même facon)


quand tu sais que la durée de vie de notre soleil est d'environ encore 5,5 milliards d'années, je pense quand même qu'on peut dire qu'à notre échelle c'est de l'énergie inépuisable
Le #2084885
Article bidon

Pourquoi croyez-vous qu'on retourne sur la Lune, qu'on veut aller sur Mars ou des Astéroides ?
Pourquoi croyez-vous que la France relance une étude sur les gisements potentiels de minerais sur notre sol ?

Les ressources en minerais et matières premières ont déjà commencé à s'épuiser, certains matériaux ne sont plus disponibles depuis quelques années ; la plupart des minerais importants ne le seront plus juste dans quelques années. Certains composés sont même obtenus de synthèses.

NB: le lithium est annoncé en rupture en même temps que le pétrole...
Le #2084891
VVonderVVoman a écrit :

Article bidon

Pourquoi croyez-vous qu'on retourne sur la Lune, qu'on veut aller sur Mars ou des Astéroides ?
Pourquoi croyez-vous que la France relance une étude sur les gisements potentiels de minerais sur notre sol ?

Les ressources en minerais et matières premières ont déjà commencé à s'épuiser, certains matériaux ne sont plus disponibles depuis quelques années ; la plupart des minerais importants ne le seront plus juste dans quelques années. Certains composés sont même obtenus de synthèses.

NB: le lithium est annoncé en rupture en même temps que le pétrole...


hormis tes deux premiers mots insultants et qui n'ont rien à faire ici
ton raisonnement est vrai et c'est d'ailleurs ce qui est exprimé dans l'article, donc je ne comprend pas bien ta pensée

Tout le monde sait que le pétrole sera prochainement épuisé (c'est écrit dans l'article hein ) même s'il faut nuancer cela car si réserves économiquement viables sont limitées, c'est moins vrai pour d'autres qu'on n'exploite pas aujourd'hui car cela coûterait trop cher. Mais ces gisements, avec l'avancée de la technologie, pourraient être exploités dans les années à venir. Même si, bien entendu, sur le fond, le pétrole 'épuisera bien.

Pour le lithium on en a déjà parlé longuement dans nos colonnes et même si les réserve sont encore importantes, l'extrême augmentation de notre consommation en ce moment et dans les années à venir (voiture électrique,..) fera que cette ressource sera également prochainement en rupture (même si là aussi cela dépendra de notre capacité technologique d'extraction).

Après, si tu crois qu'on va sur la Lune et Mars pour l'exploitation des ressources je crois que tu es bien optimiste... ces 50 dernières années on n'a même pas été capable de retourner sur la Lune, donc avant qu'on arrive à mettre en place de l'extraction des matières premières, je pense qu'il faudra attendre trèèèèèèèès longtemps et que nous reposerons tous les deux dans un cercueil depuis longtemps
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme