Les ordinateurs portables à l'école contre-productifs ?

Le par Yannick A.  |  11 commentaire(s)
portable1euro portable1euro

Aux Etats -Unis, les enseignants constatent avec le temps les effets négatifs de l'utilisation de l'ordinateur portable par les étudiants dans leurs études.

Aux Etats -Unis, les enseignants constatent avec le temps les effets négatifs de l'utilisation de l'ordinateur portable par les étudiants dans leurs études. Ces ordinateurs, distribués en masse ces dernières années dans les écoles du secondaire auraient donné l'effet inverse que celui escompté. Ce constat est appuyé par diverses études qui mettent en évidence un déséquilibre évident entre les objectifs pédagogiques souhaités et la réalité du terrain.


Relations humaines mises à mal
Portable1euro portable1euroLes ordinateurs portables sont toujours très coûteux, ils sont fragiles et de ce fait tombent souvent en panne et les élèves l'utilisent massivement pour autre chose que leurs chères études. Ce qui devait être au départ un outil destiné à améliorer les résultats scolaires se révèle au final un objet qui détourne l'attention des élèves vers d'autres utilisations (jeux, messagerie électronique et sites coquins). Pire, les enseignants dénoncent l'objet du délit comme étant un obstacle dans leurs relations directes avec les élèves. Pour noircir le tableau, les coûts associés sont vraiment un handicap si on prend en compte l'assistance technique aux élèves, la formation des enseignants et les problèmes d'attaques informatiques en tous genres sur les réseaux.


D'autres solutions ?
Les programmes d'informatisation des écoles sont-ils pour autant un échec ? Un échec relatif diront certains puisque quelques élèves parmi les meilleurs ont trouvé en l'ordinateur portable un précieux allié dans la réussite de leurs études. Si les enseignants doutent fortement de la pérennité de ces programmes, ils mettent néanmoins en projet d'améliorer la situation et réfléchissent à d'autres formules.

En France, on se souvient de l'encouragement du gouvernement à doter les étudiants d'ordinateurs portables au travers de l'opération " 1 portable à un euro " lancée en septembre 2004. L'expérience française de cette opération (au delà du succès des ventes) suivra t-elle le même chemin ?
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Maxime81 offline Hors ligne VIP avatar 5239 points
Le #171764
Je suis moyennement convaincu...
Lorsqu'il y a besoin d'outil informatique c'est bien de pouvoir y acceder mais c'est assez rare quand même.
djcobrax offline Hors ligne Vétéran avatar 1267 points
Le #171772
Bientôt (d'ici 10 ans) le support numérique sera moins cher que le papier, il y a fort à parier qu'on le remplacera à terme, ce n'est qu'une question d'économie avant même la pédagogie.
L'apport de l'informatique est un plus indéniable dans une classe, reste qu'il faut le canaliser pour éviter les dérives.
edzilla offline Hors ligne VIP avatar 9509 points
Le #171774
Franchement, j'ai beau etre un gros geek, partir du principe que plus j'ai d'ordinateurs, plus je suis heureux, j'ai du mal a voir l'utilite d'un ordinateur dans une salle de classe, a part dans certaines circonstances.
Je vois tout a fait la place du papier electronique par contre.
Chitzitoune away Absent VIP avatar 21886 points
Le #171775
Enfin c'est loin d'être révolutionnaire comme constat. Tous ceux qui ont déja bossé dans une classe avec des portables ou même des tours le savent:

Ca joue, ça pianote, ça surfe,.. plutôt que d'écouter ou de travailler.

Les ordinateurs sont des outils, comme une perceuse en cours de techno. Dès qu'on a n'a pas besoin, on devrait pas les laisser à porter des élèves.

Et ceux qui sortent l'argument bidon comme quoi ça va plus vite de taper au clavier que d'écrire, pardon, mais lol quoi (et je parle même pas de faire des graphiques ou autres schémas)
edzilla offline Hors ligne VIP avatar 9509 points
Le #171781
Les ordinateurs sont des outils, comme une perceuse en cours de techno. Dès qu'on a n'a pas besoin, on devrait pas les laisser à porter des élèves.
--
Exactement, au contraire eventuellement du papier electronique qui pourrait remplacer les livres de cours tout en restant plus difficilement "corruptible"
Dreamer offline Hors ligne Vénéré avatar 3720 points
Le #171798
Il est clair qu'il faut utiliser l'ordinateur en ADDITION des cours "traditionnels" et pas en remplacement :s

Dreamer
kid_cisco offline Hors ligne Héroïque avatar 907 points
Le #171809
Le principal c'est de vendre aux jeunes qui sont les Clients de demain
Faut bien faire vivre les potes au nabot
zippy offline Hors ligne Vétéran avatar 1549 points
Le #171833
j'avais vu un reportage sur une région de pauvre de l'Espagne qui avait informatisée toute ses écoles de la région (avec un linux fait maison) et ils semblait dire que les résultat scolaire était très encourageant (tellement que d'autre pays s'intéresserait a leur programme)
gandalf79 offline Hors ligne Vénéré icone 3674 points
Le #171852
Mais en espagne ce n'est pas des PC portables, c'est des PC restant à l'école avec linex (linux extramadure). En plus les enseignant ont un écran de contrôle leur permettant de surveiller le surf des lève grâce à une mosaïque d'écran.

Les résultats sont très encourageant, d'autant que les enseignant reçoive une formation de plusieurs mois pour maîtriser leurs nouveaux outils informatiques.
glattering offline Hors ligne Vénéré avatar 4341 points
Le #171867
conclusion: un programme informatique ambitieux, indépendant, encadré, où le personnel est formé donne de bons résultats.
Un programme mû par le seul lobby informatique, sans formation, juste pour faire gonfler les stats et dire "on reforme, on rénove", c'est nul et contre productif.

Résumé de la conclusion: on fait pas rentrer les gens et le terrain dans les cases d'un tableau.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire