Les meilleurs widgets, extensions et applications pour Opera

Le par Jean-Christophe B.  |  5 commentaire(s)
Opera_512x512

Tout le monde s'accorde à dire que la suite de navigation Internet Opera comporte déjà une multitude de fonctionnalités qui pour d'autres navigateurs concurrents s'apparentent à des extensions. Ce n'est pas faux ! Si toutefois, pour vous, ce n'est pas assez et que vous souhaitez néanmoins ajouter d'autres extensions et applications à Opera, nous allons vous indiquer plusieurs voies à suivre. En effet, dans ce dossier, nous vous présentons les meilleurs Opera widgets, applications Opera Unite et quelques extensions sous forme de codes Javascript utilisateur finalement très faciles à installer ! En attendant Opera 11 qui intègrera vraisemblablement une gestion des extensions...

Introduction

Des extensions pour Opera ? Oui et non !
Quoiqu'on en dise, il n'existe pas véritablement ou au sens littéral du terme d'extensions pour Opera, comme il peut y en avoir pour Mozilla Firefox, Internet Explorer ou encore Google Chrome, sous la forme de modules faciles à intégrer en un clic. Nous allons surtout aborder les "possibilités d'extensions" du navigateur, par le biais d'Opera Widgets et des applications d'Opera Unite, très peu exploitées, méconnues et qui ajoutent pourtant une valeur ajoutée au "browser". Nous allons également vous présenter la possibilité d'exploiter des codes Javascript utilisateur, pour vous permettre d'ajouter avec "UserJSManager" des fonctionnalités se rapprochant peut être plus de l'idée qu'en tant qu'internaute on peut avoir d'une "extension".

operaintro03   operaintro01

Une flopée de fonctionnalités déjà intégrée
Les familiers d'Opera et les autres utilisateurs de navigateurs concurrents biens informés savent bien que celui-ci est souvent fer de lance en matière d'innovations et de nouvelles fonctionnalités. C'est par exemple, le premier à avoir proposé la navigation par onglets qui est depuis devenu un standard incontournable ! Cette véritable suite logicielle de navigation Internet intègre déjà nativement bon nombre de fonctionnalités. Pourtant, et même si ce n'est pas ici le débat, les parts de marché décollent timidement (2,03 % dans le monde et 4,3 % en Europe en septembre 2010, selon Statcounter Global Stats) et Opera qui pourrait presque se passer de modules et autres extension est plutôt boudé par le grand public.

operaintro02   operaintro04

Etendre les possibilités d'Opera, si et seulement si…
Comme précisé ci-dessus la suite Opera est déjà bien équipée en standard et ajouter des extensions, ici plus que dans tout autre navigateur Internet, c'est d'abord en avoir l'utilité et ensuite dans l'objectif de répondre à un besoin très spécifique ! Il ne faut pas perdre de vue que le navigateur multi-plateforme intègre déjà des fonctionnalités que d'autres ajoutent à IE ou Firefox et nomment extensions. Les exemples d'intégration sont nombreux avec Speed Dial qui vous permet d'accéder rapidement à vos sites Web favoris, Opera Link pour synchroniser vos signets, le gestionnaire de téléchargement (Http, FTP et BitTorrent), le gestionnaire de mots de passe, les onglets visuels, les clients de courrier électronique, newsgroup et IRC, le lecteur de flux RSS, les mouvements de la souris, le bloc-notes intégré… Et, la liste pourrait encore longuement s'allonger !



Pas véritablement des extensions mais…

Les Opera Widgets ne sont pas littéralement des extensions mais leur utilité ou inutilité amusante et les services qu'ils peuvent vous rendre peuvent déjà s'en approcher. Ils sont regroupés dans 16 catégories il y en a moins de 200 disponibles. L'installation des widgets est automatique si Opera est installée. Il suffit de télécharger les fichiers WPS qui sont associés au navigateur.

operaintro11   operaintro12

Internet, messagerie et réseaux sociaux
Comment se passer de la Google Toolbar avec laquelle vous accéderez aux principaux services (moteurs de recherches, Gmail, Picasa, Calendar…). Si vous exploitez le client de messagerie électronique d'Opera, pensez à installer Mail Notifier! qui contrôle régulièrement votre courrier et vous alerte en cas de réception de messages. Pour vos inscriptions temporaires à des sites ou forums, YopMail qui vous crée une adresse jetable, sans inscription et sans mot de passe valable 8 jours. En naviguant vous pouvez croisez un fil d'info RSS particulièrement intéressant, avec rss2mail, il suffit de copier-coller ce lien et d'inscrire l'adresse de courrier électronique pour le recevoir. En attendant un widget pour WLM, songez à Skype Widget et IM Widget pour AIM et ICQ. Pour vos "tweets" express, vous aurez l'embarras du choix avec Twiget, Twippera, Hina, Tweet Safe. Concernant les 50 autres réseaux sociaux existants, HelloTxt est idéal (Facebook, Twitter, Flickr, MySpace, LinkedIn…).

operaintro05   operaintro06



Pas véritablement des extensions mais…

Le multimédia (audio, video, image)
Trouver et écouter de la musique en toute légalité ? C'est très simple avec Seesu Music Player ou encore Deezer Radio Player. Unite Media Player quant à lui vous permet de vous connecter avec votre communauté et d'écouter et partager vos bibliothèques audio. Beaucoup d'internautes écoutent la radio via Internet ou les sites Web qui proposent des albums. Les "widgets players" comme Jamendo Personal Player, GO Shoutcast Flash Player, Last.FM Widget Player vous faciliteront la tâche. Les familiers des sites de vidéos en ligne pourront télécharger dans divers formats de fichiers les clips en ligne, avec Flash Video Downloader, FLV Downloader, Video Downloader et YouTube Player. La retouche d'images rapide et efficace a aussi ses extensions avec Artist's Sketchbook, Photo editor, SVG Edit. Les graphistes apprécieront également Color Picker et Color Picker for web designer and developer qui mettent à portée de main toutes les palettes de couleurs. Enfin, pour visionner des albums photos songez à Picasa reader! ou encore à Flickr Photos pour les slideshows.

operaintro07   operaintro08

Recherches en tous genres !
Il y a d'un côté les widgets pour vos recherches générales sur tous les moteurs, Google Hacks, Bing Search Widget, Wikipédia Search, MultiEngineSearchBar le métamoteur, MySearchImages Search pour vos photos et d'autres outils complémentaires tout aussi utiles comme Google Map Locator vous localise sur la carte et Search Organiser qui réogarnise vos résultats de recherches et d'historique comme il vous plaît. A côté de cela, il y a les utilitaires de recherches pour le protocole de transfert de données P2P BitTorrent avec Torrent PowerSearch, Torrent search v2 et BitTorrent widget tout simplement. Et des widgets de recherches divers et variés comme Cooliris Widget pour le partage de sites de photos (Flickr, YouTube, Picasa, flux RSS), Search on eBay, Amazon Search, GSearch et "Le Centre du Monde : centre commercial en 3D" pour les ventes flashs, ventes privées et les codes de réductions valables dans plus de 150 magasins !

operaintro09   operaintro10



Applications pour le serveur de partage de fichiers

operaapps01Avec Opera Unite, on dispose d'un ensemble d'applications qui viennent encore étendre le potentiel du navigateur en le transformant en un véritable serveur Web personnel similaire à un NAS (visiteur et hôte). Vous êtes l'administrateur aux commandes et décidez quelles données présentent sur votre machine vous partagez et avec qui. Tous les contenus partagés peuvent être protégés par un mot de passe que vous communiquerez aux intéressés ou en accès libre. Afin d'utiliser Opera Unite, rendez-vous dans Menu, Opera Unite et créez votre compte. Ensuite, vous pourrez activer l'un des cinq services de  base que nous vous allons vous présenter et bien entendu en ajouter d'autres. Vous pouvez démarrer, arrêter, configurer une application, la supprimer. Il suffit pour cela d'accéder avec le menu contextuel de la souris aux fonctions en question (Démarrer, Arrêter, Propriétés, Supprimer).

File Sharing : Partage de fichiers operaapps02
Cette application fonctionne à l'identique d'un serveur de partage de fichiers. Il suffit de démarrer le service et d'indiquer votre dossier de partage. Dans ce dossier, vous glisserez via l'Explorateur de fichiers Windows, tous les éléments que vous souhaitez mettre en commun pour vos contacts ou vous-même lorsque vous serez connecté avec Opera via un autre ordinateur. Vous et les membres autorisés pourrez puiser et déposer à loisirs toutes sortes de fichiers. La seule limite étant la taille disponible de votre disque dur. Il ne vous reste plus qu'à communiquer l'adresse de connexion à vos contacts (http://desktophome.USER.operaunite.com/media_player/) "USER" sera remplacé par votre nom utilisateur.

operaapps03Media Player : Diffuser de la musique en streaming
Voici encore une application fort sympathique ! Double-cliquez sur Media Player, puis indiquez le dossier ou se situe votre bibliothèque audio. En quelques secondes toutes vos pistes audio sont accessibles à distance par vous ou vos amis à l'adresse http://desktophome.USER.operaunite.com/media_player/. C'est un véritable serveur de streaming audio que vous venez de mettre en place. Chacun pourra avec Opera ou même un autre navigateur Web  écouter vos titres (lecture, pause, piste précédente, piste suivante, durée totale)

 

Photo Sharing : Partage d'albums photosoperaapps04
Avec Photo Sharing vous pouvez rendre accessible vos photos sous forme de galerie ou de diaporama. Une fois le dossier de stockage de vos images indiqué, vous serez libre d'héberger et gérez vos albums photos comme bon il vous semble et avec qui vous le désirez. Les visiteurs pourront visualiser les vignettes de chaque dossiers, cliquer sur l'image de leur choix pour l'agrandir à sa taille réelle, passer à l'image précédente ou suivant.

Fridge, Messenger Web Server et autres extensions
Les autres applications de base sont Fridge. Il s'agit tout simplement d'une page avec un frigidaire ou vous laisserez des notes pour vous-même ou vos contacts. Pour communiquer en temps réel avec votre communauté My Opera, vous pourrez activer Messenger ou The Lounge pour un t'chat de groupe. Si vous souhaitez mettre en ligne votre propre serveur web et donc afficher un ou plusieurs sites persos, c'est encore chose possible avec le service Web Server. La procédure est la même que pour l'espace perso que vous alloue votre FAI (création d'un index.htm, de vos pages avec un éditeur HTML, etc...). Il existe au total une quarantaine d'extensions pour Opera Unite à tester sans restriction (File Inbox, Web Proxy, DNS Updater, Photo Editor, UJS Manager, Document Sync, Bookmarks, Meet, Twitter Fridge, Tex Equations Board…

operaapps05   operaapps06



Opera, les extensions sous forme de code Javascript utilisateur

Méthode 1 : Activez JavaScript et Copiez-collez vos scripts
Il est possible d'exécuter des codes JavaScript au sein du navigateur pour personnaliser son utilisation et répondre à des besoins précis. Dans Menu, Réglages, Préférences, Avancé, Contenu, Options JavaScript Options, indiquez un emplacement ou seront vos scripts *.js ou *.users.js , par exemple, "C:\Program Files (x86)\Opera\userjs". Il ne vous reste plus qu'à télécharger et copier-coller vos scripts vers cet emplacement et à redémarrer votre navigateur pour qu'ils soient pris en compte. Pour les supprimer, effacer simplement l'élément. Pour les désactiver, changer l'extension *.js par *.js.x.

operajavascript01   operajavascript02

Méthode 2 : UserJS Manager for Opera 2.1
La seconde méthode consiste à installer un logiciel tiers "UserJS Manager for Opera 2.1" qui gérera dans une fenêtre vos scripts. L'installation est une formalité, il suffit simplement d'indiquer le chemin d'un dossier sur votre disque dur ou seront stockés vos scripts ex : "c:\userjs" que vous copierez à cet endroit. Pour activer ou désactiver un script, cochez ou décochez l'application. Vous pouvez également éditer et modifier un script.

operajavascript03   operajavascript04

Méthode 3 : Opera Unite + UJS Manager
Il existe une application sous Opera Unite nommée "UJS Manager". Une fois ajouté, le gestionnaire UJS, vous permettra de d'organiser vos extensions JavaScript, avec une interface graphique, conviviale et ce à l'intérieur du navigateur Opera. Un bouton "on/off" permet d'activer ou de tout désactiver, le logo de la corbeille vous servira à les supprimer au cas par cas, etc.

operajavascript05   operajavascript06

Télécharger des scripts clés en main !
Il ne vous reste plus qu'à développer ou télécharger des scripts clés en main tels qu'Autosizer, Breadcrumb URL, Clean URI, Cooliris alike, Gallery crawler, Get feed link, Image thumb, Link alert, Power drag, Linkify URL, View Selection Source, Ultimate Search Highlighter. Vous en trouverez à volonté sur Extend your Opera, UserJS.org, Userscripts.org, sur Scripts and Utilities et dans la section dédiée sur le forum de la communauté Opera.

operajavascript07   operajavascript08



Conclusion

Plusieurs solutions d'extensions sont donc possibles !
operajavaconclu01De notre point de vue la suite Internet Opera n'a pas nécessairement besoin d'extensions. Le navigateur est effectivement très bien équipé en standard et répond à tous les besoins de l'internaute lambda. Cependant, nous vous avons indiqué dans ce dossier qu'il existe néanmoins plusieurs solutions pour étendre les possibilités du navigateur et répondre à d'autres besoins plus spécifiques. Par le biais des extensions Opera Widgets, des applications client-serveur d'Opera Unite et via scripts utilisateurs JavaScript très simple à installer et à activer/désactiver au besoin.operajavaconclu02

Y-aurait-il un rapport entre les parts de marché qui ne décollent pas et les extensions ?
Sans entrer dans un débat qui n'est pas l'objet de ce dossier, on peut s'interroger sur le rapport qu'il peut exister entre un navigateur web et la richesse de ses extensions. Comment se fait-il qu'Opera qui est un excellent navigateur, innovant, performant et à l'interface agréable (voir notre test de la version 10.60) est celui dont les parts de marché ne décolle pas ? Pour mémoire et dans cet ordre, Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari puis Opera sont les plus utilisés dans le monde. Certains prétendent que les raisons de cet insuccès sont liées à un manque de publicité sur le produit, de communication auprès du grand public, au fait que ce ne soit pas un logiciel libre. Mais d'autres plus avisés imputent le manque de succès d'Opera à sa bibliothèque d'extensions.

Un et un seul module d'extensions ne serait-il pas la solution ?
Il existe plusieurs moyens d'enrichir Opera de nouvelles fonctionnalités mais c'est justement peut-être cela le problème. Il faut chercher de tous les côtés. Il y a comme un manque d'unité avec d'un côté les Widgets, de l'autre les applications du tout récent Opera Unite et les "JavaScripts anarchiques" ! Sous Firefox et pour ne citer que lui, il n'est pas nécessaire de se compliquer la tâche. Un et un seul gestionnaire de modules complémentaires permet de rechercher, installer, désinstaller et mettre à jour des milliers d'add-ons ! Et pour aller plus loin, une seule adresse met tout le monde d'accord, celle des Modules pour Firefox (Firefox Add-ons donc).  Nous attendons beaucoup de la version Opera 11 qui devrait intégrer une prise en charge des extensions en utilisant les standards ouverts HTML5, CSS, JavaScript comme le détaille notre article d'actualité.

operajavaconclu03   operajavaconclu04



+ Les plus
  • Relativement bien équipé en standard sans extensions
  • Plusieurs choix avec Opera Widgets, Opera Unite et JavaScripts utilisateurs
  • Facilité d'installation des extensions, applications et services
  • Qualité des extensions Widgets et services client-serveur d'Opera Unite
- Les moins
  • Il n'y a pas encore un et seul gestionnaire d'extension !
  • Manque de convivialité à l'installation des JavaScript utilisateurs

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Le #702731
Salut,
Parmi les autres possibilités d'extensions, citons les combinaisons d'actions mélangées au besoin à du javascript qu'on peut affecter à un bouton, un raccourci clavier/souris
Voir les exemples de boutons http://operawiki.info/CustomButtons et de power-buttons http://operawiki.info/PowerButtons qu'on peut installer d'un clic (enfin, glissé/déposé )
Il y a aussi les barres d'outils comme l'antique http://operawiki.info/WebDevToolbar ou des menus qui s'ajoutent de la même manière (un clic + confirmation), des bookmarklets, des panneaux latéraux (http://my.opera.com/community/customize/panel/).

Sinon, excellent dossier, merci !
C'est en faisant mieux connaitre ce logiciel qu'il risquera d'être plus connu. Cela ne signifiera pas qu'Opera sera un jour davantage utilisé, même avec un gestionnaire d'extensions, même en ouvrant son code source ou même en réduisant le nombre de sites qui lui ferment encore leurs portes (banques en ligne, certains webmails et compagnie)

@+
--
Pierre
Anonyme offline Hors ligne VIP avatar 5936 points
Le #702881
C'est super efficace mais c'est a des années lumière de la convivialité d'un firefox.
Le #702941
@DMZ :
Ah bon ? C'est quoi la convivialité d'un Firefox ?
Je sais pas moi, je prends _par exemple_ le premier Power-Button disponible sur http://operawiki.info/PowerButtons, [Scroll] qu'il s'appelle; Eh bien, je le chope à la souris, je le fais glisser sur ma barre d'outil, où je veux et je clique dessus... Tu vas pas le croire la page se met à défiler toute seule...
Comment tu fais avec Firefox ?
En admettant que tu ais trouvé rapidement une extension similaire comme celle en https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/6515/ sa mise en œuvre est elle aussi immédiate, voire nasodigitale ?
Si par convivialité tu veux parler d'une boutique d'extension avec un moteur de recherche et des gros boutons à cliquer, je viens d'essayer avec mon Firefox 4 bêta et l'extension en question veut pas s'installer... pas compatible parait-il...
Là, le bouton Scroll fonctionne depuis Opera 7, en 2002 je crois... alors même s'il avait fallu six mois pour s'habituer aux subtilités d'Opera, on est pas perdant coté convivialité
Jette aussi un œil à tous les boutons, plus simples puisque constitués de simple actions "Opera", disponibles sur http://operawiki.info/CustomButtons. Combien d'extensions permettent-ils de remplacer, par un simple glissé-déposé ?
@+
--
Pierre
serge94 offline Hors ligne Héroïque avatar 712 points
Le #703651
Merci,

Excellent article.
Même le dinausore que je suis (utilisateur opéra depuis la version 1 ! eh oui 1), ai appris quelques trucs intéressant même si je suis toujours aussi réticent à ouvrir certains port de mon pc avec unite !
Une question qui mériterait d'être traité, est la confidentialité des infos à travers Unite ?
Qu'est ce qui est conserver sur les serveur d'opéra ?
Question importante en ces temps d'hadopi ! LOL


Sinon le nombre de site https refusant opéra s'amenuise. Trois banque en ligne avec lesquelles je ne rencontre aucun probleme, hormis une avec une appli java chartiste. Même le site java qui refusait le controle de la version java, fonctionne depuis la derniere version.
Et puis sans cela un petit bouton en glisser déposer "ouvrir l'onglet dans IE".

Pas près de lacher Opéra, vivement la v11.
Le #705251
Salut,
@Serge94 :

"Même le dinausore que je suis (utilisateur opéra depuis la version 1 ! eh oui 1)"


Euh, la version 1.00 d'Opera n'a jamais été diffusée publiquement donc tu es un sacré privilégié d'avoir eu droit de l'essayer en 1995
Tu bossais chez Opera ou un des ses partenaire, comme Telenor ou autre ?

@+
--
Pierre
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire