Snapdragon X60 : le modem 5G gravé en 5 nm qui agrège fréquences sub-6 GHz et millimétriques

Le par  |  1 commentaire(s)
Snapdragon X60

Qualcomm poursuit son effort d'exploitation des dernières technologies pour optimiser ses modems 5G et annonce la troisième génération de modem, Snapdragon X60, ainsi que de nouvelles antennes QTM535.

Comme presque chaque année désormais, le groupe Qualcomm officialise une nouvelle génération de modem 5G embarquant son expertise et l'avancée des dernières technologies pour les smartphones de demain.

C'est donc une troisième génération de modem 5G (après X50 et X55) qui est annoncée avec le composant Snapdragon X60 qui sera aussi le premier à profiter d'une gravure en 5 nm.

Sa force sera de pouvoir agréger toutes les bandes 5G du marché, du sub-6 GHz aux bandes millimétriques, en modulation FDD ou TDD, et de permettre ainsi aux smartphones de capter la 5G de façon optimale, même quand le spectre disponible des opérateurs est très fractionné.

A ceci s'ajoute la capacité de fonctionner en DSS (Dynamic Spectrum Sharing) pour permettre de faire fonctionner ensemble 4G et 5G sur les mêmes fréquences et accélérer ainsi les déploiements.

Snapdragon X60 5G

Mais le modem ne fait pas tout et Qualcomm annonce conjointement une nouvelle évolution de ses antennes 5G avec le module QTM535 qui constitue aussi sa troisième génération d'antenne 5G.

En permettant pour la première fois d'agréger les bandes sub-6 GHz et mmWave, Qualcomm veut offrir une solution capable de s'adapter à toutes les configurations des opérateurs tout en continuant de capitaliser sur le fait qu'il reste le seul à proposer de la 5G mmWave.

Qualcomm QTM535 antenne 5G

Et les performances seront au rendez-vous puissque le groupe de San Diego annonce que le modem Snapdragon X60 pourra atteindre des débits descendants de 7,5 Gbps et montants jusqu'à 3 Gbps.

  

Il prépare aussi la transition vers les réseaux 5G "standalone" en apportant le support de la VoNR (Voice over New Radio), c'est à dire les services voix passant par les réseaux 5G natifs, plutôt que de devoir rebasculer vers des réseaux inférieurs.

L'aspect frustrant de tout ceci est que si les premiers échantillons des composants Snapdragon X60 et QTM535 sont disponibles pour les partenaires de Qualcomm dès ce début d'année, les premiers smartphones à en être équipés (sans doute avec un SoC Snapdragon 775) ne seront lancés que début 2021.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2091584
Le tout à 10 cm de l'antenne émettrice et quand il n'y a qu'un seul utilisateur connecté à l'antenne. comme d'habitude. Sinon, en situation réelle, on aura des débits justes 50 % plus rapides qu'une 4G moyenne avec l'inconvénient de ne capter qu'une fois sur deux.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme