Piratage d'iOS et Safari : Apple accuse Google d'avoir inutilement effrayé les utilisateurs d'iPhone

Le par  |  3 commentaire(s)
iphone-5

Apple n'apprécie pas vraiment que Google joue les chevaliers blancs, surtout quand il s'agit d'alerter sur la découverte de faille au sein des appareils de la marque.

La division de recherche en sécurité de Google révèle régulièrement diverses trouvailles dans les dispositifs les plus populaires au monde. Et parmi les récentes annonces, on compte ainsi la découverte de 14 vulnérabilités touchant Safari ainsi que le noyau d'iOS.

Mais pour Apple, ces divulgations sont avant tout à but politique et commercial pour Google. Il est ainsi apparu que Google n'a pas vraiment été très clair dans sa communication.

iPhone XI

Les chercheurs ont ainsi volontairement oublié de préciser que les failles de sécurité en question ont été exploitées par les autorités chinoises pour cibler la minorité ouïgoure, mais aussi qu'Apple n'était pas la seule concernée par ces failles puisque Windows était également dans le lot.

Par ailleurs, Google pointait du doigt un piratage de masse qui en réalité aura été très ciblé et restreint, qui plus est organisé par des groupes spécialisés. L'attaque aurait ainsi concerné à peine une dizaine de sites contrairement aux généralités avancées par Google.

Apple reproche ainsi à Google de mener une politique de terreur et d'exploiter ainsi le sentiment de peur en laissant entendre qu'un piratage à large échelle était possible alors même que les correctifs de sécurité étaient déjà déployés depuis 6 mois. Google laissait ainsi volontairement entendre que les utilisateurs d'iPhone étaient menacés par une campagne de piratage intensive, alors que dans les faits ce n'était plus le cas depuis longtemps et qu'il n'a été question que d'un piratage limité et ciblé sur la population ouïgoure/

Quand Google avance 2 années d'attaques, la campagne n'aura en réalité duré que 2 mois, Apple ayant diffusé des correctifs 10 jours après avoir repéré les attaques. Par ailleurs, Google oublie également de préciser que lorsque le projet Zero a abordé Apple pour partager ses découvertes, le constructeur développait déjà ses correctifs.

De son côté, Google maintient les propos partagés sur son blog, indiquant que le projet Zero n'a pour motivation que d'améliorer la compréhension des failles de sécurité dans le but de renforcer les systèmes et stratégies de défense.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2077432
Effrayé au moins.
Le #2077447
C'est un classique chez Google.... la malveillance !
Mais bon quand Apple est la victime, je m'en tape !
Le #2077452
Magic2016 a écrit :

C'est un classique chez Google.... la malveillance !
Mais bon quand Apple est la victime, je m'en tape !


.
Nous aussi, ON S'EN TAPE DE TES COMMENTAIRES !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme