Preview STALKER Clear Sky

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
STALKER Clear Sky - Logo

Il aura fallu attendre six longues années avant de voir débouler la version finale de STALKER qui n’a franchement déçu que sur peu de points, notamment le scénario truffé de nombreuses questions en suspens ou sa courte durée de vie. C’est pourquoi GSC Game World a logiquement décidé d’y répondre en faisant appel à un tout nouvel opus.

Des réponses à tout ?

Prénommé STALKER : Clear Sky, le jeu nous a été présenté dans les locaux de Koch Media en la présence de Oleg Yavorsky, responsable des relations publiques chez GSC GameWorld. Durant pas moins d’une heure, nous avons pu découvrir le jeu sous bon nombre d’aspects qui loin de redéfinir le genre apportent une couche supplémentaire en terme de gameplay.

Clear Sky se déroule un an avant le premier opus (consultez notre test) et se pose ainsi comme une préquelle. On y incarnera un nouveau mercenaire du nom de Scar, chargé d’accompagner et de protéger une expédition scientifique afin que ces derniers puissent étudier les effets de la radioactivité sur la faune et la flore. Malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévu.

STALKER Clear Sky   Image 25  STALKER Clear Sky   Image 26

En effet, les membres qui l’accompagnaient vont tragiquement perdre la vie lors d’une éruption thermique d’origine inconnue. Unique survivant de cette tragédie, notre héros aura la tâche d’enquêter et de trouver la source de ces puissantes anomalies auprès de la faction Clear Sky, une enquête qui nous mènera sur les traces de l’incapturable Strelok.

Qui dit nouvelles factions dit nouveaux lieux à explorer et personnages non jouables. Plus nombreux qu’auparavant, les NPC joueront un rôle plus important dans la vie de notre protagoniste. Désormais le marchand sera suppléé par un mécanicien et un guide. Ce dernier nous offre toutes les informations locales et parfois quelques bons tuyaux.



L'argent enfin utile

Le mécanicien nous offre quant à lui l’opportunité de réparer et surtout d’améliorer l’ensemble de nos armes et armures moyennant finances. Omniprésent, mais très peu usité l’argent n’avait dans le premier opus que le seul but de nous offrir l’une des plus tragiques fins du jeu puisqu’elle ne nécessitait à vrai dire que peu d’efforts et cassait littéralement le moral (les connaisseurs sauront de quoi je parle).

Aujourd’hui, nos pièces sonnantes et trébuchantes pourront littéralement transformer un pistolet en une arme de destruction ultime. Via des améliorations concernant le chargeur, la chambre d’éjection ou encore le viseur, le joueur a l’opportunité d’influer sur la précision, la puissance voire la cadence de tir.

STALKER Clear Sky   Image 17  STALKER Clear Sky   Image 18

Cette puissance est la bienvenue dans ce monde entièrement autonome et miné par de violentes dissensions politico-militaires que le joueur aura la possibilité ou non d’influencer. Neuf grandes factions seront au final présentes et nous apporteront un support logistique plus ou moins important selon le rôle que l’on joue au sein de cette dernière.

Le X-Ray Engine 1.5 reste aux commandes du jeu et se targuera d’apporter de nouveaux effets visuels comme le ruissellement de l’eau, la fumée volumétrique, le flou de profondeur ou encore le  rayonnement solaire. Les acquis subissent eux quelques modifications et donnent naissance à des éclairages plus naturels et progressifs.



De belles améliorations

L’exploration et la collecte d’objets occupent une place importante dans un jeu de la sorte, les développeurs ont ainsi eu la bonne idée d’y inclure un système de transport rapide histoire d’éviter de trop nombreux allers-retours et d’ennuyer par la même occasion le joueur qui n’attend qu’une seule chose, en finir le plus rapidement.

Car le jeu comptera encore plus d’objets et armes uniques qu’il faudra trouver ou gagner au fil des quêtes. Les artefacts les plus rares devront comme toujours être collectés de façon manuelle. Grande nouveauté, ces objets aux étonnantes capacités sont désormais enfouis sous terre et peuvent une fois déterrés s’échapper de nos mains.

STALKER Clear Sky   Image 19  STALKER Clear Sky   Image 20

Des détecteurs ont été prévus pour l’occasion et présentent différents degré de sophistication. Du simple bip bip à la boussole en passant par l’écran à cristaux liquides, tous les moyens seront bons pour s’approprier ces puissants objets. Dynamiques, cycle jour/nuit et météo sont pris en compte par l’intelligence artificielle et dévoilent la puissance du moteur graphique exploitant sans difficulté le nouvel API de Microsoft, DirectX 10.

L’inventaire se voit lui aussi la proie à des changements d’ordre visuel et devient plus précis tout comme la modélisation des monstres et humains. Pas franchement agiles, nos ennemis gagnent en mobilité et exploitent le décor comme couverture de fortune que le joueur se fera un plaisir de contourner.



On ne change pas une équipe qui gagne

Grâce à un système d’ordre, Scar peut brièvement commander des groupes de mercenaires placés sous son contrôle, une nouveauté qui n’est exploitée qu’ à de rares moments  Cette guerre de factions nous poussera à conquérir progressivement de plus vastes territoires dont leurs captures peuvent se montrer décisives.

Les territoires scientifiques et financiers seront les premières cibles des groupuscules les plus puissants, ceux-ci offrent l’accès à un armement supérieur et à des ressources logistiques plus efficaces. Cependant, le but restera foncièrement le même, conquérir pour mieux détruire.

STALKER Clear Sky   Image 21  STALKER Clear Sky   Image 22

Placées au centre du jeu, les bases des différentes factions sont bien plus importantes que le jeu originel mais ne se montrent pas pour autant accueillantes. En remplacement à la violente arène, d’autres mini-jeux feront leur apparition comme le tir au pigeon nous rapportant réputation et objets de qualité.  

Clear Sky s’inspire de décors originels et de lieux entièrement nouveaux comme les gigantesques marais truffés de mutants et d’imprudents mercenaires. Les tirs encaissés par nos ennemis auront cette fois une conséquence visuelle allant de la longue agonie au superbe plongeon latéral. A ce propos, les courbes balistiques et la précision des armes ont été revues à la hausse, fini les rushs suicides au pistolet.




Plus oppressant que jamais

A ce jour, nous n’avons vu en action aucun nouveau monstre, les développeurs restent timides de ce côté là. Le nombre de mutants n’augmentera guère et dépendra foncièrement du lieu où on se trouve.  Il faudra donc s’attendre à des rencontres relativement courtes, compensées très certainement par le nombre élevé d’ennemis humains.

Des thèmes sonores dynamiques sont enfin présents entre les phases de combat et d’exploration, ils permettent d’apporter de meilleures transitions. Au niveau des nouvelles anomalies, nous n’avons pu en découvrir qu’une seule placée au centre de la voie ferroviaire du Cordon et à la capacité à nous télétransporter dans un lieu bien différent.

On fini avec le mode multijoueur qui hérite d’un simple mode Capture The Artefact, inspiré du célèbre Capture The Flag.  Des cartes exclusives sont prévues pour l’occasion, mais leur nombre reste inconnu à ce jour.

Plus beau, plus complet et plus oppressant, STALKER : Clear Sky se pose comme une intéressante suite vidéoludique qui on l’espère saura apporter de plus grandes précisions au scénario et se montrera digne de son illustre prédécesseur. Réponse d’ici trois mois.

Date de sortie prévue pour le 29 Août 2008 sur PC.




  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire