Preview Halo Wars

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)

Très attendu par les fans de Halo, le nouveau RTS d’Ensemble Studios pourra très certainement compter sur sa vaste communauté de fans pour connaitre le succès. Encore faut-il bénéficier de qualités vidéoludiques incontestables. En faisant confiance aux responsables d’Age of Empires 3, Microsoft bénéficiera à n’en pas douter de tels atouts qui découlent de longues années d’expérience.

Halo Wars - Logo

Un lourd héritage

Prévu fin février, Halo Wars nous a été présenté en avant-première dans les locaux de Microsoft, une présentation qui nous a permis de mieux cerner le jeu qui se veut franchement accessible et adapté à la console next-gen de Microsoft. Ce dernier est une exclusivité Xbox 360 et le restera durant toute sa période d’exploitation.

Comme son nom l’indique, Halo Wars nous permettra de revivre les prémices de la guerre impliquant l’UNSC (les humains) et les Covenants sous un jour nouveau. Le Master Chief tout comme la vue subjective seront définitivement proscrits au profit d’une échelle de jeu globale plus intéressante et complexe. Tout du moins en apparence…

Halo Wars   Image 14 Halo Wars   Image 13

Le jeu repose sur deux grandes modes que sont le mode solo et le mode multijoueur/escarmouche. Le mode solo nous permettra de revivre la guerre du côté de l’UNSC uniquement au travers d’une bonne quinzaine de missions scriptées et variées. Cette campagne sera ponctuée par de très belles cinématiques précalculées.

Elle devrait selon toute vraisemblance afficher une durée de vie estimée entre 10 et 15 heures selon Microsoft. Tantôt nous devrons commander un groupe limité d’unités, tantôt nous devrons gérer tout l’aspect logistique d’un RTS.

Ce dernier se montre relativement similaire aux RTS actuellement disponibles. La collecte de ressources se fait automatiquement via la construction d’un simple bâtiment, une sorte de réacteur nucléaire. Nul besoin de créer des unités dédiées à la collecte, elle est ici simplifiée en tout point afin que le joueur se concentre davantage sur la guerre.



Les limitations logistiques

La construction de bâtiments nécessite avant tout l’installation d’un centre de commandement. Elle est uniquement possible sur des lieux prédéterminés qu’il faudra découvrir. Souvent, il nous faudra détruire les ennemis présents avant de pouvoir s’emparer du terrain et de développer son armée dans de plus grandes proportions.

Cette extension logistique ne sert pas uniquement à améliorer notre rendement économique. Elle permet aussi de diversifier notre chaine de production. En effet, un centre de commandement ne peut abriter que sept bâtiments à proximité, pas un de plus. Cette limite nous forcera à faire des choix qui devront être réfléchis.

Les tourelles de défense posséderont des emplacements prédéterminés au nombre de quatre et ne sont pas comptabilisés comme des bâtiments de production. Les différents bâtiments mis à disposition jouent eux aussi la carte de la conventionalité. On trouvera ainsi des casernes, usines de véhicules et autres centrales nucléaires.

Halo Wars   Image 11 Halo Wars   Image 15

Il en est de même au niveau des unités et des améliorations proposées. Elles ont néanmoins le bon goût de s’inspirer du monde de Halo. A titre d’exemple, le Spartan jouera le rôle d’unité d’élite et le Scorpion le rôle de char d’assaut lourd. Toutes les unités sont dotées d’une attaque spéciale comme le jet de grenade, le coup de pare-chocs ou encore le tir de barrage.

Son emploi ne peut être répété et nécessite par conséquent un certain temps de « rechargement ». Omniprésents, les héros joueront le rôle de « super-unités » et seront équipés bien souvent d’un arsenal puissant. Ils seront bien entendu spécialisés dans des domaines précis comme l’infiltration ou le support technologique.



Un potentiel à confirmer

La totalité des unités pourront gagner en expérience qui affectera comme toujours l’efficacité et la résistance de nos troupes. S’entourer de Scorpions expérimentés se montre extrêmement mortel. Il sera aussi possible de faire appel à des renforts placés en orbite. Ces renforts nous serviront aussi bien à réparer des véhicules qu’à lancer des frappes orbitales.

Les contrôles proposés par Ensemble Studios sont archi-simples et vont littéralement à l’essentiel. Les plus importants raccourcis comme la sélection de toutes les unités, le retour sur la dernière unité sélectionnée ou encore le centrage sur la base principale sont présentes et disponibles par l’appui d’une simple touche.

On ne fait clairement pas dans le détail à un tel point que les formations tout comme les enchainements d’ordres sont clairement absents du titre. Nous avons d’ailleurs pu voir que les trois premières missions de la campagne solo peuvent se terminer en faisant appel au plus grand nombre d’unités et en s'abstenant d’ordres complexes.

Covenants et UNSC possèdent quelques différences logistiques comme l’emploi de champs de force ou encore la possibilité de se télétransporter, mais dans les grands traits les deux camps se veulent relativement proches. La démo qui nous a été présentée date du mois octobre 2008 et se montre on ne peut plus optimisée.

Halo Wars   Image 7 Halo Wars   Image 6

Nous avons pu sentir de rares saccades durant les affrontements de masse et les intenses bombardements, mais rien de bien gênant rassurez-vous. Malheureusement, nous n’avons pu obtenir de plus amples informations concernant le mode multi-joueurs/escarmouche, en particulier sur le nombre de cartes et leur taille.

Graphiquement, il faut avouer qu’Halo Wars tire visiblement partie de la puissance de la Xbox 360 et nous présente des textures plus qu’honnêtes. On saluera entre autres la qualité des unités et des bâtiments ainsi que la belle diversité des environnements.

Difficile d’émettre un avis impartial et complet après seulement deux heures de jeu qui nous ont permis au moins de nous rassurer un tant soit peu et de confirmer les ambitions du titre. Il ne se veut aucunement complexe et jouit véritablement d’une grande ergonomie. Un titre à surveiller de près, de très près car il possède de sympathiques qualités qui pourraient faire de lui un RTS de référence.

Date de sortie prévue pour le 26 février 2009 sur Xbox.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire