Test : PlayStation TV

Le par Rénald B.  |  2 commentaire(s)
Sony_PlayStation_TV_h

La PlayStation TV fait ses débuts en Occident (en France notamment), un an après son arrivée sur les étals japonais. Le petit boîtier qui se connecte en HDMI à une TV est-il indispensable ? A qui s’adresse-t-il ? Réponses dans notre test complet.

Présentation

Des affinités existent entre la PS4 et la PS Vita. Cette dernière est capable de streamer les jeux PS4 via le réseau local. La PlayStation TV reprend cette fonctionnalité et en apporte d’autres comme nous allons le voir.

Sony_PlayStation_TV_g 

Prenant la forme d’un petit boîtier très compact (76 mm x 46 mm x 22 mm) et très classe, la PlayStation TV est disponible au Japon depuis novembre 2013 (sous le nom de PS Vita TV). Elle est aussi disponible en Europe depuis le 14 novembre 2014 au tarif de 99 euros.

A ce prix, vous disposez des éléments suivants :
*Un boîtier PlayStation TV donc
*Un câble HDMI
*Une alimentation AC/DC séparée et son câble secteur

Pour l’utiliser, il est préférable de posséder une PlayStation 4 car une de ses fonctionnalités principales est de permettre de déporter l’affichage de la PS4 vers un second téléviseur. Cela se passe via le réseau local (le boîtier y étant connecté en Wi-Fi ou bien via son port Ethernet). Une bonne manière de poursuivre sa partie débutée dans le salon dans une autre pièce. Il faut donc disposer de deux téléviseurs avec port HDMI évidemment. La PlayStation TV se pilote par ailleurs à l’aide du DualShock 3 ou 4.

Côté entrées/sorties, on trouve :
*Emplacement pour carte PS Vita
*Emplacement pour carte mémoire propriétaire Vita.
*Port USB 2.0
*Port HDMI
*Port Ethernet

Le boîtier embarque également une mémoire interne de 1 Go.

Mais, la PlayStation TV est aussi une console à elle seule, comme nous le verrons également.

Véritable couteau suisse, elle sera aussi en mesure d’accueillir les jeux du service Now quand il arrivera dans l’Hexagone.

La PlayStation TV, c’est donc plein de bonnes idées avec un tarif très intéressant (99 euros).

Mais que vaut-elle en pratique ? Faut-il craquer pour ce petit boîtier estampillé du logo PlayStation ?

Sony_PlayStation_TV_c Sony_PlayStation_TV_d 



Streaming PS4

Une fois la console paramétrée, il est possible de déporter l’affichage de la PS4 vers le second téléviseur auquel la PlayStation TV est connectée.

Il suffit de se rendre dans les Paramètres, côté PlayStation TV, pour initier la « lecture à distance ».

Il faut ensuite allumer votre PS4 (sur l’autre téléviseur), puis sélectionner (Paramètres) —> (Paramètres de connexion de la lecture à distance) —> (Ajouter un périphérique). Un paramétrage que les possesseurs de PS Vita connaissent très bien et qui se solde par l’apparition d’une clef à 8 chiffres. Cette dernière devra alors être renseignée sur la PlayStation TV. Plus que quelques secondes à attendre et le tour est joué.

Sony_PlayStation_TV_r  Sony_PlayStation_TV_s 

L’écran affiché par la PS4 apparaît sur votre second téléviseur. N’oubliez pas que vous devez impérativement avoir renseigné vos deux consoles (PS4 et PlayStation TV) avec le même compte PSN. Une précision importante si vous être notamment habitué à jongler avec plusieurs comptes PSN.

La PS4 est dès lors comme connectée à ce téléviseur.

Enfin, pas complètement à vrai dire.

En effet, un petit tour dans les paramètres de la PlayStation TV ((Son et affichage) —>(Résolution)) suffit pour constater que l’affichage ne peut se faire qu’en 480p, 720p ou bien 1080i. Oubliez donc la Full HD en 1080p. De ce fait, il est également bridé à 30 ips.

Sony_PlayStation_TV_m 

Dans notre cas, le boîtier étant très proche de la box ADSL, le test de connexion internet nous a révélé que la bande passante était quasiment identique en Wi-Fi et en Ethernet. 

La diffusion déportée n’est pas parfaite. Il y a parfois des déconnexions et la qualité n’est pas exempte de défauts. Lorsque l’affichage est plus « sollicité » (mouvement rapide se soldant par des changements importants dans l’image), la PlayStation TV a du mal à suivre. Le débit constaté dans notre cas s’est donc avéré un peu étriqué pour bénéficier de ce streaming en qualité optimum. Rien de rédhibitoire tout de même puisqu’on peut jouer tout de même. Après tout, le streaming de la PS4 sur la PlayStation TV est par définition une solution d’appoint. Mais, on voit tout de même les limites du petit boîtier.

Pour conjuguer rapport qualité prix élevée et streaming en temps réel (possibilité de jeu en ligne oblige), la PlayStation TV ne s’autorise pas une compression importante et de ce fait, elle nécessite une bande passante assez élevée. Il n’est pas conseillé de se connecter en Wi-Fi à une distance importante de votre boîtier ADSL et si possible, préférez l’Ethernet. On regrettera qu’elle ne supporte pas le Wi-Fi ac (de plus en plus de box ADSL supportent cette norme du Wi-Fi).

Autre bémol constaté, elle ne bénéficie pas du Wi-Fi n en dual band (connexion possible en Wi-Fi via la porteuse 5 GHz). Dommage dans des foyers où la bande des 2.4 GHz a tendance à être saturée et les interférences sont légions dans cette bande de fréquence (avec les autres canaux utilisés en Wi-Fi, le Bluetooth…).

Sony_PlayStation_TV_b 



Une PS Vita sur grand écran ?

Dès l’installation, on se retrouve avec l’écran d’une PS Vita sur grand écran. C’est donc fébrilement qu’on introduit une cartouche PS Vita dans la fente de la PlayStation TV prévue à cet effet.

Notre choix se porte sur The Muppets Movie Adventures. L’image du jeu apparaît quasi instantanément agrémentée d’un « démarrer » sur lequel on s’empresse d’appuyer. Plus que quelques secondes et on pourra retrouver les personnages du Muppets Show.

Sony_PlayStation_TV_q Sony_PlayStation_TV_p 

Mais, un écran gris apparaît aussitôt : « Cette application ne peut pas être utilisée sur ce système ». Qu’à cela ne tienne, le jeu est récent et il suffira donc d’en tester un autre plus ancien. Mais, c’est le même topo avec Uncharted, l’excellent Tearaway ou encore Gravity Rush.

Ces jeux ont tous en commun d’exploiter certaines particularités de la PS Vita (pavé tactile, écran tactile, microphone…). On pense bien entendu à la version PS Vita de Tearaway qui ne peut se contenter du DualShock 3 ou 4 (il faudra patienter jusqu’à la sortie du jeu sur PS4 pour cela).

Après ces essais infructueux, on a finalement réussi à jouer à certains jeux tels que l’exceptionnel Persona 4 Golden ou le fabuleux Dragon’s Crown. La version PS Vita de Batman 3 Beyond Gotham est, elle aussi, annoncée compatible avec la PlayStation TV.

Si vous désirez prendre connaissance de la liste des jeux compatibles avec le boîtier PlayStation TV, il suffit de vous rendre sur le site dédié de Sony.

A l’instar de la PS Vita, on peut accéder à des jeux PSP, PS One, Minis… Une vaste ludothèque s’offre ainsi à vous.

Enfin, les abonnés au PlayStation Plus peuvent télécharger chaque mois certains jeux PS Vita gratuitement (sur la mémoire interne du boîtier ou sur une carte mémoire).

Il y a donc de quoi faire.

Sony_PlayStation_TV_l 



Quid du PlayStation Now ?

Sur les bases de la technologie héritée de la société Gaikai (acquise par Sony en 2012), Sony a lancé le PlayStation Now en version bêta aux Etats-Unis fin juillet 2014. Il s’agit d’accéder aux jeux de la PS3 (PS2 et PS1 ensuite).

Rappelons que la PS4 n’est en effet pas rétrocompatible avec les jeux de la PS3. Now vient pallier à cela et se présente sous la forme d’un service dans le cloud. Les calculs se font via des serveurs distants de Sony et votre PS4 se contente de streamer l’image « précalculée » en provenance de ces services.

En Europe, PlayStation Now fera ses débuts en 2015 avec une première bêta prévue au Royaume-Uni.

Bonne nouvelle puisque la PlayStation TV sera compatible avec ce service en mode cloud qui fonctionnera par abonnement. On jugera alors sur pièce pour voir si le streaming est de qualité.



Le multimédia

Disposant d’un slot pour carte mémoire propriétaire Vita, la PlayStation TV permet de stocker du contenu multimédia via le Gestionnaire de contenu (accessible depuis un PC ou la PS3).

Vous pouvez aussi accéder aux films et séries disponibles en VoD via le PlayStation Store. Malheureusement, il n’y a pas d’applications d’autres services. Une solution consiste à passer en streaming par la PS4 sur laquelle Netflix est par exemple disponible (disponible pour la Vita aux Etats-Unis, on espère que l’application de ce service arrivera rapidement en France pour les PS Vita/PlayStation TV).

Les fans de Japanimation devront, eux, patienter jusqu’à l’arrivée de l’application de Crunchyroll en France.

Côté musique, il faudra se contenter du contenu en local ou de Sony Music Unlimited.

Pour accéder à des serveurs de votre réseau local, vous pourrez vous tourner vers l’application gratuite Network Media Player. Dommage toutefois qu’elle se contente de lire les fichiers .mp4 pour les vidéos.

Sony_PlayStation_TV_k Sony_PlayStation_TV_j 

Sony_PlayStation_TV_i 

Reprenant l’interface de la PS Vita, on trouve toutes les applications installées par défaut sur la console portable de Sony. Il y a notamment l’application « Photos ». La PlayStation TV ne disposant bien entendu pas d’APN, celle-ci peut être utilisée pour réaliser des captures d’écran. Malheureusement, elles ne sont possibles qu’avec la manette DualShock 3 (il faut appuyer simultanément sur les boutons PS et Start). Des optimisations logicielles restent donc encore à faire sur cette PlayStation TV et on attend aussi plus d’applications multimédia, ce qui est somme toute logique pour un boîtier qui se connecte à un téléviseur.

Sony_PlayStation_TV_l  



Conclusion

Pétrie de bonnes intentions, la PlayStation TV n’est pas exempte de défauts. Les plus gros proviennent de la qualité moyenne du streaming de la PS4. Une mise à jour pourrait toutefois améliorer grandement cela. Il faut toutefois bien avoir conscience qu’on est sur un système d’appoint et qu’il s’agit d’un produit à 99 euros.

Il reste cependant très agréable de jouer sur grand écran à des jeux de la PS Vita, même si (et c’est logique comme on l’a vu), certains jeux de la PS Vita ne sont pas compatibles avec la PlayStation TV. Celle-ci ne conviendra donc pas forcément à tout le monde. Les plus geeks ne résisteront toutefois pas à l’acquérir pour la tester et patienter également jusqu’au lancement du service Now en France.

Sony_PlayStation_TV_f 



+ Les plus
  • Tarif de 99 euros
  • Compact (facile à transporter)
  • Installation très facile et rapide
  • Stream de l’affichage de la PS4
  • Compatible avec Now prévu en Europe en 2015
  • Supporte le DualShock 4 mais aussi 3
- Les moins
  • Qualité du streaming PS4
  • Pas de support du 1080p
  • Peu d’applications pour le multimédia


  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • PS4 : test complet de la console de Sony, faut-il craquer ?
    Sony a choisi le 29 novembre 2013 pour lancer sa nouvelle console de salon, la PlayStation 4, dans certains pays européens (après un lancement aux Etats-Unis le 15 novembre), dont la France. Elle succède à la PS3 sortie en 2006. Dotée ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
CitrikElektrik Hors ligne Héroïque icone 933 points
Le #1819661
Ça va peut-être devenir intéressant à terme pour le multi quand il s'agit de faire une soirée pizza chez les potes.

En tout cas, c'est ballot, le premier Danganronpa - Trigger Happy Havoc n'est pas compatible alors que le 2, Goodbye Despair l'est.
Anonyme
Le #1822846
CitrikElektrik a écrit :

Ça va peut-être devenir intéressant à terme pour le multi quand il s'agit de faire une soirée pizza chez les potes.

En tout cas, c'est ballot, le premier Danganronpa - Trigger Happy Havoc n'est pas compatible alors que le 2, Goodbye Despair l'est.


Une soirée entre potes ....
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire