Persévérance : le robot de la NASA est animé par un processeur d'iMac G3 datant de 1998

Le par Mathieu M.  |  21 commentaire(s)
Perseverance

Alors que le robot de la NASA Persévérance a réussi à se poser sans encombre sur Mars la semaine dernière, une certaine polémique prend forme sur la toile à propos du processeur principal embarqué dans la sonde.

Depuis que Persévérance s'est posé sur le sol de Mars la semaine dernière, les internautes s'intéressent d'un peu plus près à la mission du robot, mais aussi au robot lui-même. Et une découverte pour certains tourne au début de polémique : le robot à 2,5 milliards de dollars est animé par un processeur qui date de 23 ans.

Beaucoup d'internautes pointent ainsi du doigt un robot façonné autour de technologies obsolètes alors que la NASA a facturées un prix résolument high tech répercuté sur les citoyens américains, mais aussi ceux de différents pays participants au programme via les outils embarqués dans la sonde...

Comme toujours, on retrouve un peu de vrai dans l'histoire : oui, Persévérance est équipé d'un processeur Power PC 750, le même qui animait les iMac G3 d'Apple vendus en 1998. Le processeur n'a rien d'extraordinaire pour les fanas de l'informatique, il ne tourne qu'à 233 MHz et il est donc bien loin des performances des processeurs modernes qui dépassent les 5 GHz...

Perseverance Mac Mars

Mais alors, pourquoi faire appel à un processeur aussi lent pour une mission aussi importante ? Et bien tout d'abord, il ne s'agit pas d'un Power PC 750 standard... Le processeur a subi une transformation par BAE Systems pour lui permettre de résister à des radiations situées entre 200 000 et 1 000 000 rads, mais aussi pour fonctionner sans encombre à des températures oscillant entre -55 et 125 degrés Celsius. Cette transformation à elle seule aurait été facturée 200 000 dollars.

La NASA explique également que le processeur en question est bien suffisant pour mener à bien la mission de la sonde. On apprend par ailleurs que la sonde dispose de 2 Go de mémoire Flash (c'est peu, mais 8 fois plus que Curiosity à titre de comparaison), le tout est associé à 256 Mo de RAM et 256 Ko de ROM. Par ailleurs, Persévérance dispose de son propre système conçu par IBM et Motorola.

Ce qui a conduit au choix de la puce, c'est avant tout sa fiabilité plus que ses performances : il n'était pas question de faire atterrir un rover hors d'usage à peine arrivé sur Mars.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Trier par : date / pertinence
iFlo59 online Connecté VIP icone 32076 points
Le #2124040
C'est quand même étonnant qu'on puisse encore utiliser un tel CPU, la gravure a aussi été revu à la baisse?
smalldick offline Hors ligne VIP icone 7390 points
Le #2124042
Mars c'est pas pour Microsoft ... A bord de l'ISS il n'y a que des IBM/Lenovo et pas de Tourista2 comme SE.
Ulyss offline Hors ligne Vétéran icone 1602 points
Le #2124043
les martiens pourront jouer à la gamecube. Avec un processeur qui tiens la route avec de la soudure à l’étain.
Aerthas offline Hors ligne Vétéran icone 1346 points
Le #2124047
On parle d'un processeur pour s'animer, donc pour se déplacer... Pas besoin d'un mineur d'etherum pour faire bouger des servomoteurs !
Le reste des instruments sont sûrement dotés de composants plus récents.
Quant on connaît la vitesse de déplacement du rover et ses types de déplacements, pas besoin d'un i7, surtout pour traiter des commandes qui mettent déjà entre 11 et 20 minutes à arriver... Et puis depuis 98 le processeur est sûrement maîtrisé à 100% et sa conception fiabilisée.
Je ne vois pas où est le débat ?
Peut-être un débat fortement Américain, faut toujours êtres les meilleurs et avoir le meilleur ! Mais parfois le meilleur n'est pas le plus récent.
Anonyme
Le #2124048
Si un Petit serveur web ou un robot peux fonctionner avec un raspberry 1 alors un robot de la NASA fonctionner avec le minimum de ressources. Rien de choquant... Il s'agit peut-être aussi une histoire de poids, robustesse, ou même de d'économie (prix).
Tchepo offline Hors ligne Vétéran icone 1658 points
Le #2124050
Aerthas a écrit :

On parle d'un processeur pour s'animer, donc pour se déplacer... Pas besoin d'un mineur d'etherum pour faire bouger des cervomoteurs !
Le reste des instruments sont sûrement dotés de composants plus récents.
Quant on connaît la vitesse de déplacement du rover et ses types de déplacements, pas besoin d'un i7, surtout pour traiter des commandes qui mettent déjà entre 11 et 20 minutes à arriver... Et puis depuis 98 le processeur est sûrement maîtrisé à 100% et sa conception fiabilisée.
Je ne vois pas où est le débat ?
Peut-être un débat fortement Américain, faut toujours êtres les meilleurs et avoir le meilleurs ! Mais parfois le meilleurs n'est pas le plus récent.


Bé oui, sur Mars ce qui compte avant tout, c'est la fiabilité
le reste n'est que considération de Geek
Aerthas offline Hors ligne Vétéran icone 1346 points
Le #2124053
Tchepo a écrit :

Aerthas a écrit :

On parle d'un processeur pour s'animer, donc pour se déplacer... Pas besoin d'un mineur d'etherum pour faire bouger des cervomoteurs !
Le reste des instruments sont sûrement dotés de composants plus récents.
Quant on connaît la vitesse de déplacement du rover et ses types de déplacements, pas besoin d'un i7, surtout pour traiter des commandes qui mettent déjà entre 11 et 20 minutes à arriver... Et puis depuis 98 le processeur est sûrement maîtrisé à 100% et sa conception fiabilisée.
Je ne vois pas où est le débat ?
Peut-être un débat fortement Américain, faut toujours êtres les meilleurs et avoir le meilleurs ! Mais parfois le meilleurs n'est pas le plus récent.


Bé oui, sur Mars ce qui compte avant tout, c'est la fiabilité
le reste n'est que considération de Geek


"Geek" player qui ne jure que par la dernière CG, un peu comme le mec qui achètent la dernière voiture parce qu'elle est belle.
Un vrai g33k sait qu'il faut toujours acheter du fiable, même un peu moins bien et pas forcement bon marché.
Là on parle d'un rover à des millions de km de toute assistance, faut que le bouzin mène sa mission à bien, et ce, pour le temps minimum pour lequel il a était conçu. Surtout que là, on n'envisage pas qu'une seul mission comme son frangin ! En plus d'avoir plusieurs instruments pour analyser le sol etc... Il prépare la futur mission de juillet 2026 avec la récolte d’échantillons, donc s'est tout une décennie de recherche qui est en jeu.
Pour le record de vitesse et de 0 à 100, on laissera ça à M.Musk qui ne manquera pas d'emmener un exemplaire de son futur cabriolet pour faire l'effet WAHOO BLING BLING !
Aerthas offline Hors ligne Vétéran icone 1346 points
Le #2124054
cyrilh a écrit :

Si un Petit serveur web ou un robot peux fonctionner avec un raspberry 1 alors un robot de la NASA fonctionner avec le minimum de ressources. Rien de choquant... Il s'agit peut-être aussi une histoire de poids, robustesse, ou même de d'économie (prix).


Il s'agit principalement de ça ! La NASA est une institution publique, donc le rapport qualité/prix/fiabilité est primordial, faut justifier chaque dépense, surtout que là ça rapporte rien à court terme, pas comme les missiles et les armes, qui est un secteur beaucoup moins regardé aux USA
Aerthas offline Hors ligne Vétéran icone 1346 points
Le #2124055
smalldick a écrit :

Mars c'est pas pour Microsoft ... A bord de l'ISS il n'y a que des IBM/Lenovo et pas de Tourista2 comme SE.


Si tu connaissais bien Microsoft, tu comprendrais que leur stratégie ne s'arrête pas qu'a Windows. D'ailleurs Apple paye beaucoup pour utiliser des technologies brevetées par Microsoft. Et puis un processeur présent dans un ordinateur Apple peut très bien faire tourner des OS Linux et Microsoft, d'ailleurs, cela m’étonnerai fortement que Perseverance tourne sous MacOS.

Après, je comprend ta blague
JimmyCram offline Hors ligne Héroïque icone 623 points
Le #2124056
J'ai juste une question de fiabilité du robot.
Y a t'il une échappatoire si le processeur grille ? est-ce qu'un autre processeur G3 a été monté en parallèle ?
Si ce n'est pas le cas et que ce processeur cesse de fonctionner, ça fera un déchet de plus...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire