Opportunity : danger pour le rover en pleine tempête sur Mars

Le par  |  7 commentaire(s)
Sonde-Opportunity

Sur la planète rouge, le rover américain Opportunity fonctionnant à l'énergie solaire essuie une intense tempête de sable qui met en péril sa survie.

Un rover actif sur Mars ? On pense immédiatement à Curiosity. Pourtant, il y a aussi Opportunity qui est arrivé sur la planète rouge plus de 8 ans et demi avant son congénère. Et l'Agence spatiale américaine se fait du souci pour Opportunity.

La faute incombe à une tempête de sable considérée comme l'une des plus intenses jamais observées sur Mars qui s'étend déjà sur 35 millions de km² (près d'un quart de la surface de Mars) et touche Perseverance Valley où se trouve actuellement Opportunity.

Si Curiosity est à énergie nucléaire, c'est à l'énergie solaire que Opportunity fonctionne. La tempête encombre le ciel martien et affecte ainsi les panneaux solaires du rover, en plus de la poussière.

Sonde Opportunity Mars Nasa

La semaine dernière, les niveaux d'énergie du rover américain ont chuté de manière significative, nécessitant de basculer dans un mode basse consommation. Tous les sous-systèmes sont éteints à l'exception de l'horloge de mission pour le réveil de l'ordinateur de bord et la vérification de la recharge des batteries.

La Nasa explique que si la tempête dure trop longtemps, il existe un risque que Opportunity " devienne trop froid en attendant que le ciel se dégage. " Son réveil sera alors impossible. Le rover ne peut demeurer dans son état de sommeil que si la température ne descend pas en-dessous de -55 °C.

Heureusement, selon les prévisions, la température ne devrait pas descendre en-dessous de -36 °C. Comme le rapporte National Geographic, il y a un certain optimisme pour la survie de Opportunity.

" Tant que le rover restera en vie électriquement pendant la tempête, ce ne sera pas facile, mais je suis optimiste sur le fait que l'équipe récupérera le rover et reprendra là où elle s'est arrêtée ", a déclaré Mike Seibert du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

Si les veilles batteries de Opportunity tiennent le choc, rétablir le contact pourrait alors prendre des semaines, voire des mois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2018279
Ce n'est ni la première, ni la dernière fois que cela arrivera, hélas. Je me demande quand les piles nucléaires pour ce genre de mission deviendront systématiques.
Le #2018291
Courage petit, que la force du WALL-E soit avec toi
Le #2018296
CpnNemo a écrit :

Ce n'est ni la première, ni la dernière fois que cela arrivera, hélas. Je me demande quand les piles nucléaires pour ce genre de mission deviendront systématiques.


C'est le cas déjà avec Curiosity et Mars2020 (MMRTG)
Le #2018333
Kiriito a écrit :

Courage petit, que la force du WALL-E soit avec toi



Le #2018339
Plus du quart de la planète Mars est déjà recouvert par une tempête de poussières. Sur les zones déjà frappées, il fait complètement noir, a confirmé la Nasa ce mercredi. Dans deux ou trois jours, toute la planète sera engloutie, pour potentiellement plusieurs semaines.

ça donne pas trop envie d'aller sur Mars tout ça...-36°c...des tempêtes de 35 millions de km2 (Millions ???)

on est loin de Total Recall, Ô oui, on en est loin...
Anonyme
Le #2018355
yusdaforce a écrit :

Plus du quart de la planète Mars est déjà recouvert par une tempête de poussières. Sur les zones déjà frappées, il fait complètement noir, a confirmé la Nasa ce mercredi. Dans deux ou trois jours, toute la planète sera engloutie, pour potentiellement plusieurs semaines.

ça donne pas trop envie d'aller sur Mars tout ça...-36°c...des tempêtes de 35 millions de km2 (Millions ???)

on est loin de Total Recall, Ô oui, on en est loin...


https://www.youtube.com/watch?v=vuCiiRDpbCk
Le #2018556
Les piles ont 8 ans! Je suis pas sûr que celle de nos voitures tiennes assi bien.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme