Preview : The secrets of Atlantis : l'héritage sacré

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
Article n° 224 - Preview : The secrets of Atlantis: l'héritage sacré (120*120)

L'Atlantide, éternel sujet de fantasmes pour quiconque a jamais rêvé d'un monde meilleur, nous revient grâce au tout nouveau titre de Nobilis, Mzone et Atlantis Interactive qui sortira le 3 novembre prochain. La démo ayant atterri dans nos mimines toutes tremblotantes d'impatience, nous vous en proposons ici un bref aperçu.

Faisons connaissance...

The Secrets of Atlantis: l'Héritage sacré est le cinquième opus de la série des Atlantis qui garnit nos PC depuis 1997. Développés à l'origine par Cryo Interactive, ce volet l'a été par Atlantis Interactive, fondée en 2003 par plusieurs anciens membres de Cryo, dont le programmeur principal des premiers volets de la série, désireux de faire vivre leur projet. Si les trois premiers épisodes de la série s'étaient révélés de bonne, voire de très bonne, qualité, il n'en avait pas été de même pour le quatrième (soit le premier développé par Atlantis Interactive) qui s'était montré décevant.


Cet énième opus propose donc de nous transporter dans une aventure vers la quête de l'Atlantide à la façon des Myst ou autres Aura. Reste à espérer qu'il réussisse à nous faire oublier son terne prédécesseur.


The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 1     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 2

Ils sont beaux, jeunes, et bientot célèbres... ce sont les deux personnages principaux




Un scénario cousu de fil blanc'

Howard Brooks, génial ingénieur dont la plus belle réalisation est le Zeppelin Hindenburg à bord duquel s'ouvre l'aventure, rentre à peine d'un voyage professionnel. Quelques malotrus font irruption dans son existence pour tenter de lui subtiliser un pendentif recelant mille secrets. Tel est le point de départ de ce soft qui surfe de façon peu dissimulée sur un scénario frère de ceux de la trilogie d'Indiana Jones. Le pendentif en question semble être pour sa part une (la ') clé permettant de retrouver le monde de l'Atlantide, sorte d'Eden enseveli sous la mer et véritable graal de l'humain déprimé.


The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 3     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 4

La voilà votre dernière petite création... pas facile pour les créneaux 

L'action du soft prend place dans les années 30, soit sensiblement au même moment que le film duquel il tire largement ses références : un dirigeable, des mecs louches, des lieux variés et des superbes pépées (termes ayant cours à l'époque) aux formes généreuses.  Il ne manque donc que le chapeau et le fouet pour que le joueur se sente totalement dans les pompes d'Harrison Ford.

 

The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 5     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 6

 Quelques décors intérieurs grandioses vous attendent

La démo du jeu nous permet d'embarquer sur ce zeppelin qu'il vous faut brièvement explorer puisque l'engin a été saboté par les mêmes malotrus qui vous ont attaqués. Visiblement, les méchants sont vraiment très... méchants avec vous et ils vous en veulent. Qu'à cela ne tienne, votre mini exploration du vaisseau volant vous permet de rencontrer Lou Garetti, homme de main d'un autre qui, lui, parait vouloir uniquement du bien à Howard... Pour les plus tenaces, la seconde étape de cette mini prise en main du jeu (20 minutes tout au plus) conduit au rez-de-chaussée de l’Empire State Building gardée par un groom récalcitrant.

 

The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 7     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 8

 Ainsi que d'autres moins baroques mais tout aussi soigné




Ma souris, mon amie

The Secrets of Atlantis: l'Héritage sacré est un jeu de type "point and clic" à la première personne. C'est donc un peu comme un FPS où l'on ne tire pas et qui ne nécessite aucune dextérité quelconque à la souris ni au clavier. Quel intérêt me direz-vous, si on n'a pas de gun plasma ou de lance roquettes anti-zombie à portée de main ' Et bien, à la différence d'un point and clic à la troisième personne tel que la série des Chevaliers de Baphomet, il est plus facile de s'immerger dans le personnage de Howard et l'on se sent moins étranger à l'action puisque l'on y prend part. De plus, les animations à l'écran ont lieu de façon plus naturelle puisqu'il ne s'agit pas de réel plan fixe mais vous pouvez regarder autour de vous à 360 ° ce qui rend la chose un peu moins figée.


The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 9     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 10

 Pas mal le bureau mais j'ose à peine imaginer la facture d'eau

Le jeu ne nécessite donc qu'une souris avec deux boutons et un sens approfondi de l'observation. Car si la maniabilité et la prise en main de la bête ne pose strictement aucun souci, le cœur du jeu réside dans les multiples énigmes qu'il propose. Cette démo ne peut évidemment lever qu'un infime voile sur les complications qui vous attendent, mais elles semblent parfaitement augurer de ce qui composera votre quotidien d'aventurier.

 

The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 11     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 12

 Les développeurs se sont manifestement appuyés sur ce type de clichés

Il vous faut donc collecter des objets que vous ferez interagir avec d'autres après avoir parfois dialogué avec quelques personnages plus ou moins fréquentables afin de progresser. Par exemple, pour attraper le marteau servant en cas d'incendie, il vous faut casser la vitre de sa boite. Seulement, notre ingénieur étant un peu chochotte sur les bords, Howard protège ses petites mains et il est ainsi nécessaire de trouver un objet (le cendrier sur pied en l'espèce) pour pouvoir extraire le précieux objet qui, lui, est utile un peu plus tard.

 

The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 13     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 14

Prises de tête et travaux manuels sont au programme

.../...



La technique toujours la technique

Le rendu visuel du soft, s'il apparait soigné et proposant quelques détails bien sentis, reste dans la moyenne. En effet, les objets fixes et les décors sont assez bien faits mais les mini-animations qui apparaissent au gré de vos trouvailles lumineuses sont elles moins bien réussies.

Certes l'intérêt de ce type de soft est avant tout de vous faire tourner en bourrique et de susciter les questionnements permanents, mais si en plus il peut être superbe, cela ne gâche rien. Toutefois, l'univers semble avoir suffisamment de personnalité pour gommer ce qui ne constitue qu'un léger défaut et la mise en scène volontairement cinématographique ajoute un cachet indéniable à l'ensemble.

 
The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 15     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 16

 Autant ne pas vous le cacher, vous séjournerez en Asie

Par ailleurs, la musique qui accompagne votre évolution permet au jeu de ne pas être morne, même dans les phases de réflexion les plus intenses (euh... le marteau, je l'utilise pour demander un cornetto à la vendeuse ou pour coller le timbre sur l'enveloppe '). Sans jamais êtres assourdissantes, les mélodies "remplissent" le vide qui parfois vous entoure lorsque vous cherchez le petit truc qui vous permet d'avancer.

 The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 17     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 18

 Même si Howard n'a rien de Bruel, il raffle néanmoins la mise

Enfin, on peut constater que pour faire tourner Atlantis, il n'est nullement nécessaire de disposer d'un PC façon machine de guerre et qu'il suffit d'une config très moyenne pour pouvoir en profiter. Seuls quelques heureux élus et/ou nantis pourront bénéficier d'un affichage haute résolution qui lui reste très gourmand mais n'apporte finalement que peu de plus value à ce type de soft comme nous le disions un peu plus haut.

The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 19     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 20

 Quelques passages extérieurs sont tout bonnement somptueux

 .../...



Qu'en dit-on au final'

L'univers de The Secrets of Atlantis: l'Héritage sacré qui parait avoir tant emprunté au film de Spielberg, sera à n'en pas douter le point fort de ce titre qui ne manquera sûrement pas de nous scotcher devant nos écrans. Reste à savoir si les énigmes se révéleront aussi faciles que celles proposées durant ces quelques minutes de jeu et qui ne constituent que le tout début de l'aventure. De même, les éditeurs nous promettent un scénario à rebondissements ainsi que de nombreuses rencontres avec des personnages à la psychologie particulière qui reste toutefois à démontrer, les deux seuls intervenants de cet avant gout se montrant plutôt quelconques.

 

The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 21     The secrets of Atlantis: l'héritage sacré Image 22

 Pas mal le casting, non'

Enfin, pour le peu que cette démo nous montre, de nombreuses questions subsistent : quels sont les lieux que le joueur visite ' Combien d'heures de jeu sont prévues ' Le jeu dispose-t-il de plusieurs fins ' Un avoir pour l'hôpital psychiatrique est-il disponible en option lors de la vente du soft'
Les réponses, elles, résident dans la date de sortie de ce titre et dans votre faculté à être suffisamment biscornu pour résoudre les milles puzzles qui ne manqueront pas de remplir vos nuits dès lors que vous vous serez mis en quête de percer les secrets de l'Atlantide.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire