Bientôt un remboursement par la sécu pour les objets connectés prescrits ?

Le par  |  19 commentaire(s)
bracelet-connecté

Un récent rapport d’information sur les objets connectés, présenté par les députées Corinne Erhel et Laure de la Raudière, décrit la portée économique des objets connectés et établit quelques recommandations pour augmenter leur accessibilité et mettre à profit leur utilité, notamment en matière de e-santé.

Objet connecté, données collectées
D’après ce rapport, le port d’objets connectés, par la foule de données qu’ils collectent et la possibilité immédiate de les consulter, incite son utilisateur à adopter des comportements dits “vertueux”, tels que faire plus d’activité physique pour perdre du poids ou se maintenir en forme, surveiller son alimentation et compter ses calories. Ainsi, loin du gadget high-tech, le bracelet connecté, dont certains se demandent encore quelle est son utilité, pourrait devenir un véritable outil de santé en encourageant son utilisateur, tel Jiminy Cricket, à surveiller, poursuivre et maintenir ses efforts. La collecte de données étant permanente et ne concernant pas seulement les informations de santé, l’utilisateur doit toutefois faire preuve de vigilance afin d’assurer la protection de ses données.

Un indicateur santé pour les personnes les plus fragiles

Parmi les fonctionnalités les plus fréquentes, on trouve, par exemple sur les bracelets connectés Wiko, le podomètre, le moniteur de fréquence cardiaque, le nombre de calories brûlées ou encore la mesure des distances parcourues. Les données ainsi collectées permettent un suivi régulier et efficace et sont de bons indicateurs de santé qui ne manqueront pas d’alerter l’utilisateur sur une éventuelle anomalie, même si l’on peut craindre que, pour certaines personnes, une telle surveillance puisse devenir obsessionnelle, voire anxiogène.

bracelet-connecte-2

Un remboursement partiel par la sécurité sociale ?

D’après cette étude de l'Assemblée Nationale, les bracelets connectés font principalement recette auprès des “catégories socioprofessionnelles supérieures, jeunes, urbains”. Pour rendre ces objets accessibles à un ensemble plus vaste de la population, les deux députées proposent un remboursement au moins partiel des objets connectés par la sécurité sociale. Ce remboursement pourrait être financé par les économies réalisées grâce à l’amélioration des comportements engendrés par le simple port d’un bracelet connecté.

Un autre but avoué

L’autre but avoué de ce rapport, outre la santé des français, c’est l’économie, comme l’indique clairement la présentation : “Il apporte une vision large et prospective des changements qui vont être à l’œuvre grâce aux objets connectés et s’intéresse à l’écosystème des objets connectés, du point de vue de l’offre et de la demande”. Présenté lors d’une “commission des affaires économiques”, ce rapport, dont la santé n’est qu’un des aspects, fait surtout état du potentiel économique des objets connectés, autant par la vente de ces objets que par les informations et données qu’ils fournissent sur les comportements de leurs utilisateurs. L’idée étant de favoriser la croissance économique et de booster les entreprises françaises, les bracelets connectés Wiko, une marque française rappelons-le, seront peut-être remboursés ?

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1946119
Non mais n'importe quoi, complètement à la masse.
On fait rembourser par la sécu les DVD de fitness, les haltères du Décathlon et les abonnements en salle aussi ?
Elles auraient mieux fait de rester couchées ces deux là.
Le #1946122
Subutox a écrit :

Non mais n'importe quoi, complètement à la masse.
On fait rembourser par la sécu les DVD de fitness, les haltères du Décathlon et les abonnements en salle aussi ?
Elles auraient mieux fait de rester couchées ces deux là.


Entièrement d'accord, c'est ridicule
Le #1946124


serieux ???
Le #1946126
" Ce remboursement pourrait être financé par les économies réalisées grâce à l’amélioration des comportements engendrés par le simple port d’un bracelet connecté."

On quantifie ça comment ?
Le #1946128
On commence comme ça et la prochaine étape c'est : tu n'as pas porté le bracelet ou fait le sport prescrit, tu n'es pas remboursé de tes frais d'hôpitaux !
Le #1946147
kerlutinoec a écrit :

On commence comme ça et la prochaine étape c'est : tu n'as pas porté le bracelet ou fait le sport prescrit, tu n'es pas remboursé de tes frais d'hôpitaux !


Dans un avenir proche, ça pourrait arriver en effet
Le #1946161
Ca fait quand même un peu flipper leur connerie...
Le #1946163
kerlutinoec a écrit :

On commence comme ça et la prochaine étape c'est : tu n'as pas porté le bracelet ou fait le sport prescrit, tu n'es pas remboursé de tes frais d'hôpitaux !


Dans les deux cas, c'est ridicule.
Le #1946177
La question est : Est-ce que ça fera partie du "panier" promis par François Fillon ?
Le #1946181
Quand on voit comment des choses aussi vitales que les lunettes de vue sont mal remboursées.
Quand on voit la quantité d'argent foutue en l'air par la sécu au profit des grands laboratoires pharmaceutiques qui survendent leur médicaments qui en plus sont souvent inefficaces, voir de simples repackaging.

On se rend alors compte à quel point ces hommes et femmes politiques ne servent à rien...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]