Test : HTC One, le meilleur haut de gamme actuel ?

Le par Rénald B.  |  7 commentaire(s)
HTC_One_17_bas

Dans une volonté de séduction du grand public, HTC a concocté un smartphone haut de gamme avec le HTC One. Doté des tout derniers attributs technologiques, le smartphone de la société taïwanaise est non seulement complet en termes de fonctionnalités mais il bénéficie d'une finition de très haute volée et de la surcouche logicielle Sense 5. Est-ce suffisant pour en faire le smartphone le plus abouti du moment ?

Présentation du HTC One

Difficile de monter sur la plus haute marche du podium dans le secteur des smartphones tant le marché est concurrentiel. Un examen attentif et un test poussé du Samsung Galaxy S4 démontrent que le fleuron des Galaxy est en bonne place pour la consécration.

Mais HTC a également mis tout son savoir-faire dans le HTC One et propose un modèle disposant de ses propres particularités. Son capteur UltraPixel singularise ainsi le mobile de la concurrence. On retrouve toutefois un dénominateur commun avec d'autres smartphones haut de gamme avec l'intégration du SoC Snapdragon 600.

Mais, à l'instar de Samsung avec TouchWiz, c'est bien avec Sense 5, la surcouche logicielle, que HTC tente de distinguer le One.

Ajoutons à tout cela la finesse de son écran caractérisé par sa définition Full HD, sa connectivité complète avec le support de la 4G LTE, du Wifi ac, du NFC, les deux haut-parleurs stéréo frontaux (avec amplificateurs intégrés)…

Tous ces attributs sont-ils de nature à générer une expérience utilisateur parfaite ou bien perfectible ?

L'an passé, le mano a mano entre HTC et Samsung concernaient les HTC One X et Galaxy S3.

Un an plus tard, avec un "X" en moins et un "4" à la place du "3", les deux sociétés rivalisent à nouveau de stratagèmes pour séduire le public. Avec son capteur ultrapixel, HTC revisite la manière de prendre des photos et tente de capter l'attention avec une interface largement revue.

HTC_One_33 HTC_One_29_bas HTC_One_14_packaging 



Ergonomie et finition du HTC One

Ce qui frappe de prime abord avec le HTC One, c'est sa finition assez bluffante, du jamais vu sur un mobile Android. D'un point de vue esthétique tout d'abord puisqu'avec sa conception monocoque (pour le dos), il flatte la rétine. C'est un bel objet qu'on aime regarder. Légèrement incurvé au dos, il offre une très bonne prise en main (à l'instar du HTC 8X avec un dos également incurvé).

Alors que les constructeurs déclinent souvent les plastiques pour leur smartphone, HTC a fait le pari d'un matériau plus noble avec l'aluminium. Ce pari est parfaitement réussi puisque le smartphone est un des objets de notre quotidien que l'on utilise le plus et donc qu'on voit beaucoup, autant qu'il soit beau. Précisons tout de suite que, malheureusement, il est difficile d'éviter les rayures au dos de l'appareil.

Aluminium et verre mais aussi plastique mat blanc pour tout le pourtour de l'appareil complètent la finition de l'appareil. De surcroît, un vaste écossytème d'accessoires comprenant notamment de nombreuses coques permet également de personnaliser le look du HTC One.

On notera aussi la présence du capteur photos conséquent centré au dos à côté duquel le flash est placé. Pour avoir testé de nombreux smartphones, cette position est vraiment pertinente et quelle que soit la manière de saisir le mobile, rares sont les occasions d'obstruer le capteur avec un doigt.

HTC_One_40 HTC_One_38 

Ciselé dans la coque arrière, le logo de la marque a fière allure. La constructeur a également placé la marque beatsaudio en bonne place : note de couleur agréable et surtout rappel de la présence de la technologie beats (principalement grâce à des amplificateurs intégrés au niveau des haut-parleurs et de la prise jack 3.5 mm).

En façade, on trouve les deux haut-parleurs qui permettent d'écouter sa musique sans que le son ne soit étouffé lorsque le mobile est posé. HTC a eu la bonne idée de placer sa LED RGB (utilisée notamment pour les notifications) dans le haut-parleur supérieur, la lumière qu'elle émet filtrant à travers la grille.

HTC_One_34_vue_de_c™tŽ 

Prise jack 3.5 mm au sommet (pratique pour écouter au casque, smartphone en poche) et microUSB (compatible MHL 2.0) sur la tranche inférieure constituent les seules entrée-sortie du téléphone. L'interface passe par deux boutons qui permettent de contrôler le One : le bouton marche/arrêt (appui prolongé pour accéder aux modes avion, enfant, à "redémarrer" et à "éteindre") tandis que le bouton du volume sonore est placé sur la tranche droite (partie supérieure) ce qui le rend très accessible. Notons que ce dernier est également usiné en aluminium avec une très belle finition.

HTC_One_20_tranche_top HTC_One_21_tranche_bas 

Le logo HTC est également présent en façade, là où on trouve le bouton Home sur de nombreux modèles (il faut d'ailleurs s'y habituer et vous appuierez de nombreuses fois dessus). Deux touches tactiles (retour à gauche et "home" à droite) entourent ce logo. L'accès aux applications en cours se fait en tapant le bouton home deux fois de suite.

HTC_One_17_bas 

La rupture est donc bien là avec l'esthétique qui caractérisait jusqu'à présent la grande majorité des smartphones Android. Mais il y donc aussi une certaine rupture dans les habitudes prises avec ces mêmes mobiles, avec en premier lieu l'emplacement des boutons tactiles en façade.

Un petit tiroir vient accueillir la carte microSIM car vous l'avez compris, le HTC One n'est pas destiné à être ouvert. L'utilisateur ne pourra donc accéder à la batterie pour la changer éventuellement ou bien ajouter une carte microSD. Il n'y a pas d'emplacement prévu à cet effet, HTC preférant jouer la carte du stockage dans le cloud en "offrant" 50 Go sur Dropbox (gratuits durant 2 ans).

HTC_One_19_c™tŽ HTC_One_25_tranche_slotSIM 

Le smartphone pèse 142 grammes pour un encombrement de 137,4 x 68,2 x 9,3 mm.



Performances du HTC One

Si le HTC One se distingue par son allure élégante lui permettant de séduire aussi bien la gente masculine que féminine, il se caractérise également par des spécifications de haute volée et des performances à l’avenant.

En premier lieu, le mobile embarque le SoC Snapdragon 600 de Qualcomm. Dévoilé début 2013 au CES de Las Vegas, la puce se caractérise par un processeur à quatre coeurs Krait 300 et un processeur graphique Adreno 320. Il est épaulé par 2 Go de mémoire vive. Il s'agit de LPDDR2 tandis que d'autres terminaux sont déjà passés à la LPDDR3. C'est notamment le cas du Samsung Galaxy S4 qui intègre 2 Go de RAM LPDD3 cadencés à 800 MHz.

Le S 600 n’est pas le fer de lance de la gamme Snapdragon, le S 800 étant plus performant. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un des SoC les plus performants du marché.

Il offre des performances 40% supérieures au Snapdragon S4 Pro avec une consommation électrique plus faible. A l’instar du S 800, il bénéficie de la technologie 28 nm HPM (high performance mobile) de TSMC.

HTC_One_7_CPU-Z HTC_One_8_CPU-Z 

S'il adopte une finition que l'on aimerait voir sur d'autres modèles, le HTC One n'en reste pas moins présent dans la course aux innovations et postule à la plus haute marche quand il s'agit de performances.

Dans cette optique, HTC a fait le choix du Snapdragon 600 (APQ8064Pro). Le SoC de Qualcomm se situe à mi-chemin entre les Snapdragon 400 (destiné au low cost) et le Snapdragon 800 destiné au très haut de gamme (le Samsung Galaxy Note III en est équipé).

Si le S 800 porte en germe le renouveau de la gamme Snapdragon avec de tout nouveaux coeurs Krait (Krait 400) et le GPU Adreno 330, le S 600 a des atouts à faire valoir. Il peut compter sur la puissance de 4 coeurs Krait 300 cadencés ici à 1.7 GHz et sur les performances du processeur graphique maison Adreno 320 (qu'on trouve déjà dans les SoC des Nexus 4, Sony Xperia Z…).

Le SoC est épaulé par 2 Go de RAM LPDDR2.

Notons par ailleurs, que le HTC One dispose d'une autonomie d'une journée pour un usage "moyen". Mais dès qu'on le sollicite un peu, l'autonomie fond comme neige au soleil. 

Au benchmark Antutu, son score est de 24596, les smartphones de génération précédente étant plutôt sous les 20000 (Nexus 4 et Galaxy Note II entre autres) :

HTC_One_3_bench 



Connectivité du HTC One

Les performances ne seraient bien entendu rien sans une connectivité à l'avenant. Côté connectivité cellulaire, le HTC One supporte le HSPA sur les bandes 850/900/1900/2100 MHz, le GSM également sur 4 bandes (850/900/1800/1900 MHz) ainsi que la 4G LTE sur les bandes 800/1800/2600 MHz.

Rappelons que la bande des 1800 MHz utilisée pour la 2G a droit à un refarming 4G LTE auprès de certains opérateurs mobiles français (Bouygues Telecom alors que Free Mobile devrait également en bénéficier).
Les bandes 800 MHz (les fameuses fréquences en or) et 2600 MHz sont les bandes qui ont été vendues aux enchères en 2011 aux 4 opérateurs mobiles français (Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Telecom). Pas de support de la 4G LTE sur la bande des 700 MHz (fréquences idéales pour une utilisation urbaine grâce à des longueurs d’onde relativement élevées), bande initialement dédiée à la TNT mais visée par Free Mobile.

Le HTC One est donc paré pour toutes les offres mobiles 4G LTE proposées (actuellement et dans le futur) dans l'Hexagone.

HTC a également anticipé le passage au WiFi ac puisque le mobile est compatible avec les normes WiFi 802.11ac/a/b/g/n.

Ajoutons à cela le support du NFC utilisé pour différentes applications : lecture (et écriture) de tags, connexion avec des périphériques pour initier l’appairage Bluetooth. De nombreux casques audio (Zik de Parrot par exemple) et autres enceintes Bluetooth (Playup de Nokia par exemple) tirent ainsi profit du NFC. C’est également le cas de la montre connectée SmartWatch 2 de Sony.

Le MHL via le port microUSB est également de la partie et moyennant l’acquisition d’un adaptateur microUSB vers HDMI permet de diffuser du contenu depuis le smartphone vers un moniteur ou une HDTV. Il possède également, à l'instar des Galaxy Note 8.0 et Galaxy S4, d'un émetteur infra-rouge.

Le HTC One supporte également le DLNA et le Bluetooth 4.0 (dont le profil Bluetooth Low Energy).



Multimédia avec le HTC One

HTC va à contre-courant de la course aux pixels, ces derniers étant de plus en plus petits (jusqu'à 1,1 um pour les plus petits). On peut évidemment se demander si au-delà de 8 MPixels (les modèles haut de gamme sont passés au capteur 13 MPixels), tout cela a un sens.

HTC répond à cette question et a pris un énorme risque pour l'occasion puisque le capteur principal du HTC One n'offre "que" 4 MPixels (définition de 2688 par 1520 pixels). Mais la taille du capteur CMOS reste la même : 1/3" avec des pixels de 2 um. Côté optique : F/2.0 et 28 mmm (35 mm effective).

La promesse est celle d'un APN plus sensible à la lumière en faible luminosité et dotée d'une plus grande dynamique.

A cela, HTC a ajouté un système de stabilisation (OIS) assez remarquable qui rend possible une longue exposition sans craindre les mouvements de main. Cela vaut également pour la vidéo. Cette dernière permet de filmer en HDR en 720p à 30 ips ou bien en mode normal en 1080 p à 30 ips ou bien en 720p à 60 ips.

Il y a également un mode baptisé Zoe (diminutif de Zoetrop) qui permet de filmer en 1080p (à 30 ips) durant quelques secondes tout en prenant des photos. Le résultat est un montage de ces éléments sous forme de vidéo avec possibilité de la partager.

Petit bémol, la résolution de 4.1 MPixels ne permet pas de recadrer correctement sur des parties de la photo ou d'effectuer des retouches.

Mais l'aspect multimédia du HTC One passe aussi par son incroyable écran de 4.7 pouces doté d'une définition Full HD, ce qui se traduit par un piqué de 468 ppp. Le son n’est pas en reste grâce, on l’a vu, à ses deux haut-parleurs judicieusement placés en façade. Le terminal intègre par ailleurs la technologie Beats Audio qui renforce principalement les basses. Notons que ce système peut être désactivié par l’utilisateur.



Surcouche Sense du HTC One

Il y a encore quelques semaines, le HTC One tournait sous Android 4.1.2 mais il a adopté Android 4.2.2 en août.

HTC y a ajouté sa surcouche Sense 5 qui suit Sense 4 et 4 + (présentes respectivement sur les One X et One X+).

En premier lieu, HTC fait le choix de la police de caractères Roboto. Rappelons que celle-ci a été développée par Google spécifiquement pour Ice Cream Sandwich (Android 4.0). Cette police est d’ailleurs disponible gratuitement sous forme de fichiers .ttf.

Associée à un design flat qu’on retrouve principalement dans les icônes, elle confère son look à l’interface Sense 5. Le flat design est très en vogue : il a fait son retour en grande pompe avec Windows Phone (puis Windows 8/RT) et maintenant, on le retrouve largement dans les icônes d’iOS 7.

La page d’accueil de cette interface HTC est par ailleurs inhabituellle puisqu’on ne retrouve pas de grille d’icônes sur une partie de l’écran. Le constructeur taïwanais a opté pour Blinkfeed qui consister en un agrégateur de contenus en provenance de multiples sources (des news, des médias stockés sur l'appareil (photos, vidéos…), des événements du calendrier…). L’idée est d’offrir en un coup d’oeil un aperçu des informations. L’utilisateur pourra toutefois changer très facilement d’écran d’accueil.

Le launcher a également changé au gré de Sense 5 puisque les applications pré-installées sont d’emblée classées dans des répertoires. Il s’agit de simplifier les usages et accessoirement de montrer à l’utilisateur qu’il est possible de procéder de la sorte pour classer d’autres applis.

On notera également que la grille par défaut est de 3 par (applications), mais il est possible de passer à 4 par 5.

S’agissant des applications justement, pour afficher celles en cours et passer de l’une à l’autre, il suffit de faire un double tap du bouton Home.

HTC_One_41_Blinkfeed HTC_One_42_accueil 

HTC_One_43_launcher HTC_One_44_mode_voiture 

HTC_One_45_Žcran_d_applis HTC_One_46_accs_paramtres_rapides 



Conclusion sur le HTC One

Avec le HTC One, la société taïwanaise montre qu’elle est capable de livrer un smartphone ultra perfectionné qui n’a absolument rien à envier aux smartphones haut de gamme de la concurrence. Le tour de force a été de concevoir un produit qui ne souffre en rien de la comparaison avec le Galaxy S4 pour ce qui est des spécifications et qui peut aussi être comparé aux iPhone 5 et 5S s’agissant de la finition. La comparaison s'arrête là puisque si l'iPhone 5S est commercialisé au tarif de 699€ avec 16 Go et 799€ avec 32 Go, le HTC One est à 549€ sur notre comparateur (avec 32 Go).



+ Les plus
  • finition
  • performances
  • écran bluffant
  • rapport qualité prix
- Les moins
  • résolution du capteur de l'APN
  • autonomie juste moyenne


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
FatMat Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #1500632
De mon point de vue, dans les moins, il y a aussi "pas de batterie amovible" et "pas de port MicroSD".
Araldwenn Hors ligne Vénéré icone 2571 points
Le #1500792
"Précisons tout de suite que, malheureusement, il est difficile d'éviter les rayures au dos de l'appareil."

Au vu de différents tests, il a pourtant l'air de plutôt bien résister aux rayures. Pour info : http://www.youtube.com/watch?v=VVNI9Kflqw4
orakaa Hors ligne VIP icone 5938 points
Le #1501002
FatMat a écrit :

De mon point de vue, dans les moins, il y a aussi "pas de batterie amovible" et "pas de port MicroSD".


Perso, c'est ça qui me freine le plus et fait que je ne me prendrai pas ce smartphone. Dommage, à part ça, il me bottait franchement bien.
FatMat Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #1501552
orakaa a écrit :

FatMat a écrit :

De mon point de vue, dans les moins, il y a aussi "pas de batterie amovible" et "pas de port MicroSD".


Perso, c'est ça qui me freine le plus et fait que je ne me prendrai pas ce smartphone. Dommage, à part ça, il me bottait franchement bien.


Pareil pour moi, les téléphones HTC pourraient fortement m'intéresser mais sans batterie amovible ni port MicroSD, jamais je n'achèterais un de leurs appareils. Je ne sais pas si ils se rendent compte que si Samsung vend autant de smartphone, c'est en partie à cause de ça (pour les connaisseurs). HTC avait plutôt l'air de dire que leur déficit était dû à un mauvais marketing, mais personnellement je n'en suis pas si convaincu. Bien sûr, la batterie amovible et le port MicroSD ne font pas tout, les 3/4 des gens qui achètent des téléphones Android ne savent même pas ce qu'est une carte MicroSD et pensent que pour avoir plus de place dans son smartphone il faut obligatoirement faire le choix avant l'achat et payer 100$ de plus pour 16Go de mémoire supplémentaire.
Renald38 Hors ligne Héroïque avatar 871 points
Le #1501652
@orakaa , @FatMat , l'absence de slot microSD est toujours regrettable à mon sens. Je suis complètement d'accord avec vous. Toutefois, avec 32 Go, on est déjà bien loti. Et soit-dit-en passant, il n'y en a jamais eu dans les iPhone (et les Nexus) et ça ne choque personne.

L'impossibilité de pouvoir changer la batterie est aussi un point négatif. C'est indéniable.

@FatMat , tu as raison, ces deux points auraient pu (dû figurer dans les aspects négatifs.
pemmore Hors ligne Vétéran avatar 1379 points
Le #1505072
Honnêtement le fait de ne pas avoir de batterie amovible me ferait tiquer alors que des smarphones chinois d'autant de qualités mais bien moins chers, proposent 2 batteries dans la boîte d'office, quand on voit le peu de temps que dure une charge quand on joue, il n'y a pas photo.
Absynte Hors ligne Héroïque icone 773 points
Le #1514902
FatMat a écrit :

orakaa a écrit :

FatMat a écrit :

De mon point de vue, dans les moins, il y a aussi "pas de batterie amovible" et "pas de port MicroSD".


Perso, c'est ça qui me freine le plus et fait que je ne me prendrai pas ce smartphone. Dommage, à part ça, il me bottait franchement bien.


Pareil pour moi, les téléphones HTC pourraient fortement m'intéresser mais sans batterie amovible ni port MicroSD, jamais je n'achèterais un de leurs appareils. Je ne sais pas si ils se rendent compte que si Samsung vend autant de smartphone, c'est en partie à cause de ça (pour les connaisseurs). HTC avait plutôt l'air de dire que leur déficit était dû à un mauvais marketing, mais personnellement je n'en suis pas si convaincu. Bien sûr, la batterie amovible et le port MicroSD ne font pas tout, les 3/4 des gens qui achètent des téléphones Android ne savent même pas ce qu'est une carte MicroSD et pensent que pour avoir plus de place dans son smartphone il faut obligatoirement faire le choix avant l'achat et payer 100$ de plus pour 16Go de mémoire supplémentaire.


salut ,je l'ai depuis Avril est j'en suis plutôt trés satisfait( en version débranded htc One 801n CID_203) . il ne se raye pas du tout !! et trés solide apparement. aucunement géné par ne pas avoir de SD card (pourtant j'en utilisais avant, htc desire HD), les 32G me suffisent ,en plus juste a brancher comme une clé usb et c'est parti (android !!). mes photos partent directement dans mon dossier dropbox (htc offre 25G de stockage pendant 2ans!)donc dispo aussi sur mon pc et en ligne. je ne me promène pas avec ma phototéque ni ma vidéothéque. a la limite un peu de MP3. La charge tiens entre 24heures et 48heures + selon utilisation. les photos sont trés corrects mais je pense qu'un peu plus ne serait pas négligeable un 6 ou 8 Ultra méga ,je signe a vie lol . Mais c'est déja trés correct (j 'avais un 8M pixels avant ,ça donne a peu prés pareil) connectivité impeccable. un gros moins ,impossible de prendre une photo a une main (les boutons volumes servent en mode photo , a...régler le volume) ,je leur ai suggéré plusieurs modifications.... Pour moi et on attends les maj (prochaine 4.3) ,c'est le meilleurs téléphone du moment et ça promet pour la suite. N'oubliez pas que Htc sont les seuls a fournir un point d'accés wifi ,créé par le telephone ,a partir du reseau mobile. pour l'instant on est limité a 3G de data mais ça peut changer. je met ***** / *****(*)
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar