Nucléaire Français : le réacteur à fusion Iter opérationnel en 2035

Le par Mathieu M.  |  28 commentaire(s)
EDF nucléaire

On en parle régulièrement sans véritablement en voir la couleur : le premier réacteur à fusion nucléaire français pourrait voir ses premières composantes livrées dès 2018.

Bertrand Bigot, directeur général d'Iter Organization a confirmé que le chantier du réacteur Iter à fusion nucléaire installé dans le sud-est de la France avançait finalement sur un bon rythme malgré des retards initiaux importants.

Le directeur a confirmé qu'au "début 2018 aura lieu le début du préassemblage du tokamak", soit une chambre de confinement magnétique qui devrait contenir le processus de fusion nucléaire. Le réacteur qui sortira de terre à Saint-Paul-Lez-Durance devrait pousser "toutes les technologies aux frontières de ce qui est possible."

Réacteur ITER

Une production test d'un premier plasma au coeur du réacteur n'est pas prévue avant 2025, soit 5 ans de retard sur le calendrier initial. M. Bigot a annoncé que "Fin 2035 on commencera à faire de la vraie production d'énergie de fusion, et le réacteur fonctionnera à pleine puissance, à 500MW, fin 2036".

En plus de 5 années de retard, la facture a également beaucoup gonflé : de 5 milliards d'euros, la centrale est passée à 8 milliards.

Pour rappel, la fusion nucléaire est le processus à l'oeuvre au coeur des étoiles, il s'agit d'un processus complexe de fusion d'atomes légers qui nécessitent des éléments plus courants que pour la fission nucléaire. Outre une production énergétique plus importante (3 à 4 fois plus que la fission à masse de combustible égale), l'avantage de la fusion nucléaire est que ses produits rejetés ne sont que très peu radioactifs.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Trier par : date / pertinence
Safirion away Absent VIP icone 40531 points
Le #1928783
2035, ça c'est cool, ça s'approche

Bon par contre ça laisse le temps à de nombreux reports et retards de s'accumuler donc bon, j'parierais plus sur 2040...
Thrawn offline Hors ligne Héroïque icone 910 points
Le #1928793
Vite vite vite ! je suis pressé de voir ca à l'oeuvre !
Safirion away Absent VIP icone 40531 points
Le #1928795
La même
Castiel offline Hors ligne Vénéré icone 3647 points
Le #1928811
Une énergie propre, sûre, et sûrement assez efficace pour subvenir aux besoins de toute l'humanité. C'est une trèèès bonne nouvelle.
Synclinal offline Hors ligne Héroïque icone 812 points
Le #1928813
Et pas de réacteur aux sels fondus ? (ce serait bien moins cher)
Safirion away Absent VIP icone 40531 points
Le #1928815
Synclinal a écrit :

Et pas de réacteur aux sels fondus ? (ce serait bien moins cher)


Moins cher certes mais l'intérêt serait bien moindre aussi. La fission est vouée à disparaître face à la fusion nucléaire qui elle est réellement propre
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 32182 points
Le #1928822
Mouhai, quand on voit le déroulement du projet EPR de Flamanville, on ne peut que douter du calendrier et surtout de la facture....
rpo offline Hors ligne Héroïque icone 841 points
Le #1928824
En 2035 M. Bigot ne sera certainement plus là. Donc il peut dire n'importe quoi.
Et entre une expérimentation et une mise en oeuvre industrielle il y a un grand pas qui sera très difficile à franchir. D'ailleurs Georges Charpak, prix Nobel de physique en 1992, avait considéré que le projet Iter était une folie. Et il n'était pas le seul scientifique à le dire.
SartMatt offline Hors ligne Vétéran avatar 1364 points
Le #1928825
Safirion a écrit :

2035, ça c'est cool, ça s'approche

Bon par contre ça laisse le temps à de nombreux reports et retards de s'accumuler donc bon, j'parierais plus sur 2040...


Ce serait marrant que ça tombe sur 2040. Si je me souviens bien, c'est l'année où la centrale à fusion se débloquait dans Sim City 2000
Anonyme
Le #1928826
ITER n'est pas français. C'est un projet international qui regroupe la Corée du Sud, les USA, la Russie, l'UE, le Japon, l'Inde et la Chine avec la participation d'autres pays comme la Suisse et plus récemment (septembre 2016) l'Australie.

Quant à ceux qui comparent à l'EPR et pensent que ça produira de l'électricité un jour, il peuvent attendre. Quand M. Bigot dit que le réacteur fonctionnera à pleine puissance, ça ne veut pas dire qu'il produira 500MW. Il n'y aura jamais le moindre watt qui sortira d'ITER. C'est un réacteur expérimental qui n'a aucune vocation de production d'électricité. ITER est d'ailleurs un acronyme pour International Thermonuclear Experimental Reactor.
Pour ça il faudra attendre le projet DEMO... en 2040 ou 2050.

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire