Preview Devil May Cry 4

Le par  |  0 commentaire(s)
L'une des nombreuses qualités de Devil May Cry est sans conteste sa mise en scène : toute personne ayant joué au premier opus se rappelle avec émotion des séquences cinématiques rythmées et pleines d'humour. Pour les non-connaisseurs, cette série est, en effet, emplie de drôlerie. L'arrogance de son héros Dante, la plupart du temps dix fois plus petit que son adversaire, amenait à des situations pour le moins originales.

Capcom, à travers cette démo, semble vouloir montrer que l'esprit de la série n'a pas disparu malgré la présence de Nero, son personnage inédit : d'une part car une simple touche permet de narguer l'ennemi que l'on a en face (il le salue pour mieux se moquer de lui) et d'autre part car la rencontre avec le Berial est un modèle du genre. Nero muni de sa petite épée arrête l'immense objet métallique enflammé du démon avec un petit sourire dans le coin !

Devil May Cry 4 2 Devil May Cry 4 1

Cet aspect grand spectacle se traduit par une esthétique et une partie graphique de qualité.  L'architecture des décors est travaillée, les plans fixes imposés bien choisis, les couleurs correctement associées, les textures fines, les effets spéciaux comme le feu ou ceux des attaques spéciales (notamment lors de la rencontre contre le Berial) stupéfiants de beauté : en clair, Capcom remplit son contrat avec ce premier épisode next gen.

Quelques défauts sont malheureusement à noter : l'animation est un peu rigide et Nero ne se meut pas avec autant de grâce que l'on aurait pu le penser, quelques pointes d'aliasing sont présentes et le design des ennemis, à la vue de cette démo et des images distillées, fait appel à des figures déjà vues. L'unique gros défaut de ce nouvel opus serait ainsi de n'être qu'un patchwork, sublime certes, de situations aux univers visuels très différents et aux boss peu originaux. Contrairement au premier opus qui se déroulait dans un unique château, frappé par une cohérence visuelle indéniable, ce quatrième épisode en l'espace de cinq minutes nous fait passer du froid (Frost) au chaud (Berial). Cette radicalité créera peut-être une polémique mais le gameplay aiguisé de ce Devil May Cry 4 mettra sûrement tout le monde d'accord.

Devil May Cry 4 est attendu pour le 8 février sur PS3 et Xbox 360  et courant février pour le monde du PC.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]