Qwant : le cofondateur Éric Leandri quitte la présidence du groupe

Le par  |  4 commentaire(s)
qwant-logo

De la réorganisation au sein de la direction de Qwant. Cofondateur et patron historique, Éric Leandri quitte ce poste et n'aura plus de rôle exécutif.

Il y a du changement au sein de la direction du moteur de recherche français et européen Qwant qui se pose en chantre du respect de la vie privée des utilisateurs. Le médiatique cofondateur Éric Léandri va quitter la présidence du groupe.

Il sera remplacé à ce poste de direction exécutive par Jean-Claude Ghinozzi qui est actuellement le directeur général adjoint en charge des ventes et du marketing pour Qwant. Un Conseil de gouvernance sera formé et avec à sa tête Antoine Troesch, Directeur de l'investissement de la Banque des Territoires.

Selon un communiqué du groupe (PDF), Éric Leandri - qui demeure un actionnaire de référence - va prendre la présidence d'un Comité stratégique et scientifique de Qwant.

Éric Leandri n'aura toutefois plus de rôle exécutif. Un autre changement dans l'organisation du groupe concerne Tristan Nitot qui n'aura pas occupé bien longtemps le poste de directeur général (à titre transitoire). Il va reprendre son ancien rôle de VP Advocacy pour la promotion de la vie privée, l'open source et la souveraineté numérique européenne.

D'après Les Échos, ce chamboulement est en lien avec les deux principaux actionnaires de Qwant que sont la Caisse des Dépôts (Banque des Territoires) et le groupe allemand Axel Springer. Tous deux ont en outre consenti à une recapitalisation de Qwant avec un nouveu tour de table qui sera finalisé en février.

Les Échos soulignent qu'en plus de difficultés financières, des " doutes sur les performances techniques " de Qwant avaient été émis. La personnalité d'Éric Léandri avait cristallisé quelques critiques. La mission de Jean-Claude Ghinozzi sera de " poursuivre le développement du search et améliorer la monétisation du service. "

qwant-ordinateur

À voir si des projets de Qwant en pâtiront. L'offre de Qwant comprend le moteur de recherche Qwant Search, Qwant mobile, Qwant Causes (soutien à des actions sociales, environnementales…), Qwant Junior, Qwant Music, Qwant Games, Qwant Shopping, Qwant Maps… Il était prévu une solution de paiement Qwant Pay et pour l'email.

Rappelons que pour sa monétisation, Qwant a recours à l'affichage de publicités s'appuyant exclusivement sur les mots clés de la recherche de l'utilisateur. Il n'y a pas d'exploitation ou de revente de données personnelles.

C'est en tout cas dans ce contexte que Qwant va devenir le moteur de recherche par défaut pour tous les postes de l'administration française, comme cela avait été annoncé l'année dernière.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2087766
.
"C'est en tout cas dans ce contexte que Qwant va devenir le moteur de recherche par défaut pour tous les postes de l'administration française,"
.
Mais pas que ...espérons le !
.
Le #2087776
Mouhai, le "chantre du respect de la vie privée des utilisateurs" qui quitte la direction, ça augure pas de bonnes choses pour la suite...
Le #2087797
Difficile depuis quelques temps de faire confiance à Qwant, que j'utilise pourtant pour la plupart de mes recherches... Vues les récentes casseroles, les conflits d'intérêt, les doutes sur le sérieux de l'algorithme (on reparle de la question de Qwant et Bing ?), il faudra bien que Qwant prouve qu'ils ne sont pas en train de faire n'importe quoi.
CF cet article sur NextImpact : https://www.nextinpact.com/news/108108-qwant-fait-condamner-concurrent-pour-denigrement.htm
Le #2087801
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme