Stéphane Richard (Orange) espère toujours la consolidation télécom

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Le Monde
Orange stéphane richard

Sans surprise, Stéphane Richard, PDG d'Orange, réaffirme la nécessité d'un retour à trois opérateurs télécom sur le marché français.

Cela fait des années maintenant que Stéphane Richard, PDG d'Orange, appelle de ses voeux une consolidation télécom qui ramènerait le marché à trois acteurs pour rompre avec l'usante guerre des prix déclenchée par l'arrivée de Free Mobile en 2012.

Orange-logoLa position d'Orange en tant qu'opérateur historique est certes spécifique sur le marché et lui permet d'adopter une attitude d'observateur privilégié, en attendant de participer à une action déclenchée par l'un de ses concurrents.

Invité du Club de l'Economie du journal Le Monde, le patron d'Orange réaffirme que le maintien de quatre opérateurs sur le marché français complique les stratégies d'investissement de long terme, notamment sur la 5G et la fibre optique et oblige à des stratégies marketing "avec des promotions ridicules, à des prix qui n'ont aucun sens".

Notant que deux opérateurs du marché, Free et Bouygues Telecom, "ne dégagent aucun free cash-flow", le passage à trois opérateurs est souhaitable mais dépend de la capacité du secteur à se mettre d'accord.Et "si [Orange] peut y contribuer en facilitant les choses, on le fera", indique-t-il, en espérant tirer les marrons du feu.

Concernant la 5G, Stéphane Richard prévoit qu'elle "arrivera vite, mais pas en Europe, dans un premier temps". Il fait ainsi la distinction entre une 5G pour usage fixe vite déployée par les opérateurs US (mais la France déploie la fibre pendant ce temps) et les applications qui viendront ensuite (objets connectés, véhicules autonomes...).

Confirmant certaines craintes, il souligne bien que "l'essentiel sera de trouver de nouveaux modèles économiques" et qu'il faudra bien attendre 2020 avant de commencer à en voir les concrétisations.

Stéphane Richard en profite pour tacler une nouvelle fois la stratégie de convergence télécom-média du concurrent SFR / Altice, à laquelle il n'a jamais trop crue : "la grande stratégie de convergence d'Altice a du plomb dans l'aile", résume-t-il.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2019258
"...la nécessité d'un retour à trois...">>>nécessité pour lui ; parce que pour nous, ça va être la soupe à la grimace, niveau prestation/prix...
Le #2019262
Pas d'accord, la concurrence est nécessaire pour les prix des abonnements
Le #2019264
Le #2019282
question.

Il gagne déjà suffisamment de millions sur le dos d’orange qu ‘il ne partage aucunement avec ses salariés, le marché est viable à 4, la preuve bouygue soi disant à l’agonie s’en est magnifiquement sorti tout seul grâce à des choix technologiques et commerciaux intelligents messieurs Orange. Les consommateurs et les contribuables ont tout à perdre d’un tel passage à 3 puis pourquoi pas à 2 opérateurs ensuite pour toujours plus engrosser les dirigeants cyniques orange, il faut arrêter l’indécence
Le #2019298
Le mec est gonflé... En gros il veut plus qu on paye le vrai prix (et encore...) de l'abonnement..

Il veut retourner a la B... D'autre fois.

T'a raison mon gars, il est temps qu'Orange mette la clef sous la porte !
lepingouinenfoliedestroyer Hors ligne Vénéré 4291 points
Le #2019302
Jobijo a écrit :

Le mec est gonflé... En gros il veut plus qu on paye le vrai prix (et encore...) de l'abonnement..

Il veut retourner a la B... D'autre fois.

T'a raison mon gars, il est temps qu'Orange mette la clef sous la porte !


Ok le mec est un *** mais si Orange disparait le réseau n’évoluera plus !
Le #2019309
@lepingouinenfoliedestroyer je suis pas d accord.... (gentiment) Orange profite encore et toujours de son ancien statut d opérateur historique. (il ferait mieux de s occuper des 400 millions qu il a filé a Tapie avec Lagarde bref)...
Le problème est toujours posé de la même manière et ce quelque soit le secteur: l état ne peut pas financièrement assurer les services (mon oeil) donc on va filer au privé et tout sera merveilleux, la concurrence tout ça , ca sera que bénéfique pour le consommateur (énergie, transports, télécoms).... Le souci c est que le privé cherche la rentabilité point...Jusque là je suis encore d'accord SAUF que de nos jours,ils ne font que le stricte minimum et encore et filent tout aux actionnaires.
Les services "régaliens" pour moi ne devraient pas être laissés au privé. En gros, par exemple pour les télécoms....On déploie de la fibre partout,une 4G etc et ceux qui veulent vendre du telecom en France DOIVENT passer par ce réseau et après on divise la facture (gestion , évolution, construction) par utilisation....Mais ca, c est pas assez rentable pour les sociétés en bourse....
Les sodomisés ce sont toujours les mêmes au final
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme