PlayStation : Jim Ryan évoque sa frustration liée aux consoles actuelles

Le par Mathieu M.  |  3 commentaire(s)
ps5

Dans une interview, Jim Ryan, le président de Sony Interactive Entertainment a partagé certains points de frustrations liés aux consoles et laisse entendre ses ambitions quant au Cloud Gaming.

Cela fait un an et demi que la PlayStation 5 est officiellement commercialisée et pourtant, la machine souffre toujours de pénuries. Si les scalpers ont progressivement cédé du terrain aux joueurs, nombre de ces derniers peinent toutefois à mettre la main sur une console de jeux.

Les dernières annonces du côté d'AMD ne sont pas encourageantes : les ruptures de stock pourraient durer tout au long de 2022... Un point sur lequel Jim Ryan est revenu chez GamesIndustry.

ps5

Le président de Sony Interactive Entertainment a confié que ces 18 mois avaient été éprouvants pour le groupe PlayStation et pour lui. Même s'il est fier du travail accompli dans des conditions loin d'être faciles, il reste quelques points de frustrations.

Pour Jim Ryan, il est difficile de voir que trop peu de joueurs peuvent profiter des titres développés pour les consoles PlayStation : "J'aimerais voir un monde dans lequel les titres que nous faisons chez PlayStation puissent être joués par beaucoup de joueurs, des dizaines de millions de personnes, peut-être même des centaines de millions."

Un titre PlayStation qui se vend bien et devient un best-seller peut espérer toucher 10 à 20 millions de joueurs. " Si vous comparez ça avec de la musique, ou des films, ces deux secteurs peuvent plus facilement toucher un public quasiment illimité."

La frustration de ne pas pouvoir toucher plus aisément davantage de public s'explique clairement : le choix de limiter les jeux à une plateforme unique entraine des limitations. On sait que la PS5 est une console difficilement disponible, mais quand bien même elle le serait, tous les joueurs n'ont pas forcément l'envie d'investir dans la machine. Certains joueurs n'ont pas les moyens d'investir dans une PS5, d'autres ne souhaitent pas payer plein pot pour quelques franchises qui les intéressent, certains ne jouent de toute façon qu'en mobilité... Le choix de limiter ses franchises à une plateforme technique entraine une forme de bridage qui frustre actuellement les équipes de développement.

Cela explique pourquoi Sony porte désormais certains jeux sur PC, et si cette stratégie fonctionne, cela pourrait également engager des discussions au sein du groupe quant à la prochaine PlayStation qui pourrait se présenter avant tout comme une extension du service PlayStation Now en 100% dématérialisé.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
CodeKiller offline Hors ligne VIP avatar 8392 points
Le #2145892
Le mecs se rend compte en 2021 que porter les jeux PC permet(trait) de toucher plus de monde...
Après c'est aux éditeurs/développeurs de s'en rendre en fait...

Et encore, si c'est pour avoir des portage de merde et autres "remastered" sans intérêt... (qui a parlé de toute la série des FF ?)
Kimyh offline Hors ligne Vétéran avatar 2067 points
Le #2145898
Résumé : Jim Ryan veux gagner plus d argent.
De rien.
mokocchi offline Hors ligne Héroïque icone 789 points
Le #2145906
Cette situation de pénurie rebat les cartes. Il reconnait à demi-mot que les consoles wars sont inutiles. Il aurait tenu un autre discours si ce n'était pas aussi tendu.

Pour toucher plus de monde, il faudra évidemment renoncer aux exclusivités et publier tous les jeux (first party inclus) sur toutes les plateformes en présence, et en même temps. Même si les plateformes convergent, il y aura quand même du boulot pour adapter les jeux.

À cause des coûts élevés de production dû en partie à une rareté des composants, Sony et Microsoft pourraient un jour s'associer pour en faire plus qu'un (un look extérieur PlayStation, un hard standardisé et un OS basé sur Windows light, un PC produit massivement en série quoi ), et que les acteurs en présence investissent énormément dans le gaming as a service/cloud gaming.

En tout cas difficile d'imaginer la prochaine génération de console pour l'instant comme un simple prolongement de la génération courante avec une augmentation de puissance, en prenant la situation globale en compte et avec une sensibilisation grandissante à la protection de l'environnement. Idem pour le PC gaming, où l'achat des pièces serait réservé à un cercle de plus en plus restreint et donc plus fortunés.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire