Preview Operation Flashpoint Red River

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Operation Flashpoint Red River - Logo

Codemasters nous a invité à découvrir en avant-première Operation Flashpoint : Red River, un jeu de tir excessivement proche de son prédécesseur, Operation Flashpoint : Dragon Rising. Il cherchera lui aussi à séduire les amateurs de simulations militaires à l’aide d’un concept certainement moins spectaculaire que les Black Ops et autres Bad Company 2. Ce dernier a au moins l’avantage de présenter une certaine réalité militaire.

Une suite logique

Dans Red River, le joueur incarnera un soldat de l’armée américaine comme les autres. Loin d’être un super héros, ni même un héros, celui-ci cherchera avant tout à accomplir l’ensemble des missions confiées par l’état-major. Le conflit tripartite impliquera l’armée des Etats-Unis, de la Chine ainsi que les insurgés du Tadjikistan.

Le Tadjikistan sera justement le terrain de jeu de Red River, un terrain loin d’être accueillant. En terres inconnues, le joueur devra veiller à rester sur ses gardes pour éviter les guets-apens. La présentation qui s’est faite en présence d’un développeur nous a permis de découvrir directement le jeu, d’avoir un aperçu de deux modes de jeu coopératifs.

Operation Flashpoint Red River - Image 23 Operation Flashpoint Red River - Image 12

La premier mode dévoilé ressemble au mode Horde de Gears of War 2. Il poussera un groupe de quatre joueurs à évoluer dans un cadre militaire scripté. Ils seront amenés à progresser au travers d’une carte dans laquelle apparaît des ennemis par vagues successives. L’objectif est bien entendu de survivre à ces vagues grandissantes d’ennemis afin de gagner des points et de figurer dans les classements mondiaux.

Le second mode se prénomme CSAR pour Combat Search and Rescue. Comme son nom l’indique, il permet aux joueurs d’embarquer dans une mission de sauvetage destinée à rapatrier des pilotes alliés en terrain ennemi. L’objectif n’est pas seulement d’assurer notre survie mais aussi celles de nos pilotes affaiblis par le crash et les conditions de détention.

Pour faire clair, il faut éviter qu’ils réceptionnent le moindre projectile mortel. Pour cela, il est indispensable de nettoyer la zone de crash et de la sécuriser. La sécurisation est la phase la plus délicate car après avoir libéré les pilotes, des renforts ne tardent pas à venir. Il devient indispensable de communiquer pour éviter d’être débordé.

Operation Flashpoint Red River - Image 21 Operation Flashpoint Red River - Image 9

Red River ne surprend pas dans son aspect visuel mais dans le comportement de l’intelligence artificielle capable de contourner les joueurs. Il est toujours équipé du Ego Engine, d’un moteur qui commence à montrer ses limites. Le concept proposé par la saga évolue un tant soit peu, le public pourra cette fois choisir parmi plusieurs spécialisations comme le fusilier et le tireur de précision. Une fois ce choix effectué, il sera à même de débloquer du matériel et des compétences spéciales. Cela sera rendu possible en dépensant des points amassés au cours des différentes missions qu’elles soient coopératives ou non.

Très proche de Dragon Rising, Red River cherchera à faire évoluer prudemment la licence et à occuper un secteur relativement calme. Le titre s’immisce entre deux sous-genres des FPS que sont l’action et la simulation. Il se place comme un intermédiaire à des titres comme Black Ops et Armed Assault 2. Reste à voir si les concessions effectuées par Codemasters ne nuisent pas à ce mélange de genres.

Date de sortie prévue pour le 26 avril prochain sur PC, PS3 et Xbox 360.

Operation Flashpoint Red River - Image 11 Operation Flashpoint Red River - Image 3



  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Operation Flashpoint Red River
    Bien connue des joueurs PC, la série Operation Flashpoint se présente comme l'un des fleurons du FPS tactique. Après le volet Dragon Rising plutôt décevant pour les fans de la série, Codemasters tente un nouvel essai avec Operation ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire