Preview Wakfu

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Wakfu - Logo

Après quatre ans de bons et loyaux services, l’un des MMORPG les plus joués de France que j’ai nommé Dofus va connaitre une logique suite qui ne tentera aucunement de remplacer le jeu originel. En effet, bien qu’inspiré de son illustre prédécesseur Wakfu se veut un jeu bien à part, marqué surtout par de nombreuses améliorations conceptuelles et technologiques. En valent-elle vraiment le coup ? Telle est la question…

De décisifs choix

Les MMORPG se résument souvent en une poignée de jeux entièrement réalisés en 3D comme World Of Warcraft, Guild Wars, Age Of Conan ou encore Everquest 2 qui non contents de posséder une énorme machine logistique peuvent aussi se targuer de bénéficier d’un aspect visuel d’actualité et réussi en tout point.

Contrairement à ces derniers, le studio roubaisien a adopté des traits technologiques plus modestes et par conséquent plus accessibles.  En embrassant la technologie Flash, les développeurs ont tout bonnement posé les bases de ce notable succès disponible sur bon nombre de plateformes, Mac et Linux inclus.

Wakfu   Image 1  Wakfu   Image 2

Encore à l’état de développement, Wakfu subit à l’heure actuelle de nombreuses et sympathiques modifications qui nous ont été gentiment présentées lors d’une présentation presse on ne peut plus complète. Très ambitieux, le jeu a pour but d’agrandir cet univers et lui offrir une réelle cohésion, il se pose comme une logique et très attendue suite à Dofus. Dofus 2.0 s’apparentera de son côté à une grande mise à jour graphique.

Wakfu bénéficie de la puissance du langage de programmation Java permettant d’exploiter plus amplement les PC et d’afficher des effets spéciaux plus impressionnants via la bibliothèque OpenGL. Les graphismes sont composés d’images matricielles (ou bitmap) de haute qualité qui offrent un rendu précis et peu gourmand.



Mêmes classes, même univers

Le désavantage majeur des images matricielles réside dans sa limite du zoom entraînant une rapide perte de qualité, contrairement aux images vectorielles qui offrent un niveau de zoom quasi-infini et sans aucune perte. Mais les images réalisées par Ankama reste de très bonne facture et passent amplement sur un téléviseur 52 pouces c’est dire. Les transitions graphiques sont de leur côté  fluides à souhait et évitent le phénomène de sectorisation au profit d’une meilleure immersion.

L’ensemble se déroulera mille ans après le jeu originel et nous poussera comme toujours à participer à la vie d’un environnement vaste et placé sous le signe de la vivacité. Malgré ce long délai, les îles de Wakfu ressemblent logiquement à celles de Dofus, hormis la violente montée des eaux engendrée par le malheur d’Ogrest.

Wakfu   Image 3  Wakfu   Image 4

Tandis que la topologie reste foncièrement identique, le contenu de ces dernières a été bouleversé au point désormais de subir le tempérament des joueurs. La dynamique de jeu a été grandement améliorée et rend plus responsable les joueurs vis-à-vis de l’environnement. Exploiter à outrance des champs de cawottes nous mènera à la disparition de ces denrées alimentaires et par la même occasion à un certain dépeuplement animalier, en l’occurrence les wabbits.

Ces grands changements affecteront à coup sûr les métiers de collecte et d’artisanat qui dépendent foncièrement de l’environnement. Une bonne occasion d’élire un gouverneur sensible à la cause environnementale. Ce dirigent politique issu du peuple et donc des joueurs devra comme dans la vraie vie remporter des élections organisées pour l’occasion. Grâce à ses nouveaux pouvoirs, celui-ci devra assurer le bon déroulement du quotidien et l’entretien suffisant de ses terres à l’aide d'inévitables impôts et autres amendes.



Toujours plus dynamique

En effectuant des offrandes aux Dieux ou en engageant des mercenaires, il peut parvenir à endiguer de nombreux maux pour le peu qu’il se soucie de ses électeurs. Le cupide joueur pourra très bien accéder à cette fonction en graissant la patte des influents acteurs de la ville pour en contrepartie les privilégier après coup.

Fort heureusement, les honnêtes joueurs auront la possibilité de renverser un tel régime via de rapides coups d’état, gare donc aux éventuels abus. Plus ouvert, l’univers de Wakfu concilie joueurs occasionnels et réguliers qui écriront tous deux l’histoire du jeu. La politique zéro NPC a été logiquement conservée pour introduire une véritable dimension sociale.

Wakfu   Image 5  Wakfu   Image 6

Fini donc les statiques NPC qui ne changent de discours et parviennent toujours à survivre malgré de difficiles conditions financières, politiques ou encore météorologiques. Les quêtes parviennent directement au joueur sous forme de challenges à complexité variable mais toujours bien adaptés à son profil.

De nouveaux éléments comme des indices ou de rares NPC viendront agrémenter l’ensemble dès la diffusion de la série télévisée Wakfu sur France 3 afin de suivre au plus près le scénario de cette série et d’introduire une dynamique certaine. C’est aussi et surtout l’occasion d’offrir aux joueurs un réel suivi scénaristique et pas uniquement technique.



De plaisantes améliorations

Pour palier aux dissuasifs loyers du jeu, les développeurs ont eu la bonne idée d’y inclure un havre-sac, un sac inter-dimensionnel agissant littéralement comme une sorte de maison transportable. Cet espace privé et personnalisable pourra accompagner n’importe où le joueur et faire à titre d’exemple office boulangerie ambulante.

Hors contexte commercial, nous pourrons aussi y inviter les personnes de notre choix afin d’organiser des réunions et briefings de mission, et ce dans la plus grande discrétion. Comportant à ses débuts une unique salle, le havre-sac pourra abriter à terme neuf différentes pièces toutes aussi personnalisables les unes que les autres.

Wakfu   Image 13  Wakfu   Image 8

En tant que RPG tactique, l’objectif du joueur reste singulier, évoluer, s’enrichir et gagner en puissance. Pour se faire, le joueur peut aussi opter pour une voie traditionnelle en devenant un puissant guerrier ou un artisan de renom. C’est à l’aide de points d’expériences que ce dernier pourra monter en puissance et devenir de plus en plus efficace.

Notre avatar sera d’ailleurs visuellement personnalisable selon quinze critères ouvrant la porte de nombreuses possibilités. Les combats se déroulent comme toujours au tour par tour à travers un cadre de jeu entièrement invisible pour les personnes non-impliquées à ce conflit, évitant par conséquent de surcharger l’affichage des autres.



Plus complet

Et à la manière d’un Fallout, le joueur devra prendre en compte des points d’action qui lui sont offerts à chaque tour, points lui permettant de se mouvoir, de lancer des sorts ou encore d’attaquer physiquement l’adversaire. La stratégie prédomine les combats, chaque action doit être mûrement réfléchie et prendre en compte toutes les données environnantes comme la taille ou la topologie du terrain.

Identiques à Dofus, les classes des personnages disponibles (au nombre de douze) annoncent une volonté certaine de conserver un lourd héritage vidéoludique, de visibles changements sont tout de même présents. A commencer par une liste élargie des caractéristiques secondaires dépendant de la classe choisie et une vaste arborescence de sorts qui reste à l’heure actuelle incomplète.

Wakfu   Image 9  Wakfu   Image 10

La coopération reste présente à tous les niveaux aussi bien pour tuer un puissant adversaire qu’abattre un imposant arbre. L’amélioration de nos compétences suivra de concert notre profil de jeu, plus on utilise une compétence donnée, plus cette dernière gagnera en efficacité. La culture elle prendra en compte la météo et donc les saisons mais aussi la qualité géologique du terrain.

Tous les métiers et tous les joueurs peuvent rapidement adhérer au concept qui lève bien des barrières logistiques. Inutile de s’impliquer activement dans la vie communautaire pour espérer devenir un High Level, mais si le cœur vous en dit la politique peut aisément devenir votre gagne-pain à condition d’y consacrer un minimum de temps.



Un très ambitieux jeu

Comme on peut le voir, l’ascension sociale s’effectue de diverses façons souvent via de puissantes spécialisations, mais le combat n’est clairement plus l’unique voie d’accéder à la reconnaissance, les choix sont véritablement nombreux et diversifiés. Pour ne point désorienter les néophytes, Wakfu fera naturellement appel à une zone entièrement gratuite.

En ce qui concerne la tarification des abonnements, Ankama table actuellement sur une tarification relativement proche de Dofus, ce qui représente approximativement six à sept euros par mois.

Placé sous le signe du renouveau, Wakfu introduit un important lot d’innovation rendant le jeu encore plus passionnant, vivant et engageant. La politique et la dynamique biologique sont les piliers de ce concept qui voit les choses en grand et offre aux joueurs une énorme liberté de jeu. Cette ambition sera-t-elle revue à la baisse pour suivre tout simplement la réalité ? Le temps nous le dira…

Date de sortie prévue pour la fin de l'année 2008 sur PC, Linux, Mac et DS.




  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test : Windows 10 Technical Preview
    Windows 10, la version qui succèdera à Windows 8.1, peut être installée gratuitement dans sa version dite "Technical Preview". L'occasion de tester les nouveautés de cette mise à jour majeure. Windows 10 s'annonce-t-il sous les ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire