Réalité augmentée : les défis à surmonter avant une adoption de masse

Le par  |  1 commentaire(s)
Pepsi max réalité augmentée

Retrouvons cette semaine l'avis d'un expert dans le domaine de la réalité augmentée.

Avis d'expert par Tim Sherwood, Vice President, Mobile Market Development and Strategy, Tata Communications

Les dernières applications de réalité augmentée créent une certaine excitation chez les technophiles, mais seulement de courte durée. Cette baisse d’engouement est due au fait que ces applications n’apportent qu’un plaisir éphémère et que les limites de la techno rattrapent vite les utilisateurs. En effet, la plupart ne permet qu’une interaction à sens unique et très limitée en termes de contenu.

Pour que la réalité augmentée devienne véritablement ancrée dans les usages, elle doit pouvoir offrir des interactions multiples ainsi que mieux contextualiser l’environnement et le comportement de l’utilisateur. Cela permettra de tirer parti du potentiel de la réalité augmentée et surtout de pouvoir l’utiliser entre plusieurs applications et scénarios. Mais pour y arriver, cette technologie doit d’abord contourner les nombreux freins à son déploiement.

Comme pour de nombreuses technologies auparavant, les défis restent les mêmes : manque de normes technologiques, variété du matériel et des systèmes d’exploitation, création de contenus limitée sans réelle valeur ajoutée, défaillances dans le suivi du mouvement 3D ou l’optique… Ces défis seront résolus au fur et mesure que la technologie évolue et devient mature mais également lorsque les entreprises commenceront à investir et croire en elle.

Mais en dehors de ces défis plus que communs, il existe d’autres aspects non maitrisés par les entreprises technologiques travaillant sur la réalité augmentée. La réalité augmentée demeure très complexe et très consommatrice de données. Elle nécessite des algorithmes complexes et des transactions de données en temps réel afin de s’intégrer parfaitement avec l’expérience utilisateur, en constante évolution. En conséquence, les conditions suivantes devront devenir les principales exigences des entreprises touchant à la réalité augmentée afin que celle-ci monte d’un cran :

1. Puissance de calcul : La réalité augmentée fait appel à des algorithmes complexes pour fonctionner, mais les différents terminaux d’aujourd’hui ne sont pas conçus pour supporter de telles applications à cause d’un traitement des données trop lourd. Par conséquent, il est nécessaire que celui-ci se fasse en dehors de ces dispositifs d’affichage grâce à un logiciel puissant.

2. Un transfert des données en temps réel : La fonctionnalité clé de la réalité augmentée est sa capacité à contextualiser l’environnement de l’utilisateur à la minute et au détail près. Mais cela nécessite de gros volumes de transactions de données en temps réel entre le terminal et l’infrastructure de réalité augmentée.

3. Une bande passante haut débit : Un utilisateur lambda de réalité augmentée échange un volume important de données avec les serveurs en permanence. Il a donc besoin d’une connexion Internet haut débit. A l’heure actuelle, la disponibilité du haut débit varie considérablement à travers le monde, ce qui peut avoir un réel impact sur les vitesses de chargement et de téléchargement des éléments et donc limiter l’accès à la réalité augmentée.

4. Une sécurité sans faille : De nombreuses entreprises seraient désireuses de profiter de la réalité augmentée, en particulier dans la relation client pour accroître l’engagement client, améliorer la productivité et le taux de satisfaction des salariés. Mais pour ce faire, il est nécessaire d’avoir une organisation des données sensibles en couches sur les applications de réalité augmentée, les plus souvent hébergées dans le cloud. Par conséquent, la sécurité est un paramètre important qui va déterminer l’adoption de la réalité augmentée par les entreprises.

5. Une technologie évolutive et plus abordable : Enfin, créer un système basé sur une plateforme plus évolutive et abordable est plus qu’obligatoire pour une adoption massive par les entreprises. Le secteur des télécommunications peut résoudre les défis technologiques inhérents à la réalité augmentée pour rendre la technologie accessible au plus grand nombre, car il possède des atouts uniques pour permettre une adoption plus étendue de cette technologie.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1985627
Pour que ce soit vraiment répandu, il faudra avoir une bande passante très large (Point 3) pour TOUS ! Et là, on est encore loin du compte. Une fois ce gros problème résolu, les autres points suivront naturellement.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]