Pédophilie : conservation des données des moteurs ?

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s)
Parlement_europeen

Les parlementaires européens ont majoritairement signé la déclaration 29 afin de placer sous surveillance les moteurs de recherche dans le cadre de la lutte contre la pédophilie sur Internet via la conservation des données.

Parlement_europeenLa déclaration écrite numéro 29 porte sur la " création d'un système européen d'alerte rapide contre les pédophiles et les auteurs d'abus sexuels ". D'après elle, " Internet offre une grande liberté d'action aux pédophiles et aux auteurs de harcèlements sexuels, en les mettant sur le même pied que les honnêtes citoyens et en les rendant difficilement identifiables même pour l'autorité publique  ".

Cette déclaration a été soumise à la signature des parlementaires européens. Mais une polémique est née vis-à-vis de possibles implications d'un passage voulant que la directive européenne sur la conservation des données soit étendue aux moteurs de recherche afin de " contrer avec rapidité et efficacité la pédopornographie et le harcèlement sexuel en ligne ".

Le membre du Pari Pirate suédois, Christian Engström, avait notamment dénoncé ce passage du texte et de pointer du doigt le lobbying auprès des eurodéputés pour glaner des signatures en passant volontairement sous silence cet aspect. Reste que la semaine dernière, la déclaration numéro 29 a obtenu le nombre suffisant de signatures.

Selon les informations de OWNI, l'un des dépositaires de cette déclaration a clarifié un tant soit peu le texte en envoyant aux eurodéputés un e-mail dans lequel il a expliqué que le terme moteurs de recherche a été utilisé par " souci d'éviter les aspects techniques ". Seraient en réalité uniquement concernés : " les contenus, images et vidéos figurant des abus d'enfants sur des plateformes Internet ". Pas question a priori de cibler toutes les requêtes pour les moteurs de recherche.

Tout reste néanmoins encore un peu confus, alors que OWNI souligne que cette déclaration n'est pas un texte législatif et se contente de préciser la position du Parlement européen à la Commission européenne.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
phebus offline Hors ligne VIP icone 11509 points
Le #659731
Et pendant ce temps :
Captain Hadopi tape les méchants pirates
http://www.youtube.com/v/M8_ilylThIM&hl=fr_FR&fs=1&
PROMMIX offline Hors ligne VIP icone 5291 points
Le #659751
Ahahahah la vidéo de neuneu:eek:
Sukebe offline Hors ligne VIP icone 7182 points
Le #659771
moaurf c'est marrant que les moteurs de recherches sont pousser d'un coté à ne pas nous espionner et à limité le temps que les informations sont conservées et de l'autre on veut tout contrôler pour facilité l'arrestation des pédophiles...

ils s'en rendent même pas compte visiblement.:crazy:
InsTeR offline Hors ligne Vétéran icone 1182 points
Le #659881
je pense que c'est prendre le problème à l'envers, il faudrait d'abord combattre les hébergeurs des sites...

c'est en amont que le travail devrait être fait...

gandalf79 offline Hors ligne Vénéré icone 3674 points
Le #659951
Les réseaux pédophiles, c'est toujours le même prétexte pour faire passer des lois liberticides. Il y a bien d'autres moyen plus efficace de combattre la pédophilie que d'espionner la majeur partie des innocents sur internet.

Il ne faut pas oublier que la pédophilie est dans les 3/4 du temps intra-familiale et qu'on aura beau avoir tous les log de google que la petite fille abuser par son père ne sera pas plus protégé pour autant.

La solution passe par la prévention, en parler progressivement en classe dès le plus jeune âge pour que l'enfant abusé soit détecté plus précocement. Mais là on en est encore bien loin.
FRANCKYIV offline Hors ligne VIP icone 51708 points
Premium
Le #660441
Ah elle a bon dos la pédophilie pour nous fliquer encore un peu plus !!!

"Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’une ni l’autre."

Thomas JEFFERSON
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire