18 mois de prison pour l'admin d'un tracker BitTorrent

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s)
Operation_D-Elite_EliteTorrents

Pour avoir participé activement à feu l'aventure EliteTorrents, Daniel Dove passera 18 mois en prison et devra s'acquitter d'une amende de 20 000 dollars.

Operation_D Elite_EliteTorrentsEn 2005, des agents du FBI et de l'US Immigration and Customs Enforcement menaient une opération baptisée D-Elite à l'encontre du tracker BitTorrent EliteTorrents. En mai de la même année, EliteTorrents fermait ses portes " laissant sur le carreau " plus de 125 000 membres qui se partageaient 700 films. Il faut dire que EliteTorrents avait joué avec le feu en mettant à disposition une copie illicite du film " Star Wars : La Revanche des Sith ", quelques heures avant sa diffusion dans les salles obscures.

Acte visiblement impardonnable aux yeux des studios hollywoodiens pour lequel deux des administrateurs de EliteTorrents ont déjà été condamnés à 5 mois de prison assortis de 5 mois d'assignation à résidence, et en plus une amende de 3 000 dollars pour l'un des deux. Mais ces deux administrateurs avaient plaidé coupable, ce qui n'a pas été le cas du troisième et ultime administrateur d'EliteTorrents, David Dove. Un pari risqué avec une peine potentielle de 10 années d'emprisonnement.

Suite à un jugement rendu public hier, Dove, âgé de 26 ans, en sera finalement quitte pour 18 mois de prison et une amende de 20 000 euros pour son " rôle en tant qu'administrateur d'un groupe P2P pirate ". Il a ainsi été reconnu coupable de  " conspiration et de crime pour violation du droit d'auteur ".

Dans le jugement, on peut lire : " Dove était l'administrateur d'un petit groupe de membres d'EliteTorrents d'importance cruciale, les Uploaders, responsables de l'approvisionnement en contenu pirate pour le groupe. Dove recrutait des membres disposant d'une bonne connexion Internet pour devenir des Uploaders. (...)  Dove a également exploité un serveur pour distribuer du contenu pirate aux Uploaders ".

TorrentFreak qui a relayé l'information, souligne que l'opération D-Elite aura surtout eu pour conséquence l'hébergement de trackers hors des frontières US.
  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
FRANCKYIV offline Hors ligne VIP icone 53971 points
Premium
Le #316431
En taule les tipiaks !!!
myamata offline Hors ligne Héroïque avatar 930 points
Le #316471
Quand on veut combattre l'empire! Il vaut mieux avoir la force avec soi!
babooo offline Hors ligne Héroïque avatar 761 points
Le #316481
18 mois de prison pour ça
TulipeVerte offline Hors ligne Héroïque avatar 782 points
Le #316571
C'est moche ... :heink:
mapool offline Hors ligne VIP avatar 10467 points
Le #316591
.....conspiration et de crime pour violation du droit d'auteur......

pt1,et pendant ce temps de la daub est vendu a des gamins a la sortie des écoles,sont connus des keufs et toujours libre........
Chercher l'erreur.....


Chitzitoune offline Hors ligne VIP avatar 19916 points
Le #316601
"crime pour violation du droit d'auteur"

C'est un problème de traduction, ou c'est bien considéré comme un crime ?

Pour rappel, en france y'a 3 "niveaux" d'infractions:
- les contraventions (en gros les amendes), pour les moins graves
- les délits (les infractions graves, comme le vol)
- les crimes (les plus graves, meutre, viol,....)

Ce serait fort qu'un vol physique soit un délit, et risque moins qu'une copie (qui n'est pas du vol, mais de la contrefaçon)....
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire