PC Gaming : un marché juteux en Europe ces prochaines années

Le par  |  1 commentaire(s)
Acer Predator Orion 5000 04

Malgré un marché en baisse au deuxième trimestre, le segment des PC gaming (de bureau et portable) et promis à un bel avenir en Europe ces prochaines année, estime le cabinet d'études IDC.

Le PC Gaming n'est plus réservé à quelques hardcore gamers en quête de performances ultimes pour battre leurs rivaux ou se plonger dans des jeux aux graphismes époustouflants.

Une partie des utilisateurs de ces machines n'utilise même jamais de jeux, expliquait le groupe Acer en avril dernier, et profite des performances avancées pour des applications créatives.

Cet élargissement des horizons offre une belle perspective de croissance à ce marché en Europe, aussi bien en PC de bureau qu'en ordinateur portable, d'après les données du cabinet d'études IDC.

IDC PC gaming EMEA volume

Certes, le début d'année 2019 est mitigé avec un repli de 1,2% des ventes au deuxième trimestre pour un volume de 1,9 million de machines si l'on prend les marchés européens au sens large. Pour l'Europe de l'Ouest, le marché est équilibré et compense en partie des reculs plus marqués en Europe Centrale

Des considérations économiques et l'écoulement des stocks expliquent des faiblesses temporaires. Le marché devrait se reprendre dès la fin de l'année et progresser ensuite à un rythme régulier avec une croissance annuelle lissée de près de 7% jusqu'en 2023.

De 8,6 millions d'unités environ en 2019, le segment du PC gaming atteindra un volume de 11,12 millions d'unités en 2023, profitant de l'élargissement de la communauté de joueurs, dont les joueurs occasionnels amenés à ce marché avec des cartes graphiques mainstream, tandis que les joueurs chevronnés profiteront des nouvelles technologies comme le ray tracing.

Toute la difficulté pour les fabricants va être maintenant de s'assurer de la loyauté des acheteurs. On devrait voir aussi progresser fortement le marché des accessoires gaming, mais aussi des services ainsi que la création de communautés autour des gammes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2079933
Et dire que depuis des années on nous dit que le PC est amené à disparaitre.
On nous dit aussi que le cloud gaming va tout écraser et que l'avenir n'est pas PC gaming ...

Cette étude démontre le contraire

On verra bien ce que l'avenir nous réserve.
Cependant, j'espère sincèrement que nous ne serons pas dépendant à 100 % de solution cloud à terme. Quid de nos données ? des conditions d'accès ? du fait qu'un service coud peut fermer du jour au lendemain ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme