Piratage informatique : les États-Unis accusent des Iraniens

Le par  |  7 commentaire(s)
hacker

Plus de 31 To de documents et données scientifiques. Le butin de ressortissants iraniens qui auraient œuvré sous l'égide de l'Institut Mabna en Iran.

Liés à l'Institut Mabna basé en Iran, neuf Iraniens sont impliqués dans le " vol de propriété intellectuelle et de données de valeur de centaines d'universités aux USA et de pays tiers* ", selon le département du Trésor des États-Unis.

Dans le même temps, le département de la Justice des États-Unis les accusent d'avoir mené " une campagne massive de cyber-vol " au nom du corps des Gardiens de la révolution islamique ; une organisation paramilitaire de l'Iran.

Le département du Trésor des États-Unis désigne en outre un dixième Iranien pour le piratage informatique d'une " société de média à des fins de gains financiers privés. " Une tentative d'extorsion à hauteur de 6 millions de dollars.

Il s'agit en fait de l'homme qui avait voulu faire chanter HBO avec le vol du script d'un épisode inédit de " Game of Thrones " et d'épisodes d'autres séries. Il a déjà été inculpé fin 2017.

Le neuf ressortissants iraniens auraient dérobé plus de 31 téraoctets de documents et données d'universités américaines et à l'étranger, mais aussi d'entreprises et agences gouvernementales américaines. L'exfiltration des données aurait été de longue haleine. Les attaques auraient débuté en 2013, soit juste après la fondation de l'Institut Mabna.

FBI-Mabna
L'Institut Mabna est pointé du doigt par le FBI comme une entité ayant pour seul objectif " d'accéder illégalement à des ressources scientifiques non iraniennes par le biais d'intrusions informatiques. " Les données exfiltrées ont aussi fait l'objet d'un commerce sur les sites iraniens Megapaper.ir (Megapaper) et Gigapaper.ir (Gigapaper) qui comptent des universités et entreprises iraniennes parmi leurs clients.

Les attaquants auraient usé d'une campagne de phishing ciblé afin de notamment voler les identifiants de professeurs d'université, en les redirigeant vers un nom de domaine malveillant prêtant à confusion avec le domaine légitime d'une université. Néanmoins, il n'y a pas uniquement eu du phishing ciblé.

Le FBI souligne une technique qualifiée de force brute en recueillant des listes de noms et comptes email via des recherches sur Internet, puis en tentant de simplement deviner des mots de passe parmi les plus communs utilisés.

Outre les inculpations de la justice, le département du Trésor des États-Unis a imposé des sanctions à l'encontre des " hackers " iraniens et de l'Institut Mabna.

* Australie, Canada, Chine, Danemark, Finlande, Allemagne, Irlande, Israël, Italie, Japon, Malaisie, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Singapour, Corée du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Turquie, Royaume-Uni.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2006595
Pour une fois, le titre n'est pas "Piratage informatique : les États-Unis accusent la Russie"

Le #2006600
Raijun a écrit :

Pour une fois, le titre n'est pas "Piratage informatique : les États-Unis accusent la Russie"



C'est pour changer un peu après l'élection de Poutine. Maintenant ,ils cherchent à faire réélire le président actuel de l'Iran .Ça a trop bien marché pour la Russie.
Le #2006605
Raijun a écrit :

Pour une fois, le titre n'est pas "Piratage informatique : les États-Unis accusent la Russie"



ou la Corée du Nord !
Le #2006649
T'façon, c'est de la gnognotte de bien moindre ampleur que ce que les USA et leurs industriels du complexe militaro-industriel font dans le reste du monde.

Les GAFAMIOC et autres NATU sans même parler de la CIA, la NSA, le FBI, le GCHQ et ls Fives Eyes ont la main-mise sur les flux et le stockage de données du reste du monde...
La Stasi a échelle industrielle et même a l'échelle planétaire !

N'est-ce pas Marko Z ? L'affaire des données Facebook la semaine dernière a été vite étouffée médiatiquement je trouve. La sanction financière trop courte et trop légère. La corruption et la ploutocratie sont bien le mode de gouvernance de l'empire.

Ils veulent seulement pousser l'IRAN a revenir sur l'accord d'eux-même pour lui imposer encore plus de sanctions...Parce que tout le monde sait que l'ONU, situé physiquement a New York, n'est pas un Organe impérial uniquement étasunien, n'est-ce pas !?

Bien que je ne partage pas l’idéologie de ces "gardiens" fanatiques religieux, je ne peux que respecter leur résistance face au soft power étasunien qui écrase toutes les cultures de cette planète sous des monceaux de produits et un mode de vie bien moins rationnel qu'il ne le prétend. Surtout que bien souvent, il est imposé aux autres, au reste du monde, mais PAS chez eux, PAS pour eux, dans leur propre fédération d'état.
Une hypocrisie libérale camouflée derrière le protectionnisme et une armée dispendieuse toute puissante.

Donc encore une fois, une histoire de paille et de poutre. je vous laisse deviner où sont la paille et la poutre.
Le #2006678
Les ricains accusent les iraniens qui vont accuser les russes qui accuseront les chinois qui accuseront la Corée du Nord qui accusera les ricains.

Moralité :
On s'en tape d'où cela peut venir ! Les entreprises n'ont qu'à bien se protéger. L'espionnage industriel a toujours existé.

PS : On n'accuse jamais la France. Normal, on n'est pas stupide au point de se faire alpaguer, nous !
Le #2006739
Ptdr , les mecs ont mis sur écoute toute l'humanité et maintenant ils viennent donner des leçons c'est énorme , comme dirait l'autre , plus c'est gros et plus ça passe

Et comme dab 3 choix , Russie , Iran ou Corée du Nord .
Le #2009958
Ulysse2K a écrit :

Les ricains accusent les iraniens qui vont accuser les russes qui accuseront les chinois qui accuseront la Corée du Nord qui accusera les ricains.

Moralité :
On s'en tape d'où cela peut venir ! Les entreprises n'ont qu'à bien se protéger. L'espionnage industriel a toujours existé.

PS : On n'accuse jamais la France. Normal, on n'est pas stupide au point de se faire alpaguer, nous !


Sauf qu'il n'a jamais été aussi massif et a cette échelle.

Personne d’autres que les Ricains et les chinois n'ont du matériel informatique et télécoms a vendre je vous le rappelle.

les backdoor et les failles ne sont pas juste une vue de l'esprit.

Les entreprises ne peuvent pas se protéger quand les dominants sont partout hein !
Les GAFAMIOCQ sont partout ! Essayez de lutter contre eux, votre économie et votre entreprise perdra en performance assez rapidement.

J'ai bien l'impression que vous avez déjà oublié ce qu'a dénoncé Snowden il y a quelques mois.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme