Prime : Orbex dévoile son moteur-fusée imprimé en 3D

Le par  |  2 commentaire(s)
Orbex-Prime-prototype-deuxieme-etage

Orbex a présenté un prototype du deuxième étage de son futur lanceur léger Prime, avec un moteur-fusée imprimé en 3D et fonctionnant au biopropane.

La société britannique d'aérospatiale Orbex développe un lanceur léger baptisé Prime avec un premier étage (booster) réutilisable. Mesurant 19 m de haut pour un diamètre de 1,3 m, il sera capable de transporter des charges utiles de 150 kg.

Prime lancera des satellites à des altitudes allant jusqu'à 1250 km pour les insérer sur des orbites héliosynchrones ou polaires. Orbex vante un lanceur 30 % plus léger et 20 % plus efficace que n'importe quel autre petit lanceur de cette catégorie.

La société a récemment dévoilé un prototype du deuxième étage de son lanceur Prime fabriqué avec un matériau composite de fibre de carbone et d'aluminium, ainsi que son moteur-fusée imprimé en 3D qui a été fabriqué en une pièce, sans joints.

Orbex-Prime-prototype-deuxieme-etage
Le moteur-fusée a été conçu pour fonctionner avec du biopropane, et dès lors une réduction conséquence de l'empreinte carbone.

Orbex-Prime-moteur-fusee
Le deuxième étage de Prime représente lui-même une fusée complète. Le premier étage sera de même facture, mais à une échelle supérieure avec six moteurs-fusées au lieu d'un seul.

Un premier vol pour Prime devrait avoir lieu en 2021 avec une charge utile expérimentale et un lancement depuis le port spatial britannique en Écosse à Sutherland.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2050783
Ok le lanceur est en alu-carbone mais on ne dit pas quel matériau a été utilisé pour "imprimer" le moteur. Curieux de voir ça en 2021 mais si cela fonctionne, je connais des sociétés qui vont se faire un sang d'encre....
Le #2050829
« Le moteur-fusée a été conçu pour fonctionner avec du biopropane, et dès lors une réduction conséquence de l'empreinte carbone. »

Phrase débile ou propagande marketing. Une molécule de propane a la même empreinte carbone quelque soit sa source. Et « réduction » par rapport à quoi ?

Selon les directives de l'UE le biopropane est un « résidu » ( par opposition à un « produit » ) qui se voit donc réglementairement affecter une empreinte carbone intrinsèque ~nulle par rapport au propane naturel.

De plus, étant un sous-produit, ne sont comptabilisées ni l'empreinte carbone du produit principal de réaction (un biocarburant), ni le CO₂ émis [1], ni celles des changements d'usage en amont de la chaîne de production.

Ces subterfuges permettent de réduire l'empreinte carbone globale du biopropane d'environ 90%, et à l'UE de tricher sur ses émissions de CO₂.

Facile après de clamer « bio » ou « renouvelable ».

[1] https://wol-prod-cdn.literatumonline.com/cms/attachment/17d63604-c69d-417f-a235-c1c3b3f5da32/bbb1796-math-0001.png
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme