Projet Maven : Google met fin à sa collaboration IA avec le Pentagone

Le par  |  3 commentaire(s)
terminator

La contribution de Google dans le cadre du projet Maven pour le ministère américain de la Défense va prendre fin. Pas de renouvellement après 2019.

En charge des activités cloud de Google, Diane Greene a annoncé aux employés lors d'une réunion que la collaboration avec le Pentagone dans le cadre du projet Maven prendra fin en 2019 et ne sera pas renouvelée. Obtenue par Gizmodo, cette information a été corroborée par le New York Times.

Google-logoRévélé par la presse américaine, le mystérieux projet Maven a soulevé la polémique. Il est à l'origine d'une défiance de la part d'employés de Google. Ce programme s'appuie sur l'intelligence artificielle pour l'interprétation d'images vidéo. Il pourrait être utilisé afin d'améliorer le ciblage de frappes de drones.

Dans une pétition, des milliers d'employés de Google avaient exigé " une politique claire stipulant que ni Google ni ses sous-traitants ne développeront jamais une technologie de guerre. " Au New York Times, Google avait déclaré que le Pentagone utilisait " un logiciel open source de reconnaissance d'objets disponible pour n'importe quel client Google Cloud " et avec des données non classées.

" La technologie est utilisée pour signaler les images à des fins d'examen par des humains et a pour but de sauver des vies et d'éviter aux gens d'avoir à faire un travail très fastidieux. " Si Google avait souligné la " nature non offensive " pour sa contribution au projet Maven, le géant américain avait bien conscience d'une nuisance pour son image, comme cela avait pu être le cas avec les créatures robotiques et initialement militaires de Boston Dynamics.

Face à la pression, Google a donc cédé et fait une croix sur la poursuite d'un contrat lucratif. Reste qu'avec ou sans Google, le projet Maven est voué à prendre de l'ampleur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2016523
Nous sommes désinformés depuis une bonne décennie sur Google, qui en réalité est beaucoup moins "Big Brother" que Microsoft, ou même Apple.
Microsoft a mis des backdoors à disposition de la NSA depuis Windows 2000!
Le #2016626
Lustuccc a écrit :

Nous sommes désinformés depuis une bonne décennie sur Google, qui en réalité est beaucoup moins "Big Brother" que Microsoft, ou même Apple.
Microsoft a mis des backdoors à disposition de la NSA depuis Windows 2000!


Les portes dérobées pour les services de renseignement et de terrorisme étatique c'est une chose, par contre Google a ses propres projets avec les données aspirées et pas besoin de portes pour qu'ils ne soient plus qu'inquiétants. Et c'est incomparable de laisser des portes (pas forcément utilisées) et d'aspirer en permanence toutes les données. Donc je pense que tu te trompes, Google est totalement Big Brother, son modèle économique et ses buts réels sont basés sur ça, contrairement à Microsoft dont tu es (étais, jusqu'à la maj. gratuite vers le 10) le client final.
Le #2016639
"aspirer en permanence toutes les données"
Tu parles de Facebook. Google demande la permission bien plus souvent je trouve, et ses questions sont plus honnêtes et directes que les autres GAFAM qui tentent toujours de nous embobiner et insistent jusqu'à écœurement.

Tiens hier j'ai fait la MAJ de ios. J'ai du cliquer SEPT fois pour refuser un mettre un code d'accès, 7 fois! , en deux tentatives ils s'y sont repris, avec une pastille sur les réglages.

Tu sais pourquoi? Parce que de cette façon, avec un mot de passe de session ou un code, ils sont bien plus certains que les données siphonnées correspondent à un tel individu.

Sinon plusieurs personnes qui se servent indifféremment du même appareil, ça vient tout mélanger les profils qu'ils nous construisent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme