La NSA publie un premier rapport de transparence ... pour le moins obscur

Le par Mathieu M.  |  5 commentaire(s) | Source : IC on the Record
NSA

Le gouvernement Obama l'avait promis aux citoyens américains suite au coup d'éclat des révélations d'Edward Snowden, c'est désormais chose faite : le gouvernement américain publie un premier rapport de transparence de ses opérations de surveillance.

Pour calmer les esprits en plein scandale des révélations d'Edward Snowden concernant les écoutes de la NSA, le gouvernement Obama avait indiqué que les agences de renseignement du pays auraient prochainement davantage de comptes à rendre concernant leurs opérations.

FISA 2013 Une mission " transparence " était alors évoquée, permettant de faire la lumière sur ces écoutes qui dérangent autant les citoyens américains que les alliés des USA, souvent également présentés comme des cibles dans les documents volés à la NSA.

Voici donc qu'apparait un premier "rapport de transparence " relatif aux activités de renseignement menées par le gouvernement US sur l'année 2013 avec plusieurs chiffres... Si des chiffres sont bien là, point de transparence au menu, mais ce qui s'apparente à une mauvaise blague et un ultime pied de nez aux détracteurs des agences d'espionnage.

Ainsi, dans le rapport, on évoque surtout une quantité de " cibles", on apprend donc que 1144 cibles ont été surveillées l'année passée à l'étranger dans le cadre de la loi FISA, et que 89 138 cibles ont été surveillées sans que l'on connaisse réellement leur identité ( section 702 de la loi FISA), soit des écoutes larges non ciblées sur une personne unique ... Et là encore, il s'agit d'estimations...

Des chiffres qui ne veulent rien dire, d'autant que pour le gouvernement américain et selon les textes de loi, une "cible" peut être " Une personne individuelle, un groupe ou une organisation composée de plusieurs individus ou une puissance étrangère". Ou comment faire passer des millions d'individus espionnés pour une seule cible dans un rapport de transparence qui arrange tout le monde...

En bref, on n'en sait pas plus de l'ampleur des écoutes du gouvernement américain, et on n'en saura vraisemblablement jamais plus qu'au travers des différentes révélations faites à ce jour ainsi que celles à venir de la part d'Edward Snowden ou toute autre source interne souhaitant jouer les informateurs.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
mapool offline Hors ligne VIP avatar 10467 points
Le #1780782
nsa .......
transparence........

incompatibilité notoire


obama l'avais promis !!!! bah chez nous aussi ils promettent


baisse du chômage ,augmentation du pouvoir d'aicha ( oui je sais facile celle là )

PauletteParis offline Hors ligne VIP icone 7851 points
Le #1780902
Leur transparence éventuelle n'a aucune importance, ce qui compte c'est qu'ils arrêtent d'espionner la planète entière, y compris l'individu moyen largement au-delà de ce qui est nécessaire aux affaires sérieuses de criminalités et de la sécurité intérieure... y compris pour la France qui sur le plan officiel est restée muette ce qui cautionne le fait qu’elle utilise les mêmes méthodes.

penseurodin offline Hors ligne VIP avatar 10990 points
Le #1780972
Si la Xbox 1 avait marché, la kinect aurait fait sauter les compteurs. Microsoft a un peu déçu la NSA.
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 31621 points
Le #1781142
La NSA, c'est l'agence de l'ombre, ça serait étonnant qu'ils divulguent leurs activités au grand jour...

Enfin, ils ont pondu un joli tableau....
dan4 offline Hors ligne VIP icone 5294 points
Le #1781322
La transparence peut avoir plusieurs significations.

Le rapport est transparent, ben oui, y a rien à voir
et à comprendre. C'est du vend comme le Cloud.


icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire